Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Peut-on se fier aux statistiques fournies par les banques de données émanant du ministère de la santé ? - 01/01/03

Doi : 10.1016/j.anchir.2003.11.007 

S.  Bellemare a ,  M.  Morin a ,  E.  Bastien a ,  R.  Girard a ,  R.  Blais b ,  S.  Dubé a * *Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le ministère de la santé fournit, par la banque MEDECHO, des rapports concernant les résultats de différentes interventions. Ces données servent à comparer les différents centres entre eux. Toutefois, les statistiques recueillies sont souvent mises en doute par les chirurgiens impliqués. Utilisant les résultats de la cholécystectomie compilés par ce système (groupe A), nous avons revu à partir de critères explicites déterminés par nos chirurgiens la même cohorte de patients traitée du 1er avril au 31 décembre 1996 (346 cholécystectomies) groupe B. Les taux calculés sont tous bruts car les chirurgiens n'ont pas tenu compte des degrés de sévérité. Les données fournies par MEDECHO sont plus complètes que celles recueillies par les critères explicites des chirurgiens. Ceux-ci ne tiennent pas compte des taux ajustés pour la sévérité. Les taux globaux de complications se comparent de façon identique soit Gr : A = 11 %, Gr : B = 12 %. Les taux de complications majeures comme les traumas des voies biliaires, les hémorragies et les embolies pulmonaires sont identiques. Le taux d'infection de plaie est plus élevé dans le Gr : B (5 vs 2 %). Les patients sont revus en clinique externe et ces observations ne sont jamais compilées par le système à moins d'avoir nécessité une nouvelle hospitalisation. Pour notre centre hospitalier, les données recueillies par le système MEDECHO sont valides et fiables même si elles sous-estiment les taux d'infections cutanées. Il semble que ces résultats peuvent s'expliquer par une bonne interprétation du système de codification par l'archiviste et la précision avec laquelle la feuille sommaire de l'hospitalisation est complétée par les chirurgiens du service. Nous pouvons conclure que ces données peuvent servir comme un des moyens d'évaluer la qualité de l'acte au sein d'un service de chirurgie.

Mots clés  : Banque de données informatisée ; Cholécystectomie ; Évaluation de la qualité ; Indicateurs de performance hospitalière.

Abstract

Can we accept the statistics provided by the Ministry of Health, which uses large computerized databases? Through MEDECHO, the Ministry provides to hospital managers, reports cards on different interventions. These reports compare different hospitals performances. Surgeons involved in the process hesitate to accept this information. Using the results of the performance of cholecystectomy provided by this system (Gr: A), we compared the same cohort (1 April-31 December 1996 = 346 cholecystectomies) but using specific criteria determined as relevant to our surgeons (Gr: B). The rate of complication gives a crude aftermath and no attempt was used to adjust for severity. The MEDECHO data are adjusted for severity. The global rate of complications is similar Gr: A 11%, Gr: B 12%. Major complication rate for pulmonary embolism, hemorrhage and biliary duct trauma are identical. The rate of surgical site infection is higher in Gr: B (5% vs. 2%). The patients are seen in the outpatient clinic and these observations are not included by the analytical system unless the patient has been readmitted. For our hospital, the MEDECHO data are valid and reliable even though they underestimated the wound infection rate. These results could be explained by an appropriate interpretation of the code system by the archivist and by the surgeons' precision to complete the summary sheet of hospitalization. We can conclude that these data can be used as a means to evaluate the quality of outcome of a surgical service.

Mots clés  : Report cards ; Outcome indicators ; Hospital performance ; Quality assessment ; Cholecystectomy.

Plan



© 2003  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 129 - N° 1

P. 11-13 - février 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Commentaires de l'article de M. Gagner sur les pancréatectomies sous laparoscopie : une série de 22 patients
  • J.-Y. Mabrut
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge des kystes thymiques
  • M. Rahmati, P. Corbi, H. Gibelin, C. Jayle, M. Abdou, S. Milinkevitch, P. Menu, J.L. Kraimps

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.