Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Appréciation de la place de l’anesthésie locorégionale pour la prise en charge des plaies de la face aux urgences - 09/02/10

Doi : 10.1016/j.annfar.2009.11.005 
G. Lacroix a, , E. Meaudre a, B. Prunet a, T. Guerin b, M. Allary b, E. Kaiser a
a Département d’anesthésie et réanimation urgences, HIA Sainte-Anne, BP 20545, 83041 Toulon cedex 09, France 
b Service d’accueil des urgences, centre hospitalier de Roanne, 28, route de Charlieu, 42300 Roanne, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Définir la place de l’anesthésie locorégionale (ALR) dans la prise en charge des plaies de la face dans un service d’accueil des urgences (SAU).

Type d’étude

Étude prospective observationnelle réalisée dans le SAU d’un centre hospitalier régional.

Patients et méthodes

Deux cent quarante-six patients successifs présentant une ou plusieurs plaies de la face ont été inclus du 1er août 2004 au 31 décembre 2004. Les données concernant le patient, l’opérateur, la plaie (évaluée par le nombre de points de suture), la méthode anesthésique (ALR, anesthésie locale [AL] ou pas d’anesthésie), la méthode de réparation cutanée, la durée de l’intervention, le confort de l’opérateur (échelle verbale numérique [EVN] de zéro à dix) et la douleur ressentie par le patient (échelle visuelle analogique [EVA] de 0 à 10) aux différents stades de la prise en charge ont été recueillies.

Résultats

Par rapport à l’AL, l’ALR de la face a diminué le nombre de ponctions (1,36 vs 4,38 ponctions, p<0,001) et la quantité injectée d’anesthésique local (2,8ml vs 5,3ml, p<0,01) pour les plaies nécessitant plus de dix points de sutures. Elle a amélioré le confort de l’opérateur (EVN 10 [8–10] vs 8 [6,75–10], (p<0,01)). Son efficacité pendant la réparation cutanée a été équivalente à celle de l’AL par infiltration EVA=0 (0–1) versus 0 (0–1).

Conclusion

Quand l’ALR de la face est réalisable, elle est plus performante que l’AL pour le traitement des plaies du visage.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

Defining the place of regional anaesthesia (RA) for facial wounds in an emergency department.

Study Design

Prospective observational study conducted in the emergency department of a regional hospital.

Patients and methods

Two hundred and forty-six successive patients with one or more facial wounds were included from 1st august 2004 to 31st december 2004. Data on patient, operator, wound (measured by the number of stitches), anaesthetic method (RA, local anaesthesia [LA], or no anaesthesia), method of repairing skin, duration of intervention, operator comfort (verbal numeric scale [VNS] from 0 to 10) and pain feeled by the patient (visual analogic scale [VAS] from 0 to 10) in the different stages of care were collected.

Results

Compared to the LA, the RA of the face decreased the number of punctures (1.36 vs 4.38 punctures, p<0.001) and the quantity of local anaesthetic injected (2.8ml vs 5.3ml, p<0.01) for wounds requiring more than 10 stitches. It has improved operator comfort (VNS=10 [8–10] vs 8 [6.75–10] (p<0.01)). Its effectiveness during skin repair was equivalent to that of the LA by infiltration (VAS 0 [0–1] vs 0 [0–1]).

Conclusion

When practicable, the RA of the face is a better technique than the LA for facial wounds treatment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Anesthésie locorégionale, Sutures, Urgences, Anesthésie locale, Face–lésions et blessures

Keywords : Regional anesthesia, Stitches, Emergencies, Local anesthesia, Facial-injuries and wounds


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 1

P. 3-7 - janvier 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge périopératoire des patients sous-AVK : enregistrez-vous !
  • A. Steib, E. Marret, P. Albaladejo, V. Piriou
| Article suivant Article suivant
  • Bloc du nerf sciatique par voie parasacrée : nouvelle approche
  • L. Bouattour, N. Ben Abbes, A. Essefi, M. Derbel, F. Gargouri, Y. Bouaziz, A. Ghorbel, S. Maatoug, H. Keskes, A. Karoui

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.