Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Barotraumatisme par effet Venturi lors du test d’apnée d’un patient en état de mort encéphalique : faut-il changer les modalités d’application de ce test ? - 19/11/09

Doi : 10.1016/j.annfar.2009.09.006 
J. Cros a, N. Pichon b, , c , A. Dugard b, P. Vignon b, d, B. François b, d
a Département d’anesthésie-réanimation, CHU Dupuytren, 2, avenue Martin-Luther-King, 87000 Limoges, France 
b Service de réanimation polyvalente, CHU Dupuytren, 2, avenue Martin-Luther-King, 87000 Limoges, France 
c Coordination des prélèvements d’organes et de tissus, CHU Dupuytren, 2, avenue Martin-Luther-King, 87000 Limoges, France 
d Centre d’investigation clinique, CHU Dupuytren, 2, avenue Martin-Luther-King, 87000 Limoges, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 3
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le diagnostic clinique de mort encéphalique repose sur trois critères cliniques, l’un d’entre eux étant l’abolition de la respiration spontanée objectivée par une épreuve d’hypercapnie. Lors de cette manœuvre, de l’oxygène est administré par voie intratrachéale au travers d’une sonde à oxygène introduite dans la sonde d’intubation. Des cas de barotraumatisme lors de cette épreuve ont été décrits dans la littérature amenant à la perte du donneur potentiel ou de certains greffons, notamment, pulmonaires. Les auteurs rapportent un nouveau cas de barotraumatisme survenu au cours d’un test d’apnée et cela malgré le respect des modalités définies afin de prévenir ce type de complication. Outre la possible explication physiopathologique de ce phénomène avancée par les auteurs, il semble licite de redéfinir les modalités pratiques de réalisation de ce test afin d’éviter la perte de greffons potentiels.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The clinical diagnosis of brain death is based on three clinical criteria, one of them being the abolition of the spontaneous breathing shown by an apnoea testing [1, 2]. During this manoeuvre, oxygen is administered by intratracheal way through oxygen supply tubing inserted into the endotracheal tube. Few cases of barotrauma with tension pneumothorax during this test have been described in the literature bringing to the loss of potential donor or grafts for transplantation. The authors report a new case of tension pneumothorax occurred during an apnoea testing despite the precautionary measures necessary to prevent such a catastrophic complication. In addition to the possible pathophysiologic explanation of the event advanced by the authors, it seems lawful to redefine the practical modalities of implementation of this test to avoid the loss of potential grafts.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Mort encéphalique, Test d’apnée, Pneumothorax

Keywords : Brain death, Apnea testing, Pneumothorax


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 10

P. 900-902 - octobre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Surdosage grave en antivitamine K secondaire à l’absorption de jus de pamplemousse
  • M. Desmard, R. Hellmann, G. Plantefève, H. Mentec
| Article suivant Article suivant
  • Dépression respiratoire après injection accidentelle intrathécale de 50 μg de sufentanil
  • F. Bourgeade, M. Payen, C. Daigremont, J.-M. Malinovsky

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.