Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ostéoporose et cancer du sein - 01/01/03

Doi : 10.1016/j.rhum.2003.02.001 

Élisabeth  Fontanges * ,  Aurélie  Fontana,  Pierre  Delmas*Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L'ostéoporose atteint une femme sur trois après la ménopause, l'incidence fracturaire augmentant jusqu'en fin de vie. Le cancer du sein est le plus fréquent des cancers féminins, en préménopause et en postménopause. Chez les plus jeunes, la guérison a pu être obtenue au prix de traitements lourds (chimiothérapie, radiothérapie) pouvant être responsables d'un effet délétère sur l'os ou induire une ménopause précoce. Après la ménopause, le cancer du sein et l'ostéoporose sont deux pathologies fréquentes mais leur estrogénodépendance les oppose dans l'approche diagnostique et thérapeutique. Ainsi, les estrogènes ont une efficacité antifracturaire, mais toutes les études montrent une augmentation du risque de cancer du sein. Ils sont donc contre-indiqués chez les patientes aux antécédents de cancer du sein. Les SERMs (selective estrogen receptor modulator) sont particulièrement intéressants, ayant à la fois l'effet agoniste des estrogènes sur l'os avec réduction du risque fracturaire et antagoniste sur le sein avec diminution de l'incidence du cancer du sein. Ils peuvent être prescrits chez les femmes ayant un cancer du sein guéri. Les bisphosphonates, puissants freinateurs de la résorption osseuse, sont largement utilisés à la fois en cancérologie et dans la prévention et le traitement des fractures vertébrales et non vertébrales ostéoporotiques. Les contre-indications sont exceptionnelles et la tolérance le plus souvent bonne devrait être améliorée avec les nouveaux modes d'administration. Le bénéfice des bisphosphonates actuellement utilisés dans l'ostéoporose (alendronate, risédronate) sur les événements osseux liés à l'évolution du cancer reste cependant à préciser. Au total, le choix d'un traitement anti-ostéoporotique chez une patiente ayant un cancer du sein est déterminé par le ratio bénéfices/risques du traitement en fonction de l'âge, des autres facteurs de risque d'ostéoporose et du stade évolutif du cancer du sein.

Mots clés  : Bisphosphonates ; SERMs (selective estrogen receptor modulator) ; Traitement hormonal substitutif ; Estrogènes.

Abstract

Osteoporosis affects one in three women after the menopause and the incidence of osteoporotic fractures increases steadily throughout life. Breast cancer is the most common cancer in women, both before and after the menopause. In younger women, recovery from breast cancer has been achieved using aggressive chemotherapy and radiotherapy that can adversely affect bone tissue or induce premature menopause. In postmenopausal women, breast cancer and osteoporosis are common, and although both are dependent on estrogens this leads to conflicting implications for the diagnosis and treatment: estrogens reduce the risk of fractures but increase the risk of breast cancer. Estrogen supplementation is, therefore, contraindicated in patients with a history of breast cancer. Selective estrogen receptor modulators (SERMs) hold great promise, as they decrease both the fracture risk via an estrogen-agonist effect on bone and the breast cancer risk via an estrogen-antagonist effect on the breast tissue. SERMs can be used after successful treatment for breast cancer. Bisphosphonates, which are potent bone resorption inhibitors, are widely used both in cancer patients and in the prevention and treatment of spinal and peripheral osteoporotic fractures. Contraindications are exceedingly rare, and the satisfactory safety profile of these agents can be expected to improve further with newly developed modes of administration. Whether the bisphosphonates currently used to treat osteoporosis (alendronate and risedronate) have beneficial effects on skeletal events related to cancer progression remains to be determined, however. In sum, selection of the optimal treatment for osteoporosis in a patient with breast cancer involves assessment of the risk/benefit ratio of each treatment option, based on patient age, other risk factors for osteoporosis, and the stage of breast cancer progression.

Mots clés  : Bisphosphonates ; Selective estrogen-receptor modulators ; Hormone replacement therapy ; Estrogens.

Plan



© 2003  Publié par Elsevier Masson SAS.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 71 - N° 3

P. 187-195 - mars 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les maladies ossifiantes d'origine génétique
  • Chantal Job-Deslandre
| Article suivant Article suivant
  • Traitement de l'hyperparathyroïdie primitive : vers une chirurgie moins invasive
  • David Malinvaud, Gaël Potard, Cyrille Fortun, Alain Saraux, Joseph André Jézéquel, Rémi Marianowski

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.