Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Plasmocytome solitaire osseux : aspects thérapeutiques et évolutifs - 01/01/03

Doi : 10.1016/j.canrad.2003.11.003 

L.  Kochbati a * ,  N. Kédidi  Ben Romdhane b ,  K.  Mrad c ,  C.  Nasr a ,  D.E.  Ben Salah b ,  K.  Ben Romdhane c ,  M.  Maalej a *Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif. - Étudier les aspects thérapeutiques et évolutifs du plasmocytome solitaire osseux.

Patients et méthodes. - Revue rétrospective des dossiers de 13 malades traités dans le service de radiothérapie de l'institut Salah-Azaïz de Tunis pour un plasmocytome solitaire osseux selon les critères diagnostiques suivants : preuve histologique de prolifération plasmocytaire avec une lésion radiologique unique et sans diffusion plasmocytaire médullaire (inférieure à 10 %). Les tumeurs de dix hommes et trois femmes répondaient à ces critères. L'âge moyen était de 43 ans (22-64). Le siège des lésions était le rachis dans six cas, les os plats (sternum, omoplate, os iliaque, mandibule) dans six cas et un os long (tibia) dans un cas. Tous les malades ont eu une reçu radiothérapie, associée à la chirurgie dans huit cas (5 exérèses et 3 laminectomies) et à la chimiothérapie dans trois cas. La dose moyenne de radiothérapie était de 44 Gy.

Résultats. - Avec un recul moyen de 63 mois (12 à 156), deux récidives locales ont été notées à 24 et 48 mois. Deux malades ont souffert de lésions multiples sans infiltration médullaire et quatre plasmocytomes ont évolué vers un myélome multiple après un délai moyen de 50 mois. Une patiente a eu une localisation extramédullaire. Parmi les facteurs pronostiques habituellement étudiés (âge, sexe, siège...), seule la présence d'un pic monoclonal semblait en corrélation avec une évolution défavorable. Trois parmi les quatre malades qui avaient un pic monoclonal ont eu une évolution défavorable.

Conclusion. - La radiothérapie constitue un traitement efficace du plasmocytome solitaire osseux. L'évolution fréquente vers le myélome multiple justifie la détermination précise des facteurs prédictifs et la discussion des nouvelles combinaisons thérapeutiques associant la chimiothérapie à la radiothérapie.

Mots clés  : Plasmocytome solitaire osseux ; Radiothérapie ; Évolution ; Myélome multiple.

Abstract

Purpose. - To describe natural history of solitary bone plasmocytomas (SBO) after treatment.

Patients and methods. - Between 1975 and 1998, we retrospectively identified 13 patients with SBO treated in the department of radiotherapy at Salah-Azaïz institute of Tunis. To be included in this study, three criteria were needed: histologic confirmation and only one bone lesion without medullary infiltration (or less than 10%). Mean age was 43 years (22-64) with sex-ratio of 3,3. Tumor sites were vertebra (6), flat bones (6) and tibia (1). Megavoltage radiotherapy was given to all patients, associated to surgery in eight cases (5 excisions and 3 laminectomies) and to chemotherapy in three.

Results. - With a mean follow-up of 63 months, two local failures were noted at 24 and 48 months. Two patients developed multifocal lesions and one patient had an extramedullary lesion. Multiple myeloma occured in four patients (30%) after a median follow-up 3,5 years. Unfavorable outcome could not be predicted by age, gender or site of disease but by myeloma protein.

Conclusion. - Radiotherapy is an effective local treatment for solitary bone plasmocytoma. Prospective studies are needed to better define predictive parameters of unfavourable outcome and indications of combined chemotherapy.

Mots clés  : Solitary bone plasmocytoma ; Radiotherapy ; Multiple myeloma.

Plan



© 2003  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 8 - N° 2

P. 70-74 - avril 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude de faisabilité de radiothérapie de conformation avec modulation d'intensité dans les cancers localisés de la prostate
  • N. Aillères, D. Azria, S. Thézenas, N. Barbier, P. Fenoglietto, R. Delard, M.H. Hay, J.B. Dubois
| Article suivant Article suivant
  • Épendymomes intracrâniens primitifs. Expérience de l'institut Salah-Azaïz
  • C.N. Ben Ammar, L. Kochbati, H. Frikha, W. Gargouri, F. Benna, M. Besbes, M. Ben Abdallah, R. Ben Attia, M. Maalej

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.