Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Arrêt de l’antibioprophylaxie urinaire dans les reflux vésico-urétéraux de grade I, II ou III - 28/12/09

Doi : 10.1016/j.arcped.2009.09.023 
M. Oualha, S.A. Larakeb, O. Dunand, T. Ulinski, A. Bensman
Service de néphrologie pédiatrique, hôpital Armand-Trousseau, 26, avenue du Docteur-Arnold-Netter, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Vesicoureteric reflux (VUR) is found in about 30 % of children with pyelonephritis (PN). It has been identified as a risk factor for the development of urinary tract infections, renal scars, hypertension and chronic renal failure but this risk is considerably smaller than previously assumed. Currently the therapeutic option was to use an antibiotic prophylaxis in order to keep the urinary tract sterile in order to prevent pyelonephritis and new renal scars. The review of the available data has shown that the antibiotic prophylaxis therapy is subject to discussion. The aim of this study was to evaluate the follow up of children with low-grade reflux before and after stopping the urinary antibiotic prophylaxis as soon as they became toilet-trained.

Methods

Fifty-eight children with low-grade reflux (grade I, II, III) were enrolled in this study. The follow up ranged from October 2002 till February 2007. The children who have not attained bladder control received antibiotic prophylaxis. This treatment was stopped as soon as they became toilet-trained. The presence of urinary tract infection (UTI) was considered in case of unexplained fever and urinalysis and urine culture were performed.

Results

VUR, mainly grade II, was discovered at a median age of 16 months. The prophylaxis was stopped at a median age of 40 months. The follow up after stopping the antibacterial prophylaxis was 27 months. Under treatment 2 pyelonephritis occurred, without treatment 2 pyelonephritis and 3 cystitis were diagnosed. At the end of the follow up, the grade of reflux decreased in half of the cases and disappeared in 3 cases.

Conclusion

By stopping the urinary antibiotic prophylaxis in children with mild/moderate grade VUR when they became toilet-trained, there is no increase of the incidence of UTI, pyelonephritis. This study does not support the role for urinary antibiotic prophylaxis in preventing the recurrence of pyelonephritis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Le reflux vésico-urétéral (RVU) est présent dans 30 % des pyélonéphrites aiguës (PNA) de l’enfant. Il est considéré comme un facteur de risque de récidive infectieuse et de cicatrices rénales à l’âge adulte. Selon les protocoles anciens, la présence d’un RVU impliquait la prescription prolongée d’une antibioprophylaxie limitant ainsi la répétition des PNA. De récentes études soulignent l’absence de bénéfice de cette attitude. Nous avons souhaité étudier l’intérêt de l’arrêt de l’antibioprophylaxie chez des enfants porteurs de RVU de bas grade.

Patients et méthodes

L’antibioprophylaxie continue a été suspendue à l’âge de la propreté chez des enfants porteurs de RVU de bas grade (grade I, II et III), suivis entre octobre 2002 et février 2007. La survenue et la récidive d’épisodes infectieux urinaires fébriles – avec puis sans traitement prophylactique – sont les principales données analysées.

Résultats

Nous avons suivi 58 enfants, d’âge médian à l’inclusion de 22 mois, porteurs de RVU de bas grade. Cinquante-trois RVU avaient été découverts après une PNA, les 5 autres étaient des reflux néonatals. Le sex-ratio était de 2,8 filles pour 1 garçon. L’échographie rénale était normale dans 88 % des cas. Les RVU de grade II étaient prépondérants. Près de la moitié des RVU contrôlés avaient régressé et 4 d’entre eux avaient disparu. L’antibioprophylaxie d’une durée médiane de 19 mois a été interrompue à un âge médian de 42 mois. La durée d’observation au décours était de 27 mois. Deux PNA ont été rapportées sous antibioprophylaxie et 2 PNA et 3 cystites après l’arrêt des antibiotiques.

Conclusion

La suspension de l’antibioprophylaxie urinaire à l’âge de la propreté l’enfant porteur de RVU de bas grade n’augmente pas le risque de PNA. En présence d’un RVU de bas grade, l’antibioprophylaxie au long cours n’est plus justifiée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Reflux vésico-urétéral, Antibioprophylaxie


Plan


 Communication orale aux journées parisiennes de pédiatrie octobre 2007 : « Quand rechercher et comment prendre en charge un reflux vésico-urétéral en 2007 ». Par M. Oualha, S. Larakeb, E. Grimprel et A. Bensman.


© 2009  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 1

P. 3-9 - janvier 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le syndrome fœtal d’immobilité orale (SFIO)
  • G. Couly, M.-C. Aubry, V. Abadie
| Article suivant Article suivant
  • Déficit en 3-HMG-CoA lyase à révélation tardive : savoir reconnaître une maladie rare mais traitable
  • S. Pierron, H. Giudicelli, M. Moreigne, A. Khalfi, G. Touati, C. Caruba, M.-O. Rolland, C. Acquaviva

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.