Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge de l’acromégalie évolutive au cours de la grossesse - 24/02/10

Doi : 10.1016/j.ando.2009.10.002 
L. Ben Salem Hachmi , I. Kammoun, C. Bouzid, H. Smida, S. Nagi, Z. Turki, C. Ben Slama
Service d’endocrinologie et des maladies métaboliques. institut national de nutrition, 11, rue Djebel Lakhdhar, Bas Saadoun, 1007 Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Pregnancy in acromegalic patients is an infrequent event, due to perturbed gonadotroph function. On the other hand, pregnancy may cause an enlargement of the adenoma or an increase of growth hormone (GH) secretion. We report the case of a 26-year-old woman with a GH-secreting pituitary macroadenoma who was operated by transphenoidal approach. After surgery, she had a persistant acromegaly due to an intrasellar tumour. She was treated by lanreotide. After one year, the patient had married and became pregnant. Lanreotide was stopped when the diagnosis of pregnancy was established. The follow-up of this patient showed a progressive increase of IGF1 level during pregnancy without tumoral syndrome or visual troubles. No metabolic complication was detected. The patient went to term and gave birth to a healthy baby. In postpartum, the IGF1 level was normal, but the brain MRI revealed a 10mm intrasellar tumour. The pituitary adenoma was not significantly enlarged during pregnancy. Therefore, pregnancy doesn’t influence acromegaly in young women well controlled by medical treatment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

La survenue d’une grossesse chez une acromégale est rarement décrite en raison du retentissement de la tumeur hypophysaire sur l’axe gonadotrope. Par ailleurs, la grossesse peut aggraver la sécrétion de GH (hormone de croissance) et le volume tumoral. Nous rapportons le cas d’une jeune femme de 26 ans qui présente une acromégalie en rapport avec un macroadénome hypophysaire intra- et suprasellaire. La patiente a été opérée par voie trans-sphénoïdale avec persistance en postopératoire d’un reliquat tumoral intrasellaire responsable d’une hypersécrétion persistante de GH, contrôlée par le lanréotide. La patiente s’est mariée un an après l’intervention et a désiré une grossesse. Le lanréotide a été arrêté dès la conception. Au cours de la grossesse, la patiente n’a pas présenté de syndrome tumoral ou de troubles visuels et le taux d’IGF1 a augmenté de façon progressive. La grossesse ne s’est compliquée ni de diabète gestationnel ni de toxémie gravidique. La patiente a accouché à terme d’un nouveau-né en bonne santé. Après l’accouchement, l’IRM a montré que la masse tumorale était presque stable et le taux d’IGF1 s’est normalisé. Conclusion, la grossesse ne paraît pas un facteur aggravant l’acromégalie chez les jeunes patientes bien contrôlées par les analogues de la somatostatine avant la grossesse.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Acromégalie, Macroadénome hypophysaire, Grossesse, IGF1, Lanréotide

Keywords : Acromegaly, Pituitary adenoma, Pregnancy, IGF1, Lanreotide


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 71 - N° 1

P. 60-63 - février 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Adrenocortical incidentaloma with uncertain prognosis associated with an inadequately treated congenital adrenal hyperplasia
  • N. Chevalier, P. Carrier, M. Piche, A. Chevallier, K. Wagner, V. Tardy, D. Benchimol, P. Fénichel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.