"> " /> " />

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Fréquence de prescription et tolérance du traitement antituberculeux effectué selon les recommandations nationales pour prévenir le risque de tuberculose induite par un traitement anti-TNF - 12/03/10

Doi : 10.1016/j.rhum.2010.01.002 
Marie-Gaëlle Bray , Cécile Poulain, Maxime Dougados, Laure Gossec
UPRES-EA 4058, service de rhumatologie B, hôpital Cochin, AP–HP, université René-Descartes, Paris, France 

Auteur correspondant. Service de rhumatologie, hôpital La Pitié Salpêtrière, 47-83, boulevard de l’Hôpital, 75651 Paris cedex 13, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les anti-TNF⍺ augmentent le risque de résurgence de la tuberculose latente. Les recommandations internationales incluent, en cas de dépistage positif, la prescription de rifampicine (RIF) et d’isoniazide (INH) pendant trois mois. Cependant, la toxicité de cette association est méconnue chez les patients atteints de rhumatismes inflammatoires.

Objectifs de l’étude

Établir la fréquence, les motifs de prescription et la fréquence d’hépatotoxicité de l’association INH/RIF.

Matériels et méthodes

Il s’agissait d’une étude systématique rétrospective des dossiers médicaux des patients, suivis en rhumatologie, de 2002 à 2007, traités par INH/RIF avant l’introduction d’un anti-TNF⍺. Les caractéristiques démographiques, les motifs de prescription, les traitements reçus, les taux de transaminases ont été collectés. L’analyse a été descriptive.

Résultats

Parmi 1028 patients traités par anti-TNF⍺ entre 2002 et 2007, 216 (21,1 %) ont reçu l’association INH/RIF. Sur 93 patients ayant des données complètes, 17 (18,2 %) ont eu une hépatotoxicité. Un patient a eu une cytolyse hépatique supérieure à dix fois la normale. Les facteurs de risque d’hépatotoxicité établis dans l’étude étaient le taux d’alanine aminotransferase élevé avant traitement et un traitement concomitant par léflunomide.

Conclusion

Cette étude systématique montre une fréquence élevée de traitement préventif par INH/RIF due en particulier à la positivité de l’intradermoréaction (IDR) à la tuberculine. Les cas d’hépatotoxicité sont fréquents mais bénins. À l’avenir, les tests in vitro de diagnostic de la tuberculose permettront peut-être de mieux dépister les cas de tuberculose latente et de restreindre les indications du traitement antituberculeux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hépatotoxicité, Isoniazide, Rifampicine, Anti-TNF, Tuberculose


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais sa référence anglaise dans le même volume de Joint Bone Spine (doi:10.1016/j.jbspin.2009.10.012).


© 2010  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 77 - N° 2

P. 161-168 - mars 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Augmentation des taux sériques de vitamine B12 associée à une maladie de Still de l’adulte avec syndrome d’activation macrophagique secondaire
  • Umut Kalyoncu, Yahya Buyukasık, Ali Akdogan, Omer Karadag, Sule A. Bilgen, Sedat Kiraz, Ihsan Ertenli, Meral Calguneri
| Article suivant Article suivant
  • Tolérance du rituximab dans la polyarthrite rhumatoïde chez des patients avec antécédent d’infections bactériennes sévères ou récurrentes : étude observationnelle de 30 cas suivis en pratique courante
  • Éric Toussirot, Édouard Pertuiset, Christelle Sordet, Benoît Augé, Daniel Wendling, Béatrice Pallot-Pradès, Philippe Collet, Anne Lohse, Jean-Charles Balblanc

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.