Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Gammapathie monoclonale de signification indéterminée, myélome multiple et ostéoporose - 12/03/10

Doi : 10.1016/j.rhum.2009.06.005 
Béatrice Bouvard a, , b , Mathieu Royer a, Daniel Chappard b, Maurice Audran a, b, Emmanuel Hoppé a, b, Erick Legrand a, b
a Service de rhumatologie, pôle ostéo-articulaire, CHU d’Angers, 4, rue Larrey, 49933 Angers cedex 9, France 
b Inserm U922, faculté de médecine, 1, rue Haute-de-Reculée, 49045 Angers cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La découverte d’une gammapathie monoclonale au cours d’un bilan d’ostéoporose ou de fracture n’est pas rare. Il s’agit le plus souvent d’une gammapathie monoclonale de signification indéterminée dont la prévalence augmente avec l’âge. Bien que le retentissement osseux des gammapathies monoclonales de signification indéterminée soit peu connu en termes de densité, de remodelage et de fracture, cette hémopathie asymptomatique pourrait constituer un facteur de risque d’ostéoporose. Chaque année, 1 % des patients porteurs d’une gammapathie monoclonale de signification indéterminée développent un myélome multiple dont la physiopathologie, la perte osseuse et les évènements fracturaires pathologiques associés sont mieux connus. En revanche, les fractures ostéoporotiques, probablement fréquentes au cours du myélome, sont moins bien reconnues. Cette mise au point revient sur la physiopathologie et le retentissement osseux du myélome multiple et des gammapathies monoclonales de signification indéterminée en termes de densité minérale osseuse, de fractures ostéoporotiques et de marqueurs du remodelage osseux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ostéoporose, Gammapathie monoclonale de signification indéterminée, Myélome multiple, Fracture


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais sa référence anglaise dans le même volume de Joint Bone Spine (doi: 10.1016/j.bspin.2009.12.002).


© 2009  Société Française de Rhumatologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 77 - N° 2

P. 144-148 - mars 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Analyse critique du déficit en vitamine D
  • Maurice Audran, Karine Briot
| Article suivant Article suivant
  • Auto-anticorps spécifiques et auto-anticorps associés des myosites dans les syndromes de chevauchement et les dermatopolymyosites primitives : intérêt pour la classification clinique : étude rétrospective transversale de 169 patients
  • Andrea Váncsa, Lajos Gergely, Andrea Ponyi, Gabriella Lakos, Júlia Németh, Péter Szodoray, Katalin Dankó

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.