Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les facteurs de risque familiaux influençant le cours et l’évolution du trouble bipolaire : revue de la littérature - 02/12/09

Doi : 10.1016/j.jtcc.2009.10.004 
Nathalie Richa a, Sami Richa b, , Souheila Salloum a, Charles Baddoura b, Bruno Millet c, Christine Mirabel-Sarron d
a USEK, département de psychologique, BP 446, Jounieh, Mont Liban, Liban 
b Hôpital psychiatrique de la Croix, BP 60096, Jall-Eddib, Liban 
c Service de psychiatrie, centre hospitalier Guillaume-Régnier de Rennes, 108, avenue du Général-Leclerc, BP 60321, 35703 Rennes cedex 7, France 
d Hôpital Sainte-Anne, CMME, 1, rue Cabanis, 75674 Paris cedex 14, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’objectif de cet article est de revoir les études effectuées sur les patients bipolaires et leurs familles évaluant l’impact de l’environnement familial sur le cours et l’évolution du trouble bipolaire. Nous avons trouvé que la famille des patients bipolaires est décrite comme ayant un niveau élevé de conflit et un niveau bas de cohésion et d’expression. Les parents des patients bipolaires qui ont un niveau élevé d’expression émotionnelle (EE), des propos verbaux personnels touchant le caractère du patient, une attitude non verbale négative, une attribution causale universelle des symptômes de la maladie, précipitent la rechute maniaque et dépressive de leurs enfants. La maltraitance en bas âge de ces patients est corrélée de façon significative avec un cycle rapide de trouble bipolaire, une tentative de suicide, une dépendance à une substance, un état de stress post-traumatique et des symptômes hallucinatoires. Une atmosphère familiale caractérisée par un ou plusieurs de ces facteurs a une influence sur la sévérité de la maladie des sujets affectés par le trouble bipolaire ou trouble comorbide et les amène à rechuter, à présenter de nouveaux épisodes thymiques ou avoir d’autres symptômes ou troubles comorbides.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The dysfunction in the families of the bipolar persons is more and more considered as being an important environmental factor influencing the course and the evolution of the disease. The objective of this article is to revise studies conducted on bipolar patients and their families, assessing the impact of the family environment on the course and the evolution of the bipolar disorder. We found that the family of bipolar patients is described as having a high level of conflict and a low level of cohesion and expression. The parents who have a high level of emotional expression (EE), who make personal criticisms, who have a negative nonverbal attitude, and a universal causal attribution of the disease, can precipitate the relapse of their children. The childhood abuse of these patients at an early age can be positively correlated with a rapid cycle of bipolar disorder, a dependence on a substance, a suicide attempt, a PTSD and hallucinatory symptoms. A family atmosphere, characterized by one or some of these risk factors, shapes the severity of the disease of the subjects affected by bipolar disorder.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Famille, Expression émotionnelle, Attribution causale, Maltraitance, Rechute

Keywords : Family, Expressed emotion, Causal attribution, Childhood abuse, Relapse


Plan


© 2009  Association française de thérapie comportementale et cognitive. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 4

P. 141-145 - décembre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Théorie des distorsions cognitives : la sur-généralisation et l’étiquetage
  • Paul Franceschi
| Article suivant Article suivant
  • Présentation d’une méthodologie de dialogue consensuel comme support d’une « restructuration cognitive » : la technique de reconstruction des théories subjectives d’Heidelberg
  • Mylène Meyer, François Bourgognon, Rainer Obliers, Sophie Colnat-Coulbois, Gérard Barroche, Raymund Schwan

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.