Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pneumopathie d’hypersensibilité aux enzymes protéolytiques du Bacillus subtilis dans l’industrie de délavage des Jean. Présentation d’un cas - 15/03/10

Doi : 10.1016/j.reval.2010.01.006 
A. Benzarti Mezni , N. Mhiri, M. Beji, A. Ben Jemaa
Service de médecine du travail et des maladies professionnelles, CHU Rabta, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les pneumopathies d’hypersensibilité dues aux enzymes protéolytiques sont rares mais prouvées. Parmi les étiologies, les enzymes protéolytiques du Bacillus subtilis sont antigéniques et peuvent être responsables de maladies observées dans l’industrie de détergents. Elles sont appelées les fameux enzymes « gloutons ». Les auteurs rapportent une observation chez un ouvrier spécialisé dans le délavage des tissus en Jean avec exposition aux enzymes protéolytiques des détergents.

Cas clinique

Le diagnostic de pneumopathie d’hypersensibilité s’est basé sur la présentation clinique (dyspnée, fièvre, râles crépitants) et les examens complémentaires (infiltrat réticunodulaire des deux bases à la radiographie thoracique, image en verre dépoli à la tomodensitomètrie thoracique, une hypercellularité au lavage brocho-alvéolaire avec inversion du rapport CD4/CD8 et syndrome restrictif sur le plan fonctionnel). En ce qui concerne la responsabilité des enzymes protéolytiques, c’est Flindt et Pepys qui ont présenté pour la première fois la description de pneumopathies allergiques dues à l’inhalation d’enzymes protéolytiques dérivés de B. subtilis. Il s’agissait essentiellement d’ouvriers employés dans l’industrie des détergents, donc en contact quotidien avec la poudre en question.

Conclusion

Les pneumopathies d’hypersensibilité (PHS) dues aux enzymes protéolytiques du B. subtilis sont des pathologies peu connues et rares mais peuvent être observées dans certains secteurs d’activités notamment l’industrie des détergents mais ne sont pas actuellement reconnues comme maladie professionnelle en Tunisie. Il apparaît donc souhaitable, de faire réviser le tableau 49 concernant les affections dues aux enzymes en y ajoutant les PHS de façon à permettre leur réparation au même titre que les asthmes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Hypersensitivity pneumonitis to proteolytic enzymes, although relatively rare, is nevertheless a well-known clinical entity. Flindt and Pepys were the first to describe this condition, which they called extrinsic allergic alveolitis, due to inhalation of proteolytic enzymes of Bacillus subtilis occurring in workers in the detergent industry with daily exposure to these substances. Here, the authors report the case of a worker who was exposed to these enzymes while soaking tissue in Jean. The diagnosis of hypersensitivity pneumonitis in this case was based on the clinical presentation (dyspnoea, fever, crepitant rales) and the results of complimentary investigations (reticulo-nodular infiltrates in the lower pulmonary lobes on chest X-ray, a ground-glass appearance on a thoracic CT scan, hypercellularity in brocho-alveolar lavage fluid with an inverse CD4/CD8 ratio, and airflow restriction on functional assessment). Hypersensitivity pneumonitis due to proteolytic enzymes of B. subtilis is rare and not recognized as an occupational disease in Tunisia. Thus, there is now good reason to revise table 49, which deals with diseases caused by enzymes, and add this patient’s disease to the list of compensable occupational allergies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pneumopathie d’hypersensibilité, Maladie professionnelle, Enzymes protéolytiques, Bacillus subtilis

Keywords : Hypersensitivity pneumonitis, Occupational allergy, Proteolytic enzyme, Bacillus subtilis


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 50 - N° 2

P. 77-81 - mars 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comment tester l’allergie de contact à la colle tissulaire au 2-octylcyanoacrylate (Dermabond®) ?
  • M. Studer, C. Pouget-Jasson, J. Waton, J.-L. Schmutz, A. Barbaud
| Article suivant Article suivant
  • Surveillance de la qualité de l’air en France : Outils, missions, avenir
  • S. Téton, D. Robin, C. Genève

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.