Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Vascularites rétiniennes au cours d’une maladie de Crohn - 18/01/10

Retinal vasculitis in Crohn’s disease: A case report

Doi : 10.1016/j.jfo.2009.11.001 
S. Trojet , H. Mazlout, M. Hamdouni, A. Toumi, F. Jebali, M. Cheour, M.A. El Afrit, A. Kraiem
Service d’Ophtalmologie, Hôpital Habib Thameur, 8 Rue Ali Ben Ayed, 1008 Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La maladie de Crohn est une maladie chronique inflammatoire de l’intestin. De multiples manifestations extra-digestives (articulaire, rénale, oculaire…) peuvent être observées. L’atteinte ophtalmologique postérieure est rare et la vascularite rétinienne est exceptionnelle.

Observation

Un homme âgé de 55 ans suivi en gastroentérologie depuis 1985 pour une maladie de Crohn sévère traité par corticothérapie puis par immunosuppresseurs, monophtalme de l’œil gauche, présenta une baisse brutale de l’acuité visuelle. Cette dernière était réduite à des perceptions lumineuses. Il n’y avait aucune atteinte inflammatoire du segment antérieur. L’examen du fond d’œil montra de multiples vascularites segmentaires touchant les veines, une papillite et un œdème maculaire cystoïde confirmés par l’angiographie rétinienne à la fluorescéine et l’OCT. Un traitement corticoïde en bolus relayé par la voie orale à la dose de 1mg/kg/j fut instauré avec les précautions d’usage ainsi qu’une surveillance ophtalmologique rigoureuse, avec une évolution favorable au bout de 9 mois.

Conclusion

La vascularite rétinienne est rare au cours de la maladie de Crohn. Elle peut cependant y constituer une atteinte ophtalmologique grave et poser des problèmes thérapeutiques et pronostiques, notamment chez un patient monophtalme et traité par immunosuppresseurs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Crohn’s disease is a chronic inflammatory bowel disease. Numerous extra-intestinal complications can affect different organ in the body (kidneys, eyes…). Posterior ocular manifestation is rare and retinal vasculitis is exceptional.

Observation

We present a case of a 55-year- old men in whom Crohn’s disease was diagnosed in 1985 and considered severe treated by corticosteroid end then by immunosuppressive therapy. He loosed his right eye few years ago. He presented a sudden loss of vision of the good eye. Physical examination found visual acuity reduced to light perception without sign of anterior inflammation. Ophthalmoscopic examination found different retinal vasculitis involving veins, papillitis, cystoid macular oedema; all these findings were confirmed by fluorescein angiography and OCT. Corticosteroid treatment with a dose of 1mg/Kg/day was instituted with precaution of use and a wide follow up with favourable evolution during 9 months.

Conclusion

Retinal vasculitis is rare during Crohn’s disease. It can be a severe ocular lesion and causes therapeutic and prognosis problems, especially in a patient with only one functional eye.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Vascularite, Maladie de Crohn, Œdème maculaire

Keywords : Vasculitis-Crohn’s disease, Macular edema


Plan


 Le texte de cet article est également publié en intégralité sur le site de formation médicale continue du Journal français d’Ophtalmologie www.e-jfo.fr, sous la rubrique Cas clinique (consultation gratuite pour les abonnés).


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 1

P. 54.e1-54.e5 - janvier 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Occlusion de la veine centrale de la rétine et hypoplasie de l’artère carotide interne : à propos d’un cas
  • H. Mazlout, S. Trojet, A. Toumi, S. Kefi, K. Ben Kacem, H. Nouhaili, R. Dkhillali, M.A. Afrit, A. Kraiem
| Article suivant Article suivant
  • Les différentes expressions «polaires» et «non polaires» de la réfraction
  • O. Touzeau, T. Gaujoux, E. Costantini, V. Borderie, L. Laroche

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.