Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Characteristics and prospective 2-year follow-up of children with pulmonary arterial hypertension in France - 12/03/10

Doi : 10.1016/j.acvd.2009.12.001 
Alain Fraisse a, Xavier Jais b, Jean-Marc Schleich c, Sylvie di Filippo d, Pascale Maragnès e, Maurice Beghetti f, Virginie Gressin g, Michel Voisin h, Claire Dauphin i, Pierre Clerson j, François Godart k, Damien Bonnet l,
a Hôpital de la Timone, 13000 Marseille, France 
b Hôpital Antoine-Béclère, 92140 Clamart, France 
c Hôpital Pontchaillou, 35000 Rennes, France 
d Hôpital Louis-Pradel, 69003Lyon, France 
e Hôpital Côte-de-Nacre, 14000 Caen, France 
f Children’s Hospital, Geneva, Switzerland 
g Actelion Pharmaceuticals France, 75001 Paris, France 
h Hôpital Arnaud-de-Villeneuve, 34000 Montpellier, France 
i Hôpital Gabriel-Montpied, 63000 Clermont-Ferrand, France 
j Orgamétrie, 59100 Roubaix, France 
k Hôpital cardiologique, 59000 Lille, France 
l Centre de référence malformations cardiaques congénitales complexes-M3C, université Paris-Descartes, hôpital Necker–Enfants-Malades, AP–HP, 149, rue de Sèvres, 75015 Paris, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Limited data are available describing paediatric pulmonary arterial hypertension.

Aims

To characterize the epidemiology, management and impact on quality of life and outcome of paediatric pulmonary arterial hypertension, excluding persistent pulmonary hypertension of the newborn and pulmonary arterial hypertension caused by congenital heart disease.

Methods

In this multicentre study, children with pulmonary arterial hypertension were included and followed prospectively for two years at 21 referral centres in France. WHO functional class, 6-minute walk distance and quality of life (CHQ-PF50 questionnaire) were evaluated.

Results

Fifty children were included with a mean age of 8.9 ± 5.4 years from May 2005 until June 2006. The estimated prevalence for pulmonary arterial hypertension was 3.7 cases/million. Patients had idiopathic pulmonary arterial hypertension (60%), familial pulmonary arterial hypertension (10%), pulmonary arterial hypertension associated with, but not caused by, congenital heart disease (24%), pulmonary arterial hypertension associated with connective tissue disease (4%) or portal hypertension (2%). During follow-up, the combination of pulmonary arterial hypertension-specific therapies was increasingly prescribed (44% patients versus 22% at inclusion). Patients remained stable regarding clinical status, 6-minute walk distance and quality of life. Survival estimates after one and two years were 86% (95% CI 76, 96) and 82% (95% CI 71, 93), respectively.

Conclusions

In children, idiopathic/familial pulmonary arterial hypertension accounts for the majority of cases. A specific pulmonary arterial hypertension group in conjunction with congenital heart disease can be identified that resembles patients with idiopathic pulmonary arterial hypertension. Combined pulmonary arterial hypertension-specific therapies may have contributed to disease stability and favourable survival.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Justification

Les données décrivant l’hypertension artérielle pulmonaire chez l’enfant sont peu nombreuses.

Objectifs

L’objectif a été de caractériser l’épidémiologie, la prise en charge, l’impact sur la qualité de vie et les conséquences de l’hypertension artérielle pulmonaire de l’enfant en excluant les patients avec une hypertension pulmonaire persistante du nouveau-né et ceux dont l’hypertension artérielle pulmonaire était causée par une cardiopathie congénitale.

Méthodes

Dans cette étude multicentrique, des enfants atteints d’hypertension artérielle pulmonaire ont été inclus et suivis prospectivement pendant deux ans dans 21 centres français. La classe fonctionnelle OMS, la distance de marche de sixminutes et la qualité de vie (questionnaire CHQ-PF50) ont été évaluées.

Résultats

Cinquante enfants ont été inclus avec un âge moyen de 8,9 ± 5,4 ans de mai 2005 à juin 2006. La prévalence de l’hypertension artérielle pulmonaire a été estimée à 3,7 cas/million. Les patients avaient une hypertension artérielle pulmonaire idiopathique (60 %), familiale (10 %), associée avec une cardiopathie congénitale qui n’était pas la cause de l’hypertension artérielle pulmonaire (24 %), associée à une connectivite (4 %) ou à une hypertension portale (2 %). Pendant le suivi, le nombre d’associations de médicaments spécifiques de l’hypertension artérielle pulmonaire prescrits a augmenté (44 % patients contre 22 % à l’inclusion). Les patients sont restés stables en ce qui concerne leur état clinique, test de marche de sixminutes et qualité de vie. La survie à un et deux ans a été estimée à 86 % (intervalle de confiance à 95 % : [76,96]) et 82 % (intervalle de confiance à 95 % : [71,93]).

Conclusions

Chez l’enfant, dans la majorité des cas, les hypertensions artérielles pulmonaires sont idiopathiques / familiales. Un groupe spécifique d’hypertension artérielle pulmonaire concomitante d’une cardiopathie congénitale a été identifié et ressemble à une hypertension artérielle pulmonaire idiopathique. Les associations de traitements spécifiques de l’HTAP peuvent avoir contribué à la stabilité de la maladie et à une meilleure survie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Pulmonary arterial hypertension, Congenital heart defect, Paediatric, Epidemiology, Quality of life

Mots clés : Hypertension artérielle pulmonaire, Cardiopathie congénitale, Pédiatrie, épidémiologie, Qualité de vie


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 103 - N° 2

P. 66-74 - février 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Statins in the elderly: What evidence of their benefit in prevention?
  • Ph. Gabriel Steg, Claire-Marie Tissot
| Article suivant Article suivant
  • Apical-sparing variant of Tako-Tsubo cardiomyopathy: Prevalence and characteristics
  • Nicolas Mansencal, Nacéra Abbou, Roland N’Guetta, Rémy Pillière, Rami El Mahmoud, Olivier Dubourg

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.