Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Phobie sociale dans l’anorexie mentale : évolution au cours des soins - 08/12/09

Doi : 10.1016/j.encep.2008.09.005 
N. Coulon a, , P. Jeammet b, c, N. Godart b, d, e, f
a Service universitaire de pédopsychiatrie, CHU de Rennes, 154, rue de Châtillon, 35000 Rennes, France 
b Institut mutualiste Montsouris, université Paris-5 – René-Descartes, 75014 Paris, France 
c Unité Inserm U669, université Paris-11 – Paris-Sud, France 
d Unité 669, Inserm, 97, boulevard de Port-Royal, 75014 Paris, France 
e Université Paris-5 René-Descartes, France 
f Université Paris-11 – Paris-Sud, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les liens entre l’anorexie mentale (AM) et la phobie sociale sont peu connus, alors que la phobie sociale est très fréquente chez les sujets souffrant d’AM. Quelques études ont montré que la symptomatologie anxieuse et dépressive diminuait dans l’AM avec la renutrition, mais aucun travail ne l’a étudié dans le cas particulier de la phobie sociale. Nos objectifs étaient alors de préciser les liens entre l’AM, la dénutrition (exprimée en indice de masse corporelle [IMC]) et la phobie sociale (symptomatologie évaluée par l’échelle de Liebowitz et diagnostic apprécié par le mini international neuropsychiatric interview [MINI]) durant une hospitalisation et un suivi posthospitalisation de 18mois. Notre étude met ainsi en évidence que, chez nos sujets anorexiques, la symptomatologie d’anxiété sociale et le diagnostic actuel de la phobie sociale, s’atténuent au cours des soins. Cependant, quel que soit le moment des soins, la symptomatologie de phobie sociale n’apparaît pas liée à l’état de dénutrition, évalué par le IMC. Elle est en revanche corrélée à l’intensité de la symptomatologie alimentaire et à l’état général des patientes sur le suivi ambulatoire. Nous nous interrogeons alors sur l’artéfact d’une comorbidité AM–phobie sociale, lié à l’état clinique des sujets (question d’un effet additionnel de la dénutrition et des cognitions), ou à l’AM même. D’autres marqueurs de dénutrition seraient d’ailleurs intéressants à étudier. Il nous semble donc qu’un diagnostic de phobie sociale ne peut être confirmé qu’après l’état aigu d’AM, ce qui permet de hiérarchiser les thérapeutiques. De nouvelles études sont ainsi à envisager afin de poursuivre la compréhension de ce lien complexe entre l’AM et la phobie sociale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Context

The links between anorexia nervosa (AN) and anxiety disorders, and particularly social phobia, are little known. However, social phobia occurs frequently in AN. Some studies have shown reduction in anxious and depressive symptomatology in AN with re-nutrition. But, to our knowledge, no work has examined the evolution of social phobia symptoms during re-nutrition in AN.

Objectives

To specify the links between AN, nutritional state, and social phobia.

Method

The population consisted of 2samples and the analysis was conducted using the SPSS11.5. Sample1 (N=24 AN) was evaluated on admission and on leaving the hospital. Our evaluation used the body mass index (BMI), the Liebowitz scale, the Mini International Neuropsychiatric Interview (MINI), and the Yale-Brown Obsessive Compulsive Scale for Eating Disorders scale (Y-BOCS-ED) respectively to evaluate or diagnose the state of malnutrition, social anxiety symptomatology, social phobia in Diagnostic and Statistical Manual-4 (DSM-IV) and anorexic symptomatology. Sample2 (N=60) was assessed at the end of the hospitalization and then 6, 12 and 18months later. We used the BMI, Liebowitz scale, MINI, and Eating Disorders Inventory (EDI) to assess anorexic symptomatology. In addition, the Morgan-Russell outcome assessment schedule (MR schedule) was used to assess the total clinical state of the patients.

Results

Social anxiety symptomatology and actual diagnosis decreased throughout the treatment. However, regardless of the point at which the patient received care, there was no correlation between social phobia and nutritional state, as indicated by BMI. A correlation existed between social phobia and AN symptomatology, and between social phobia and total clinical state, during the out-patient care.

Conclusion

A component of AN–social phobia comorbidity is still questionable. Is it linked to the clinical state of the subjects (question of an additional effect of under nutrition and cognition), or even to AN? Others indicators of under nutrition are of interest and warrant further evaluations. We therefore feel that a diagnosis of social phobia can only be confirmed after an acute state of AN, thus allowing for preferential treatments. Others studies must be conducted in order to continue to explore the links between social phobia and AN.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Phobie sociale, Anorexie mentale, Dénutrition, Comorbidité

Keywords : Social phobia, Anorexia nervosa, Under nutrition, Comorbidity


Plan


© 2009  L’Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 6

P. 531-537 - décembre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Risque d’homicide et troubles mentaux graves : revue critique de la littérature
  • S. Richard-Devantoy, J.-P. Olie, R. Gourevitch
| Article suivant Article suivant
  • Les conduites automutilatrices : étude portant sur 30 patients
  • A. Baguelin-Pinaud, C. Seguy, F. Thibaut

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.