Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Définitions et conséquences des hypertensions artérielles de la grossesse - 03/05/10

Gestational hypertensions: Definitions and consequences in outcome of pregnancy

Doi : 10.1016/j.annfar.2010.02.003 
N. Berkane
Service de gynécologie-obstétrique et médecine de la reproduction, hôpital Tenon, AP-HP, 4, rue de la Chine, 75020 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 1
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les pathologies hypertensives au cours de la grossesse souffrent d’un problème de définition.

En l’absence de consensus, on peut proposer les définitions suivantes.

HTA gravidique : PAS40mmHg et/ou PAD 90mmHg, survenant après 20 SA et disparaissant avant le 42e j post-partum.
Prééclampsie définie par l’association HTA et protéinurie (>0,3g/24h), là aussi après 20 SA et disparaissant avant la 6e semaine du post-partum. Cependant, un tableau d’HTA gravidique qui serait associé à certaines anomalies cliniques (hyperréflexivité, barre épigastrique, etc.) et/ou biologiques (transaminases élevées, thrombopénie, hyperuricémie, hémolyse), et/ou à un RCIU, doit être considéré comme une prééclampsie potentielle.
HELLP syndrome : il associe une hémolyse, des transaminases et LDH élevées, et une thrombopénie. Toutefois, il existe des HELLP syndromes sans hémolyse.
L’éclampsie correspond à la survenue d’une crise convulsive tonicoclonique dans un contexte de pathologie hypertensive de la grossesse.

La morbidité et la mortalité maternofœtales liées aux pathologies hypertensives sont difficiles à évaluer compte tenu de l’absence de registre et de nombreux biais (terme et poids de naissance, population sans ou avec facteur de risque, pays développé ou en voie de développement, etc.) expliquant des données contradictoires avec des risques maternels relatifs, allant du simple au double, et des risques fœtaux très variables d’une étude à l’autre.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Hypertensive pathologies during pregnancy lack definition. Meanwhile, we can offer the following definitions:

Gestational hypertension (GHT): Systolic HT140mmHg and/or diastolic blood pressure90mmHg. Which occur beyond the 20th week of amenorrhea and fading before the 42nd day postpartum.
Preeclampsia: Systemic HT associated with a proteinuria (>0,3g/24h) also arising beyond the 20th week of amenorrhea and resolving by the 6th week postpartum. However, in the setting of a GHT associated with a number of abnormal signs & symptoms (i.e. hyper-reflexia, epigastric pain, etc.) and/or abnormal biological values (i.e. raised transaminase levels, thrombocytopenia, hyperuricaemia, haemolysis) and/or IUGR, PE must be considered until proven otherwise.
HELLP syndrome: Association of haemolysis, elevated liver enzymes (transaminases & LDH) and thrombocytopenia. However, HELLP syndrome can exist without haemolysis.
Eclampsia is defined as the occurrence of tonic-clonic seizures in a setting of GHT.

Assessing the morbidity and mortality of both the mother and the foetus, in the setting of GHT, is a challenge because of the absence of registry, and because of the high amount of bias (gestational age, birth weight, presence or absence of risk factors in the studied population, belonging to a developed or a developing nation, etc.) which all account for the large discrepancies in the results to such an extent that the relative risk to the mother can vary from simple to the double, and the foetal risks are highly variable from one study to the next.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Prééclampsie, Grossesse, Hypertension gravidique, HELLP syndrome, Définition de la prééclampsie, Hypertension artérielle gravidique

Keywords : Preeclampsia, Pregnancy, Gestational hypertension, HELLP syndrom, Definition of preeclampsia, Hypertensive disorders in pregnancy


Plan


 Ce texte a fait l’objet d’une publication dans l’ouvrage « Prise en charge multidisciplinaire de la prééclampsie », publié sous l’égide du Collège national des gynécologues et obstétriciens, de la Société française de médecine périnatale, de la Société française de néonatalogie et de la Société française d’anesthésie et de réanimation. Paris : Elsevier-Masson 2009.


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 3

P. e1-e6 - mars 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Épiglottite aiguë obstructive en réanimation : stratégie pour une intubation à haut risque
  • M. Lilot, F. Petitjeans, P.-F. Wey, O. Eve, M. Puidupin
| Article suivant Article suivant
  • Épidémiologie
  • F. Goffinet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.