Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Radio-induced malignancies of the scalp about 98 patients with 150 lesions and literature review - 01/01/04

Doi : 10.1016/j.canrad.2003.12.003 

Mongi  Maalej a * ,  Hatem  Frikha a ,  Lotfi  Kochbati a ,  Noureddine  Bouaouina a ,  Dalila  Sellami a ,  Farouk  Benna a ,  Walid  Gargouri a ,  Sarra  Dhraief a ,  Chiraz  Nasr a ,  Jamel  Daoud a ,  Mohamed  Hajji a ,  Bacima  Fazaa b ,  Rafika  Souissi b ,  Insaf  Mokhtar b ,  Mohamed Ridha  Kamoun b *Corresponding author.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 10
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction. - The induction of malignant diseases is one of the most concerning late effects of ionizing radiation. The topic of this study deals with skin tumors developed in the irradiated areas in children given X-ray therapy for tinea capitis.

Material and methods. - All patients with malignant tumors of the scalp referred to Salah Azaiz Institute between 1970 and 2001 have been questioned in order to determine if there had been a prior X-ray irradiation for tinea capitis, its modality, and its consequences. The first scalp irradiation goes back to 1922 and the last was performed in 1963.

Results. - Ninety-eight patients with 150 radio-induced cancers of the scalp following irradiation for tinea capitis are reported (1.5 lesion per patient). The patients were irradiated in various hospitals and dispensaries throughout the country. Eighty-one patients (82%) had only one session of radiation. The average age at irradiation was 12 (±6) years, the latent period for radiation-induced skin cancers was 36 (±14) years. In 61 patients (62%), the scalp appeared normal and in 38% radiodermatitis was noted. Patient age at diagnosis of malignancy varied from 20 to 83 years with an average of 47 years. Basal cell carcinomas (125 cases) and spinocellular carcinomas (16 cases) were the most common, three other cases of annexial tumors, two malignant non-Hodgkin's lymphomas and four melanoma lesions are also present. Radiotherapy was used for the treatment of 74 patients (alone in 42 and associated with surgery in 32 patients); 14 patients had exclusive surgical excision.

Conclusions. - Basal cell carcinomas are the most frequent tumors arising on chronic radiodermatitis. In spite of the long latency period, patients' young age at irradiation explained the occurrence of these cancers at a relatively young age. Literature review is suggesting recessive mutation of tumor-suppressor genes as the characteristic abnormality in radio-induced cancer.

Résumé

Objectif de l'étude. - L'induction de cancer est l'un des effets secondaires tardifs les plus redoutables de l'exposition aux radiations ionisantes. Cette étude s'intéresse aux tumeurs radio-induites du cuir chevelu survenues après irradiation par rayon X pour teigne dans l'enfance.

Patients et méthodes. - Les patients traités à l'institut Salah Azaïz pour cancer du cuir chevelu entre 1970 et 2001 ont été interrogés afin de déterminer s'il y avait eu une irradiation dans l'enfance pour traitement de teigne du cuir chevelu en précisant les modalités de cette irradiation et ses conséquences. La première irradiation de cuir chevelu remonte à 1922 et la dernière a été pratiquée en 1963.

Résultats. - Quatre vingt dix huit patients ont été atteints d'un ou plusieurs cancers radio-induits du cuir chevelu, soit au tota150 lésions malignes constatées après irradiation pour teigne (1,5 lésion par malade). Les patients ont été irradiés dans divers hôpitaux et dispensaires dans différentes régions du pays et 81 patients (82 %) n'ont eu qu'une seule séance de traitement. L'âge moyen au moment de l'irradiation pour teigne était de 12 (± 6) ans. La période de latence pour l'apparition du cancer induit par les radiations ionisantes était de 36 (±14) ans. Chez 61 patients (62 %), le cuir chevelu était normal et dans 38 % des cas une radiodermite plus ou moins prononcée a été notée. L'âge des patients au moment de la découverte du cancer était de 20 à 83 ans avec une moyenne de 47 ans. Les carcinomes basocellulaires (125 cas) et les carcinomes spinocellulaires (16 cas) ont été les plus fréquents, trois cas de tumeurs annexielles, deux lymphomes malins non hodgkiniens et quatre cas de mélanomes ont été également notés. La radiothérapie a été utilisée pour le traitement de 74 patients (seule chez 42 malades et associée à la chirurgie chez 32 patients) ; seulement 14 malades ont été traités par l'exérèse chirurgicale exclusive.

Conclusions. - Les carcinomes basocellulaires sont les tumeurs les plus fréquentes survenant sur des lésions de radiodermite chronique. Malgré la longue période de latence, l'irradiation de patients jeunes explique l'apparition relativement précoce de ces cancers. La revue de la littérature suggère que ces tumeurs pourraient résulter d'une mutation récessive de gènes suppresseurs de cancer.

Mots clés  : Radio-induced cancer ; Scalp.

Mots clés  : Cancer radio-induit ; Cuir chevelu.

Plan



© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 8 - N° 2

P. 81-87 - avril 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Épendymomes intracrâniens primitifs. Expérience de l'institut Salah-Azaïz
  • C.N. Ben Ammar, L. Kochbati, H. Frikha, W. Gargouri, F. Benna, M. Besbes, M. Ben Abdallah, R. Ben Attia, M. Maalej
| Article suivant Article suivant
  • Pion treatment of prostate carcinoma at Paul Scherrer Institute (formerly Swiss Institute for Nuclear Research (SIN)) from 1983 to 1992
  • L. Wisser

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.