S'abonner

Étiopathologie du carcinome hépatocellulaire à Bangui, République centrafricaine : caractéristiques cliniques, biologiques et aspects virologiques des patients - 20/04/10

Doi : 10.1016/j.patbio.2009.07.027 
C. Bekondi a, T. Mobima b, J.O. Ouavènè c, B. Koffi e, X. Konamna a, A. Béré d, A. Le Faou a,
a Laboratoire des hépatites virales, institut Pasteur de Bangui, BP 923, Bangui, République centrafricaine 
b Service de radiologie et d’imagerie médicale, hôpital de l’Amitié, Bangui, République centrafricaine 
c Service de gastroentérologie, hôpital de l’Amitié, Bangui, République centrafricaine 
d Laboratoires d’analyses médicales, service de sérologie, institut Pasteur de Bangui, BP 923, Bangui, République centrafricaine 
e Laboratoire de biologie clinique et de santé publique, service d’anatomie et de cytologie pathologique, Bangui, République centrafricaine 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But de l’étude

Décrire les caractéristiques cliniques, biologiques et les aspects virologiques des patients suspectés de carcinome hépatocellulaire (CHC).

Patients et méthodes

Sérums recueillis de patients consentants, suspectés cliniquement de CHC. Un bilan biologique et virologique (virus des hépatites B [VHB], D [VHD] et C [VHC]) a été pratiqué. L’échographie recherchait des images suspectes et permettait ensuite la réalisation d’une cytoponction hépatique dirigée de la masse tumorale afin de réaliser le diagnostic cytologique de certitude du carcinome hépatocellulaire.

Résultats

Sérums obtenus de 99 hommes et 76 femmes. Environ 96,6 % (169/175) des patients ont été en contact avec le VHB. L’antigène HBs était positif chez 41 % (69/169) d’entre eux, parmi lesquels 53,6 % (37/69) étaient coinfectés par le VHD. Trois patients 1,71 % (3/175) avaient des anticorps anti-VHC et chez les trois autres, aucun des marqueurs du VHB ni du VHC n’a été détecté. Les principales anomalies cliniques observées chez tous les patients étaient : la douleur de l’hypochondre droit, une hépatomégalie et un amaigrissement. L’augmentation des transaminases (70 %), de la bilirubine (40 %), de l’alphafœtoprotéine (40 %), un taux abaissé de prothrombine (52 %) étaient les plus fréquentes des anomalies biologiques retrouvées. Dix-sept cytoponctions hépatiques ont pu être réalisées, les examens cytopathologiques ont montré que 14 avaient un aspect cytologique en faveur d’un CHC.

Conclusion

Le CHC est une pathologie fréquente en République centrafricaine (RCA). Selon les données de l’échographie, les patients consultent à un stade terminal de la maladie. Ce travail confirme aussi la relation entre le VHB et le CHC en RCA. De plus, chez 26,5 % des patients le VHD est associé aux formes graves de la maladie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

To describe clinical, biological characteristics and virological aspects of patients with hepatocellular carcinoma (HCC).

Patients and methods

Sera obtained from consent patients with clinical suspicion of HCC. Routine biochemical tests and serological markers of hepatitis B virus (HBV), hepatitis D virus (HDV) and hepatitis C virus (HCV) were searched. A hepatic ultrasound scan was realized and, when a suspected mass lesion was observed, ultrasonographic-guided fine needle aspiration of the hepatic mass lesion was made to ascertain the diagnosis of HCC.

Results

One hundred and seventy-five sera were collected from 99 men and 76 women. Approximately 96.6% (169/175) of them had previous contact with HBV. HBs surface antigen was positive in 41% (69/169) of whom 53.6% (37/69) were co-infected by the HDV. Three patients (1.71%=3/175) were positive for anti-HCV antibodies. The other three patients (1.71%=3/175) did not present any markers for HBV or HCV. At the time of diagnosis, right upper quadrant pain, hepatomegaly, cachexia, were present in all patients. An increase in serum transaminases (70%), high bilirubin concentrations (40%), high AFP levels (40%) and low prothrombin levels (52%) were the most frequent biological abnormalities. Only 17 guided fine needle aspirations of mass lesions were realized. The diagnosis of HCC was confirmed by cytopathological examination for 14 of them.

Conclusions

HCC is a frequent pathology in the Central African Republic (CAR). According to the ultrasound imaging data, patients consult at terminal stage of the disease. This study confirms also the association between HBV and HCC in CAR. Moreover, in 26.5% of patients HDV is associated with severe forms of the disease.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : République centrafricaine, VHB, VHD, Carcinome hépatocellulaire, Cytoponction

Keywords : Central African Republic, HBV, HDV, Hepatocellular carcinoma, Fine needle aspiration


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 58 - N° 2

P. 152-155 - avril 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Aspects de la tuberculose chez l’enfant à propos de 153 cas
  • N.A. Barchiche, A. Berkani, M. Chernai, S. Aitabdeslam, W. Meguenni
| Article suivant Article suivant
  • Faut-il rechercher une hépatite B occulte chez les patients infectés par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) ?
  • S. Marque-Juillet, K. Benghalia, S. Monnier, C. Fernand-Laurent, M.-C. Mazeron, M. Harzic

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.