Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Un challenge au jour le jour : le point de vue du patient - 09/02/10

Doi : 10.1016/S0151-9638(09)73613-0 
Dalila Sid-Mohand
Association Pour la Lutte Contre le Psoriasis, Hôpital Saint-Louis, Pavillon Bazin, 1 avenue Claude Vellefaux 75010 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les objectifs de cette étude observationnelle étaient de connaître le vécu des patients présentant un psoriasis, dans le but d’améliorer l’information des patients, des médecins, des pharmaciens et des autorités sanitaires pour une prise en charge plus efficace de cette maladie, et d’évaluer l’impact économique des traitements pour la société et les patients. Quatorze mille questionnaires anonymes contenant 20 questions et explorant 5 dimensions de la maladie ont été envoyés au mois de décembre 2008 aux adhérents de l’Association Pour la Lutte Contre le Psoriasis (APLCP). Au total, 2 487 questionnaires ont été reçus et analysés. La population différait un peu de celle de la population française par une légère sous-représentation des hommes et une sur-représentation des personnes de plus de 55 ans. Environ 30 % des patients avaient un sentiment d’isolement. Quatre-vingt huit pour cent des patients déclaraient traiter leur psoriasis mais 60 % des patients trouvaient leurs traitements contraignants ; la contrainte de temps étant la plus fréquemment exprimée. Plus de 400 substances ont été citées alors qu’à peine une vingtaine de traitements a montré une réelle efficacité. La moitié des patients déclarait dépenser plus de 20 euros par mois pour des traitements non remboursés. Les sources d’information les plus fréquentes étaient de très loin les magazines de santé, la télévision, Internet et les forums sur Internet. Venaient ensuite, et avant les dermatologues, les associations de patients. Les patients ressentent en effet fortement un manque d’information et un manque d’éducation qui ne pourra être comblé que par une collaboration étroite entre le patient, son médecin et les associations de patients atteints de psoriasis. Ils souhaitent également sur le plan thérapeutique des traitements plus efficaces, d’action plus rapide, plus pratiques à utiliser notamment en termes de gain de temps et de texture et permettant des rémissions plus longues.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The objectives of this study were to determine the point of view of patients presenting psoriasis so as to improve information to patients, physicians, pharmacists, and health authorities to provide more effective management of this disease and to evaluate the economic impact of treatments for society and patients. In December 2008, 14,000 anonymous questionnaires containing 20 questions exploring five dimensions of the disease were sent to members of the anti-psoriasis support group (Association Pour la Lutte Contre le Psoriasis, APLCP). A total of 2,487 questionnaires were returned and analyzed. The population differed slightly from the general French population by a slight under-representation of men over 55 years of age. Approximately 30 % of the patients felt isolated. Eighty-eight percent of the patients reported that they treated their psoriasis, but 60 % of them found their treatments inconvenient; time considerations were the most frequently expressed. More than 400 substances were cited, whereas only around 20 were truly effective. Half of the patients reported spending more than 20 euros per month for nonreimbursed treatments. The most frequently cited information sources were by far health magazines, television, internet, and internet forums. Patient support groups came next, before dermatologists. Patients felt strongly that there was a lack of information and education that could only be fulfilled in close collaboration between the patient, doctor, and support groups of psoriasis patients. They also expressed a need for more effective, faster-acting treatments that were more practical to use, notably in terms of time savings and texture, and providing longer remission periods.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Psoriasis, Qualité de vie, Association

Keywords : Psoriasis, Quality of life, Lay-group


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 136 - N° S8

P. S467-S471 - décembre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Introduction du Président
  • Pierre Wolkenstein
| Article suivant Article suivant
  • De l’approche physiopathologique à la thérapeutique
  • Pierre-André Bécherel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.