Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Left atrial radiofrequency ablation during mitral valve surgery: a prospective randomized multicentre study (SAFIR) - 25/11/09

Doi : 10.1016/j.acvd.2009.08.010 
Philippe Chevalier a, , Alain Leizorovicz b, Pablo Maureira c, Jean-Pierre Carteaux c, Hervé Corbineau d, Thierry Caus e, Brigitte DeBreyne a, Philippe Mabot f, Christian Dechillou g, Jean-Claude Deharo h, Serge Barry b, Paul Touboul a, Jean-Pierre Villemot c, Jean-François Obadia i
a Department of Cardiology/Rythmology, hospices civils de Lyon, hôpital cardiologique Louis-Pradel, CHU Louis-Pradel, 28, avenue du Doyen-Lépine, 69677 Lyon cedex 03, France 
b Department of Pharmacology, APRET, EZUS Lyon 1, Lyon, France 
c Department of Cardiac Surgery, CHU Brabois, Nancy, France 
d Department of Cardiac Surgery, CHU Ponchaillou, Rennes, France 
e Department of Cardiac Surgery, CHU de la Timone, Marseille, France 
f Department of Cardiology, CHU Ponchaillou, Rennes, France 
g Department of Cardiology, CHU Brabois, Nancy, France 
h Department of Cardiology, CHU de la Timone, Marseille, France 
i Department of Cardiac Surgery, CHU Louis-Pradel, Lyon, France 

Corresponding author. Fax: +33 472 357 341.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Randomized studies evaluating left atrial radiofrequency ablation (RFA) in patients with persistent atrial fibrillation undergoing mitral valve surgery are scarce and monocentric.

Aim

To evaluate the efficacy of left atrial RFA concomitant with mitral valve surgery to restore and maintain sinus rhythm.

Methods

The SAFIR is a multicentre, double-blinded, centrally randomized study involving four university hospitals. Between December 2002 and September 2005, 43 patients with mitral valve disease and long-standing, persistent atrial fibrillation (duration>6 months) were included. We compared valvular surgery alone (n=22) or with left atrial RFA (n=21). The main endpoint was sinus rhythm at 12 months without recurrence of arrhythmia during follow-up. Secondary endpoints were surgical adverse events, atrial fibrillation relapses, stroke and echocardiographic measurements after three and 12 months’ follow-up. Analyses of the efficacy criteria were performed on an intention-to-treat basis.

Results

The primary endpoint occurred significantly more often in the RFA group than in the control group (respectively, 12/21 patients [57%] vs 1/22 patients [4%]; p=0.004). There were more patients with sinus rhythm in the RFA group than in the control group at discharge (72.7% vs 4.8%; p<0.005), 3-month follow-up (85.7% vs 23.8%; p<0.01) and 12-month follow-up (95.2% vs 33.3%; p<0.005). The patients in the RFA group had similar rates of postoperative complications and stroke during follow-up as those in the control group.

Conclusions

This multicentre study suggests that left atrial RFA is effective and safe in patients with chronic atrial fibrillation and mitral valve disease.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Justification

Les études randomisées évaluant l’ablation de la fibrillation atriale par application de courant de radiofréquence au décours d’une chirurgie mitrale sont rares et monocentriques.

Objectifs

Évaluer l’efficacité de l’ablation de la fibrillation atriale compliquant une pathologie valvulaire mitrale pour obtenir le retour et le maintien du rythme sinusal.

Méthodes

L’étude Safir est un essai multicentrique réalisé en double insu avec randomisation centralisée impliquant quatre hôpitaux universitaires. Entre décembre 2002 et septembre 2005, 43 patients avec maladie valvulaire mitrale et fibrillation atriale persistante (durée supérieure à six mois) ont été inclus. Nous avons comparé la chirurgie valvulaire isolée (n=22) à la chirurgie vasculaire associée à un geste d’ablation de l’oreillette gauche (n=21). Le critère de jugement principal était la présence d’un rythme sinusal à 12 mois sans récidive de l’arythmie pendant le suivi. Les évènements indésirables postchirurgicaux, les rechutes de fibrillation atriale, les accidents vasculaires cérébraux et les mesures échocardiographiques à trois mois et 12 mois ont été colligés. L’analyse de l’efficacité a été réalisée en intention de traiter.

Résultats

Douze mois après l’intervention, 57 % des patients dans le groupe radiofréquence étaient en rythme sinusal, (12/21) contre 4 % (1/22) dans le groupe témoin. Après 12 mois de suivi, la proportion de patients en rythme sinusal était significativement plus élevée dans le groupe radiofréquence que dans le groupe témoin 12/21 patients (57 % versus 1/22 patients, 4 % ; p=0,004). Il y avait, de façon statistiquement significative, plus de patients en rythme sinusal à la sortie de l’hôpital dans le groupe radiofréquence par rapport au groupe témoin (72,7 % versus 4,8 % ; p<0,005). La même différence en faveur du traitement par application de courant de radiofréquence était observée à trois mois (85,7 % versus 23,8 % ; p<0,001) et à 12 mois de suivi (95,2 % versus 33,3 % ; p<0,005). Les patients du groupe traitement par radiofréquence avaient des taux de complication postopératoire et d’accident vasculaire cérébral pendant le suivi identique à ceux du groupe témoin.

Conclusion

Cette étude multicentrique suggère que l’ablation de la fibrillation atriale au décours d’une chirurgie valvulaire mitrale est efficace chez les patients avec fibrillation atriale persistante.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abbreviations : AF, RFA, SAFIR

Keywords : Atrial fibrillation, Mitral valve disease, Radiofrequency ablation

Mots clés : Fibrillation atriale, Valvulpathie mitrale, Ablation par courant de radiofréquence


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 102 - N° 11

P. 769-775 - novembre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Preventing acute decrease in renal function induced by coronary angiography (PRECORD): a prospective randomized trial
  • Denis Angoulvant, Michel Cucherat, Gilles Rioufol, Gérard Finet, Jacques Beaune, Didier Revel, Maurice Laville, Michel Ovize, Xavier André-Fouët
| Article suivant Article suivant
  • Door-to-balloon delays before primary angioplasty in the Regional Acute Myocardial Infarction Registry of Brittany. An analysis of the Observatoire Régional Breton sur l’Infarctus du myocarde (ORBI)
  • Guillaume Leurent, Claire Fougerou, Pierre-Yves Pennec, Emmanuelle Filippi, Benoît Moquet, Philippe Druelles, Jean-Philippe Hacot, Antoine Rialan, Gilles Rouault, Renaud Gervais, Marc Bedossa, Dominique Boulmier, Bertrand Boulanger, Christian Hamon, Josiane Treuil, Isabelle Coudert, Hubert Courcoux, Hervé Le Breton

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.