Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Suicide et activité professionnelle en France - 15/04/10

Doi : 10.1016/j.respe.2010.01.001 
C. Cohidon a, , b , G. Santin b, B. Geoffroy-Perez b, E. Imbernon b
a Unité mixte de recherche et de surveillance transport travail environnement, (Inrets, université Lyon1, InVS), 69373 Lyon, France 
b Institut de veille sanitaire, 94415 Saint-Maurice, France 

Auteur correspondant. UMRESTTE, université Claude-Bernard Lyon-1, 8, avenue Rockefeller, 69373 Lyon cedex 08, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Background

Suicide is a complex and multifactorial phenomenon. The number of work-related suicides is difficult to assess in France. There are nevertheless some data available to document this problem. The aim of this study is to describe suicide attempts (SA) and suicide mortality according to occupation in France.

Methods

The description of SA relies on the “Baromètre Santé 2005”, a cross-sectional representative survey conducted by the Inpes in France. The study population includes 6264 men and 7389 women in employment at the time of the survey. The prevalence of all life SA is described according to occupational category (one and two digits). Data on suicide mortality before the age of 65 comes from the Cosmop project, conducted by the Department of Occupational Health/InVS, and based on data from the “Échantillon démographique permanent”/Insee linked to medical causes of death from the French national death registry (CepiDc/Inserm). People included was born in France, employed at one of censuses (1968, 1975, 1982 and 1990, 187,938 men, 150,683 women). Relative risks for suicide mortality were estimated for the last known occupational category and economic sector.

Results

The prevalence of life course SA was higher among women than among men (6.6% vs 3.1%); an opposite situation was observed for mortality. Regarding salaried people, categories of manual workers and clerks are the most affected by SA and mortality from suicide whereas executives are the least concerned. Farmers were little affected by SA (0.4% men, 4.1% women) but experienced the highest rate of mortality by suicide (RR=3.1 men, RR=2.2 women). Among women, compared to non market sectors, the agricultural and equipment goods sectors exhibited an excessive risk of mortality from suicide.

Conclusion

This study points out SA and mortality from suicide inequalities by occupational categories and to a lesser extent by economic sector. These results provide a first assessment on suicide according to occupation in France.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Position du problème

La conduite suicidaire est un processus complexe et multifactoriel. S’il est aujourd’hui difficile de comptabiliser le nombre exact de suicides en lien avec le travail, il existe néanmoins certaines données permettant d’approcher cette problématique. Cette étude a pour objectif de décrire les tentatives de suicide (TS) et la mortalité par suicide selon l’emploi en France.

Méthodes

La description des TS s’appuie sur les données du Baromètre Santé 2005 de l’Inpes, enquête transversale représentative menée en France métropolitaine. La population comprend 6264 hommes, 7389femmes, actifs en emploi au moment de l’enquête. La prévalence des TS au cours de la vie est décrite selon la catégorie socioprofessionnelle (un et deux chiffres). La description de la mortalité par suicide avant 65ans provient du projet Cosmop du département santé travail de l’InVS. Il s’appuie sur les données issues de l’échantillon démographique permanent de l’Insee couplées aux causes médicales de décès du Cépi-DC de l’Inserm. La population étudiée concerne les personnes nées en France métropolitaine, actives à un des recensements (1968, 1975, 1982 et 1990, soit 187 938 hommes, 150 683 femmes). Des risques relatifs de mortalité par suicide sont estimés selon la dernière catégorie socioprofessionnelle ou le dernier secteur d’activité connus.

Résultats

La prévalence de TS au cours de la vie est plus élevée chez les femmes que chez les hommes (6,6 % vs 3,1 %) ; le constat est inverse pour la mortalité. Dans la population des salariés, les catégories des ouvriers et des employés sont les plus concernées par les TS et la mortalité par suicide. Les cadres sont les moins touchés. Les agriculteurs exploitants sont les moins concernés par les TS (0,4 % des hommes, 4,1 % des femmes) mais les plus touchés par les décès par suicide (RR=3,1 hommes ; RR=2,2 femmes). Chez les femmes, en comparaison avec les secteurs non-marchands, le secteur agricole et celui des biens d’équipement présentent une surmortalité par suicide.

Conclusion

Cette étude montre des inégalités selon les catégories professionnelles (et les secteurs d’activité dans une moindre mesure) concernant les TS et la mortalité par suicide, en France. Ces résultats dressent un premier bilan sur le suicide selon l’emploi.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Suicide, Mortality, Suicide attempt, Occupational categories, National data

Mots clés : Suicide, Mortalité, Tentatives suicides, Catégories professionnelles, Données nationales


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 58 - N° 2

P. 139-150 - avril 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le réseau périnatal de l’Est parisien (2008–2010). Définition de la population concernée pour évaluer les besoins à couvrir par le réseau
  • A. Serfaty, F. Gold, J.-L. Benifla, G. Breart
| Article suivant Article suivant
  • Élaboration et évaluation d’une plaquette d’information destinée aux patients consultant un service hospitalo-universitaire d’odontologie. Information en odontologie hospitalière
  • E. Pegon-Machat, S. Tubert-Jeannin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.