Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les représentations de la maladie et des effets secondaires du traitement antirétroviral comme déterminants de l’observance chez les patients VIH - 25/01/10

Doi : 10.1016/j.amp.2007.09.005 
C. Ferreira a, 1, , M.-C. Gay a, 2, F. Regnier-Aeberhard b, 3, F. Bricaire b, 4
a Université Paris Ouest La Défense, 200, avenue de la République, 92001 Nanterre cedex, France 
b Service des maladies infectieuses et tropicales, hôpital de la Pitié-Salpêtrière, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’un des axes majeurs de la recherche aujourd’hui dans le domaine du VIH/sida concerne les problèmes d’observance au traitement antirétroviral. Il s’avère qu’une observance quasi parfaite est nécessaire pour que le traitement soit efficace. Dans cette étude, nous allons nous intéresser à l’un des déterminants de l’observance : les représentations du patient qui concernent sa maladie, son traitement et ses effets secondaires. Le modèle d’autorégulation proposé par Leventhal (1980) postule que les patients atteints de maladies chroniques construisent une représentation de leur maladie comportant plusieurs dimensions afin de lui donner sens. L’impact de ces dimensions sur l’observance au traitement a été mis en évidence dans diverses maladies chroniques. Dans le domaine du VIH, deux études se rapportent à ce sujet, mais nécessitent d’être approfondies. Aussi avons-nous mis en place une recherche visant à compléter ces données auprès de 61 patients VIH sous traitement antirétroviral. Les représentations de la maladie et des effets secondaires du traitement ont été évaluées à l’aide du questionnaire autoadministré de représentation de la maladie : l’IPQ-R (Revised Illness Perception Questionnaire [Psychol Health 17 (2002) 1–16]). L’observance au traitement antirétroviral a été évaluée à l’aide du questionnaire autoadministré d’observance mis au point par Tarquinio et al. [Rev Int Psychol Soc 2 (2000) 61–91] et révisé par Gauchet [Les déterminants psychosociaux de l’observance thérapeutique chez les personnes infectées par le VIH : représentations et valeurs. Thèse de Doctorat non publiée. France: Université de Metz; 2005]. Les résultats nous indiquent que les représentations de la maladie ont une influence sur l’observance. De plus, les patients construisent une représentation des effets secondaires différenciée de celle des symptômes attribués au VIH. Il s’avère que la représentation du contrôle personnel, celle de la cause de la contamination ainsi que celle des effets secondaires influencent l’observance au traitement antirétroviral. Ces résultats nous indiquent que le modèle d’autorégulation de Leventhal nous fournit une base théorique pour comprendre les comportements d’ajustement à la maladie dans le cas du VIH. De plus, ils nous donnent des arguments en faveur de la mise en place et de l’évaluation de l’efficacité de thérapies comportementales et cognitives ou de thérapies de counseling afin d’augmenter l’observance des patients VIH.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

One of the major axes of the current research in the field of HIV concerns the problems of adherence to the antiretroviral treatment (ART). It proves that a quasi-perfect adherence is necessary so that the treatment is effective. In this study, the authors studied one of the determinants of the adherence: the patient’s representations relating to his/her disease, its treatment and its side effects. The self-regulation model proposed by Leventhal (1980) postulates that patients suffering from a chronic illness construct a representation of their disease containing several dimensions to give it sense. The impact of these dimensions on adherence to treatment was demonstrated in various chronic illnesses. In the field of HIV, two studies relate to this subject, but require to be deepened. Therefore, the authors set up a study to complete these data with 61 HIV patients under antiretroviral treatment recruited by means of the service of the infectious and tropical diseases of the hospital of Pitié-Salpêtrière in Paris. Illness representation and representation of treatment’s side effects were evaluated using the self-administered questionnaire of illness representation: the IPQ-R (Revised Illness Perception Questionnaire [Psychol Health 17 (2002) 1–16]). Adherence to ART was evaluated using the self-administered questionnaire of adherence worked out by Tarquinio et al. [Rev Int Psychol Soc 2 (2000) 61–91] and revised by Gauchet [Les déterminants psychosociaux de l’observance thérapeutique chez les personnes infectées par le VIH : représentations et valeurs. Thèse de Doctorat non publiée. France: Université de Metz; 2005]. The results indicate that illness representation has an influence on adherence. Furthermore, HIV patients build a representation of the side effects which is different than the representation of symptoms attributed to the HIV. It turns out that the representation of personal control, the representation of the cause of contagion, as well as that of the side effects influence adherence to ART. These results indicate that the self-regulation model proposed by Leventhal provides a theoretical base to understanding the behavior of coping with illness in the case of HIV. Moreover, they give arguments in favour of the implementation and of the evaluation of the efficiency of behavioral and cognitive therapies or therapies of counseling to increase adherence of HIV patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Effets secondaires du traitement antirétroviral, Infection au VIH, Modèle d’autorégulation, Observance au traitement antirétroviral, Représentation de la maladie

Keywords : Adherence to antiretroviral treatment (ART), HIV infection, Illness representation, Self-regulation model, Side effect


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 168 - N° 1

P. 25-33 - février 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pratiques et directives evidence-based dans l’aide proposée aux toxicomanes : recommandations pour leur mise en application en Belgique
  • T.H. Pham, X. Saloppé, C. Douilliez, H. Deflandre, B. Sabbe, M. Autrique, W. Vanderplasschen
| Article suivant Article suivant
  • Souffrance dans la séparation et théorie de l’attachement : compréhension individuelle et familiale
  • M. Delage

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.