Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Relationship between uric acid and hepatic steatosis among Koreans - 08/12/09

Doi : 10.1016/j.diabet.2009.04.011 
K. Lee
Department of Family Medicine, Busan Paik Hospital, Inje University College of Medicine, 633-165, Kaegum-dong, Busan Jin-Gu, 614-735 Busan, Democratic People’s Republic of Korea 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Aim

The relationship between high uric-acid levels and hepatic steatosis, according to body mass index (BMI) categories, and their coexistence with the metabolic syndrome (MetS) were examined in the present study.

Methods

The study involved a cross-sectional sample of 13,621 Koreans (7221 men and 6400 women) who visited a health checkup centre between 2005 and 2006. Hepatic steatosis was diagnosed using ultrasonography. Hyperuricaemia was defined as>7mg/dL for men and>6mg/dL for women. The MetS was defined as the presence of three or more MetS components—obesity (BMI25.0kg/m2), high blood pressure, elevated levels of triglycerides and glucose, and low levels of high-density lipoprotein (HDL)-cholesterol.

Results

In total, 26.2% were diagnosed with hepatic steatosis, of whom 11.9% were non-obese (BMI<25kg/m2) and 52.5% were obese. Hyperuricaemia was associated with hepatic steatosis in non-obese (adjusted odds ratio [AOR] of 1.4 in men and 2.2 in women) as well as in obese individuals (AOR of 1.8 in men and 2.3 in women) after adjusting for age, other MetS components and liver function tests. The AOR (95% CI) for hepatic steatosis in obese individuals with hyperuricaemia compared with non-obese individuals with normal uric-acid levels was 7.7 (6.4–9.3) in men and 12.4 (7.8–19.5) in women. The adjusted age and liver-function test ORs (95% CI) for hepatic steatosis in those with hyperuricaemia and no MetS compared with those who had normal uric acid levels and no MetS were 2.0 (1.7–2.4) in men and 3.2 (2.1–4.9) in women. The ORs (95% CI) in those with hyperuricaemia and the MetS increased to 6.9 (5.5–8.8) and 15.2 (8.4–27.4) in men and women, respectively.

Conclusion

Hyperuricaemia is independently associated with hepatic steatosis regardless of BMI category or the presence of the MetS in Korean adults. Further research into the causal relationship is needed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Étudier les relations éventuelles entre l’hyperuricémie et la stéatose hépatique en fonction de l’indice de masse corporelle (IMC) et de la coexistence d’un syndrome métabolique dans un échantillon de la population coréenne.

Méthodes

La population étudiée comportait 13 621 coréens (7221 hommes et 6400 femmes) suivis dans un centre de santé entre 2005 et 2006. Le diagnostic de stéatose hépatique a été porté par l’échographie. L’hyperuricémie a été définie par une uricémie supérieure à 7mg/dL chez l’homme et supérieure à 6mg/dL chez la femme. Le syndrome métabolique a été défini par la présence de trois ou plus des éléments suivants : obésité (IMC25,0kg/m2), hypertension artérielle, hypertriglycéridémie, hyperglycémie et HDL cholestérol bas.

Résultats

Au total, 26,2 % des sujets présentaient une stéatose hépatique (11,9 % chez les sujets avec un IMC inférieur à 25 et 52,5 % chez les sujets obèses. Il existait une association hyperuricémie–stéatose chez les sujets de poids normal (odds ratio ajusté [AOR] 1,4 chez les hommes et 2,2 chez les femmes) et chez les obèses (AOR 1,8 chez les hommes et 2,3 chez les femmes) après ajustement pour l’âge, les éléments du syndrome métabolique et les tests fonctionnels hépatiques. L’AOR (intervalle de confiance à 95 %) de la stéatose chez les obèses avec hyperuricémie par rapport aux sujets de poids normal obèses avec uricémie normale était respectivement de 7,7 (6,4–9,3) chez les hommes et de 12,4 (7,8–19,5) chez les femmes. Ajustés pour l’âge et les tests fonctionnels hépatiques, les AOR (IC 95 %) des sujets avec stéatose et hyperuricémie sans syndrome métabolique par rapport aux sujets avec uricémie normale sans syndrome métabolique étaient de 2,0 (1,7–2,4) chez les hommes et 3,2 (2,1–4,9) chez les femmes. Les AOR (IC 95 %) des sujets avec hyperuricémie et syndrome métabolique passaient respectivement à 6,9 (5,5–8,8) chez les hommes et à 15,2 (8,4–27,4) chez les femmes.

Conclusion

L’hyperuricémie est associée de manière indépendante à la stéatose hépatique, quel que soit l’IMC, et avec ou sans syndrome métabolique chez les adultes coréens. Les causes de cette association restent à définir.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Hepatic steatosis, Uric acid, BMI category, The metabolic syndrome, Korean

Mots clés : Stéatose hépatique, Acide urique, Indice de masse corporelle, Syndrome métabolique, Coréen


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 6

P. 447-451 - décembre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pulse pressure strongly predicts cardiovascular disease risk in patients with type 2 diabetes from the Swedish National Diabetes Register (NDR)
  • P.M. Nilsson, J. Cederholm, K. Eeg-Olofsson, B. Eliasson, B. Zethelius, S. Gudbjörnsdóttir
| Article suivant Article suivant
  • Lipase maturation factor 1: Its expression in Zucker diabetic rats, and effects of metformin and fenofibrate
  • F. Forcheron, A. Basset, P. Del Carmine, M. Beylot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.