Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

After acute coronary syndrome, diabetic patients with peripheral vascular disease remain at high risk of cardiovascular events despite secondary prevention measures - 12/03/10

Doi : 10.1016/j.acvd.2009.12.003 
Marianne Lafitte a, , d , Laurent Barandon a, b, d, Yann Pucheu a, d, Xavier Pillois b, d, Henri Gin c, d, Jacques Bonnet a, b, d, Thierry Couffinhal a, b, d
a CEPTA, hôpital cardiologique, CHU Haut-Levêque, avenue de Magellan, 33604 Pessac cedex, France 
b Inserm U828, 33604 Pessac cedex, France 
c Service de diabétologie nutrition, CHU Haut-Levêque, 33604 Pessac cedex, France 
d Université Victor-Segalen Bordeaux 2, 33000 Bordeaux, France 

Corresponding author. Fax: +33 5 57 65 62 71.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Peripheral vascular disease (PVD) is associated with a high risk of cardiovascular events after an acute coronary syndrome (ACS). The impact of suboptimal risk-factor control and drug prescription on morbidity and mortality rates in patients with PVD following an ACS remains to be established.

Aims

To assess whether a global atherosclerosis management programme and optimal secondary prevention could benefit high-risk PVD patients after an ACS.

Methods

A total of 851 ACS patients underwent an intensified intervention focusing on evaluating risk factors and atherosclerosis lesions, and on optimizing treatment and education. We compared its impact on long-term risk factors, medication observance and cardiovascular outcomes in patients with coronary artery disease (CAD) alone (n=715, 84.0%) and with both CAD and PVD (n=136).

Results

At a median follow-up of 18.6months, both groups reached recommended secondary prevention goals and showed no significant differences in rates of drug prescription. PVD was not associated with minor cardiovascular events (hazard ratio [HR] 1.32, 95% confidence interval [CI] 0.57–3.02) but remained independently associated with major (HR 2.15, 95% CI 1.12–4.13) and total (HR 1.76, 95% CI 1.05–2.93) cardiovascular events. Compared to patients with CAD alone, this risk was significantly higher in CAD patients with both PVD and diabetes (HR 2.87, 95% CI 1.52–5.43), but not in PVD patients without diabetes (HR 1.35, 95% CI 0.71–2.56) or diabetic patients without PVD (HR 1.11, 95% CI 0.68–1.81).

Conclusion

Despite optimization of risk-factor control and drug prescription after ACS, patients with both PVD and diabetes carry a 2.9-fold higher risk of cardiovascular events at 18-month follow-up versus patients with CAD alone. This excess risk was not significant in PVD patients without diabetes or in diabetic patients without PVD.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

La présence d’une artériopathie périphérique (AP) est associée à un haut risque d’évènement cardiovasculaire (CV) après un syndrome coronarien aigu (SCA). La responsabilité du contrôle insuffisant des facteurs de risque et de la prescription médicamenteuse sur cette morbimortalité élevée n’a pas été établie chez ces patients.

Méthode

Huit cent cinquante et un patients consécutifs ayant présenté un SCA ont bénéficié d’une intervention intensive visant à évaluer les facteurs de risque résiduels, la charge en athérome, et à optimiser les traitements et l’éducation thérapeutique et diététique. Nous avons comparé l’impact de ce programme à long terme sur l’équilibre des facteurs de risque, le maintien du traitement et les événements cliniques dans deux groupes : groupe 1 avec atteinte coronaire seule (n=715 ; 84,0 %) ; groupe 2 avec coronaropathie et AP (n=136 ; 16,0 %).

Résultats

Au terme d’un suivi médian de 18,6mois, les objectifs de prévention secondaire ont été atteints dans les deux groupes qui ne présentaient pas de différence en termes de prescriptions médicamenteuses. La présence d’une AP n’est pas associée à un sur-risque d’évènements CV mineurs (HR 1,32 ; 95 % CI 0,57–3,02) mais reste un facteur indépendant de survenue d’évènement CV majeur (HR 2,15 ; 95 % CI 1,12–4,13) et d’évènement CV total (HR 1,76 ; 95 % CI 1,05–2,93) (p<0,05). Ce risque est significativement plus élevé chez les patients porteurs d’une AP et d’un diabète (HR 2,87 ; 95 % CI 1,52–5,43 ; p=0,0012), mais pas chez ceux ayant une AP sans diabète (HR 1,35 ; 95 % CI 0,71–2,56 ; p=0,35), ni chez ceux ayant un diabète sans AP (HR 1,11 ; 95 % CI 0,68–1,81 ; p=0,68) en comparaison avec les patients avec atteinte coronaire seule.

Conclusion

Malgré l’optimisation du contrôle des facteurs de risque CV et des prescriptions médicamenteuses, les patients diabétiques avec AP ont un risque d’événement CV à 18mois d’un SCA 2,9 fois plus élevé que les patients avec coronaropathie seule, mais cet excès de risque n’est pas significatif en cas d’AP chez les non-diabétiques, ni chez les patients diabétiques sans AP.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abbreviations : CAD, CI, LDL, MACE, MICE, PVD, TIA

Keywords : Peripheral vascular disease, Coronary artery disease, Secondary prevention, Patient education, Diabetes

Mots clés : Artériopathie périphérique, Coronaropathie, Prevention secondaire, Éducation thérapeutique du patient, Diabète


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 103 - N° 2

P. 97-105 - février 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact of heart failure management unit on heart failure-related readmission rate and mortality
  • Stéphane Zuily, Patrick Jourdain, Daniel Decup, Nelly Agrinier, Jean Loiret, Serge Groshens, François Funck, Michel Bellorini, Yves Juillière, François Alla
| Article suivant Article suivant
  • Positive impact of long-term lifestyle change on erythrocyte fatty acid profile after acute coronary syndromes
  • Sylvie Caspar-Bauguil, Jésus Garcia, Anne Galinier, Brigitte Périquet, Jean Ferrières, Sylvie Allenbach, Nathalie Morin, Pascal Héricotte, Robert Salvayre, Marc Baudet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.