Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Néoplasies lobulaires intra-épithéliales : hyperplasie lobulaire atypique et cancer lobulaire in situ - 23/03/10

Doi : 10.1016/j.jgyn.2009.11.005 
Y. Ansquer a, , P. Santulli a, C. Colas b, M. Jamali c, C. Tournigand d, L. Duperray a, B. Duperray e, D. Jannet a, B. Carbonne a
a Service de gynécologie-obstétrique, hôpital Saint-Antoine, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, université Pierre-et-Marie-Curie–Paris VI, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, France 
b Laboratoire d’oncogénétique, département de génétique, hôpital Pitié-Salpêtrière, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, université Pierre-et-Marie-Curie, Paris VI, 47, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France 
c Service d’anatomopathologie, hôpital Saint-Antoine, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, université Pierre-et-Marie-Curie–Paris VI, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, France 
d Service d’oncologie médicale, hôpital Saint-Antoine, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, université Pierre-et-Marie-Curie–Paris VI, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, France 
e Service de radiologie, hôpital Saint-Antoine, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, université Pierre-et-Marie-Curie–Paris VI, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

Revue des principales connaissances sur les néoplasies lobulaires intra-épithéliales en insistant sur la prise en charge pratique.

Principaux résultats

Les néoplasies lobulaires intra-épithéliales du sein (NLI) correspondent à la prolifération non invasive de petites cellules non cohésives qui colonisent l’unité ductolobulaire. Comme dans les cancers lobulaires invasifs, une perte d’expression de la molécule d’adhésion E-cadhérine est très fréquemment observée. Les NLI sont des pathologies rares mais dont l’incidence est en augmentation, ce qui est probablement en partie lié à la généralisation du dépistage mammographique. Les NLI sont en effet le plus souvent asymptomatiques et leur diagnostic fortuit suite à un prélèvement histologique pour des microcalcifications indéterminées. Les NLI sont associées à un excès de risque de cancer invasif du sein homolatéral mais aussi controlatéral. Cet excès de risque persiste au-delà de 20 ans après le diagnostic de NLI. Le risque cumulé sur la vie est en moyenne de 4,2 % pour le sein homolatéral et 3,5 % pour le sein controlatéral, mais une grande variabilité est observée selon les études. Le traitement des NLI n’est pas consensuel allant de la biopsie seule à la mammectomie bilatérale. L’évolution actuelle privilégie la zonectomie seule.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To review main knowledge about lobular intra-epithelial neoplasia with special interest for daily practice management.

Main results

Intra-epithelial lobular neoplasias (ILN) are non invasive proliferations within the terminal ducto-lobular unit of monomorphic loosely cohesive small cells. A lack of expression of the E-cadherin adhesion molecule is often observed as in invasive lobular breast cancer. ILN are infrequent, however, a rise in incidence partly, due to the generalization of mammographic screening, is observed. Actually ILN are usually asymptomatic and diagnosed after breast biopsy for unspecified microcalcifications. ILN are associated with an increased risk of breast cancer that persists over 20 years after the initial diagnosis. The average risk is 4.2 % for the ipsilateral breast and 3,5 % for the controlateral breast. However, a great variability in the risk estimation is observed between the studies. There is no consensus on how to treat ILN. Surgical options have varied from biopsy to bilateral mastectomy. Current tendency is favouring lumpectomy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Néoplasie lobulaire intra-épithéliale, Cancer lobulaire in situ, Hyperplasie lobulaire atypique, Cancer du sein, Revue

Keywords : Lobular intra-epithelial neoplasia, Lobular carcinoma in situ, Atypical lobular hyperplasia, Breast cancer, Review


Plan


© 2010  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 2

P. 91-101 - avril 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hommage au Pr D. Mahieu-Caputo
  • D. Luton, M. Dommergues, L. Mandelbrot, V. Mirlesse
| Article suivant Article suivant
  • Un nouveau paradigme pour le dépistage du cancer du col utérin ?
  • V. Lavoué, C. Bergeron, D. Riethmuller, É. Daraï, J.-L. Mergui, J.-J. Baldauf, J. Gondry, S. Douvier, P. Lopès, P. de Reilhac, C. Quéreux, B. Letombe, J. Marchetta, J.-C. Boulanger, J. Levêque

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.