Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mesure de l’épaisseur de la couche des fibres nerveuses rétinienne péripapillaires par tomographie à cohérence optique chez les enfants hypertones et glaucomateux - 14/04/10

Doi : 10.1016/j.jfo.2010.02.003 
S. Nadeau , R. Coste, E. Cornand, D. Denis
Service d’Ophtalmologie, Centre Hospitalo-Universitaire Nord, Marseille 

Auteur correspondant. Service d’ophtalmologie, Centre hospitalo-universitaire Nord, Chemin des Bourrelly, 13915 Marseille Cedex 20.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

Comparer les résultats des épaisseurs de fibres nerveuses rétiniennes (RNFL Thickness) obtenus par tomographie en cohérence optique (OCT) dans trois groupes d’enfants : sains, hypertones et atteints de glaucome juvénile.

Matériel et méthode

Cent quatre-vingt-un yeux d’enfants âgés de 4 à 18 ans ont été inclus : 106 enfants sains, 37 enfants atteints d’hypertonie oculaire et 38 enfants présentant un glaucome juvénile. Les groupes ont été constitués selon l’analyse de la pression intraoculaire avec pachymétrie, de la gonioscopie, de l’aspect de la papille et du champ visuel. L’épaisseur de RNFL (moyenne et dans les 4 quadrants) a été mesurée par un OCT Stratus Zeiss.

Résultats

La valeur moyenne de RNFL était de 94,2±13,2μm dans le groupe Glaucome, de 105,4±6,8μm dans le groupe Hypertonie oculaire et de 104,8±10,3μm dans le groupe Sain. Il a été mis en évidence une différence statistiquement significative entre le groupe Glaucome et le groupe Sain (p<0,01) et entre le groupe Glaucome et le groupe Hypertonie (p<0,01) en terme de valeur moyenne globale du RNFL et de valeurs moyennes des quadrants supérieur et inférieur. Aucune différence n’a été trouvée entre œil sain et hypertone.

Conclusion

L’OCT a déjà démontré son efficacité diagnostique dans la pathologie glaucomateuse de l’adulte et semble montrer son utilité chez l’enfant. Il permettrait ainsi d’aider à faire le diagnostic différentiel entre glaucome juvénile débutant et hypertonie oculaire isolée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To compare retinal nerve fiber layer (RNFL) measurements taken with OCT in normal, ocular hypertensive, and glaucomatous eyes of children 4–18 years old.

Materials and methods

The study included 181 eyes: 106 normal, 37 with ocular hypertension, and 38 with juvenile glaucoma. Diagnostic groups were classified based on intraocular pressure, optic nerve head appearance, visual field examination, and central corneal thickness measurement. RNFL measurements were taken using the Zeiss Stratus OCT.

Results

The RNLF average thickness was 94.2±13.2μm in glaucomatous eyes, 105.4±6.8μm in ocular hypertensive eyes, and 104.8±10.3μm in normal eyes. RNFL average thickness, inferior thickness, and superior thickness showed statistically significant differences between normal and glaucomatous eyes (p<0.01) and between normal and ocular hypertensive eyes (p<0.01). There was no difference found between normal and ocular hypertensive eye.

Conclusion

OCT has already shown its diagnostic efficiency in adult glaucoma. This study shows that OCT is useful in childhood glaucoma diagnosis, helping to differentiate between ocular hypertension and beginning juvenile glaucoma.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tomographie par cohérence optique (OCT), Épaisseur des fibres nerveuses rétiniennes, Enfant, Glaucome juvénile, Hypertonie oculaire

Keywords : Optical coherence tomography (OCT), RNFL thickness, Children, Childhood glaucoma, Ocular hypertension


Plan


 Communication orale présentée lors du 115e congrès de la Société française d’ophtalmologie en mai 2009.


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 4

P. 249-257 - avril 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation de l’efficacité d’un collyre azithromycine 1,5 % versus tobramycine 0,3 % sur les signes cliniques de la conjonctivite bactérienne purulente
  • P.-Y. Robert, T. Bourcier, A. Meddeb-Ouertani, M. Khairallah, K. Zaghloul, A. Amraoui, Y. Bhagat, M. Pop, I. Cochereau
| Article suivant Article suivant
  • Kératites infectieuses et lentilles cosmétiques : étude rétrospective de cinq cas
  • J. Guyomarch, D.N’Guyen van Nuoï, L. Beral, A. Donnio, N. Desbois, C. Olive, R. Theodose, H. Merle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.