Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Insuffisance cardiaque et ulcère de stase : une association significative (étude prospective de 100 cas) - 17/05/10

Doi : 10.1016/j.annder.2010.03.022 
F. Augey a, , A. Pinet a, P. Renaudier b
a Service dermatologie, centre hospitalier général Lucien-Hussel, BP 127, 38209 Vienne cedex, France 
b Service hémovigilance, hopital de la Croix-Rousse, Grande-Rue de la Croix-Rousse, 69317 Lyon cedex 04, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les facteurs de risque des ulcères de stase ont fait l’objet de peu d’études contrôlées. Nous avons, par une étude prospective cas-témoin, étudié des facteurs déjà reconnus pour les ulcères veineux et d’autres que nous suggérait notre expérience clinique, notamment l’insuffisance cardiaque (IC).

Patients et méthodes

De 2003 à 2006 ont été inclus tous les patients ambulatoires ou hospitalisés qui présentaient des ulcères de stase. Ces ulcères avaient des caractéristiques cliniques et évolutives proches des ulcères veineux mais il manquait parfois la preuve d’une insuffisance veineuse (IV). Le diagnostic était donc clinique, parfois conforté par un écho-doppler artériel et veineux en l’absence d’amélioration rapide par le décubitus et la compression élastique. Les facteurs associés suivants ont été recueillis par l’examen clinique et le dossier médical commun : IV, IC, cirrhose hépatique, antécédents de phlébites des membres inférieurs, obésité, séquelles de traumatisme de jambe, prothèse totale de genou (PTG) ou de hanche, médicaments pourvoyeurs d’œdème des membres inférieurs ou cytostatiques. Chaque cas a été apparié à deux témoins de mêmes sexe, âge et lieu de premier contact, vus pour un motif dermatologique autre qu’un ulcère de jambe, une lipodermatosclérose ou un eczéma de stase. Les comparaisons entre les cas et les témoins ont été réalisées avec les tests du Khi2 ou de Fisher.

Résultats

Parmi 133 patients présentant un ulcère de jambe, 100 ont été inclus puis appariés à 200 témoins. Le premier contact était le plus souvent établi en consultation externe ou dans 4 % des cas en service de cardiologie. En analyse univariée, l’ulcère de stase était significativement associé (p < 10−4) à l’IV (71 % des cas versus 28,5 % des témoins), l’IC (44 % versus 11 %), l’obésité (44 % versus 18 %) et aux séquelles traumatiques (17 % versus 0 %), mais aussi à la PTG (p = 0,04 ; 7 % versus 2,5 %). En analyse multivariée, les facteurs indépendamment associés à l’ulcère de stase étaient l’IV (OR=5,5 ; 3–9,9), et l’IC (OR=4,7 ; 2,1–10,4), notés respectivement dans 71 % et 44 % des cas. L’IC était significativement associée aux plaies bilatérales (p = 10−4) mais non à un délai de cicatrisation supérieur à six mois.

Discussion

Notre étude met en exergue deux facteurs de risque rarement signalés dans les ulcères veineux : la PTG (en analyse univariée seulement) et l’IC. La majoration des œdèmes par l’IC droite ou une hypoxie en cas d’IC gauche sont des explications possibles. Nous préconisons, dans la prise en charge de l’ulcère de stase, la recherche d’éléments cliniques en faveur d’une IC et un avis spécialisé au moindre doute.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Risk factors for stasis ulcers have been poorly studied. We conducted a three-year controlled prospective study of the usual risk factors [venous insufficiency (VI), obesity, phlebitis] and of other factors suggested by our experience, such as heart failure (HF).

Patients and methods

Both in-patients and out-patients referred for stasis ulcers were included. The diagnosis of stasis ulcer was based on clinical criteria: venous insufficiency, cutaneous signs and/or severe leg oedema. Doppler ultrasound was performed systematically if the lesions showed no dramatic improvement within two months of treatment to eliminate arterial ulcers. VI, liver cirrhosis, heart failure, deep venous thrombosis, obesity, after-effects of leg injury, homolateral artificial hip and knee joints, and consumption of anti-leukaemia or leg-oedema-eliciting drugs were the criteria analysed by clinical examination or by consulting the information in the hospital records. Data were analyzed using SPSS/PCv12 software. Chi2 and Fischer’s exact tests were to compare cases and controls, who were identical in age, gender, and department of initial contact for reasons other than leg ulcers, stasis eczema or lipodermatosclerosis.

Results

We included 100 cases and 200 control subjects. Most were out-patients and only 4% were hospitalized in cardiology. Univariate analysis showed that stasis ulcer was significantly associated (p < 10−4) with VI (71% of cases versus 32.5% of control subjects), HF (44% versus 11%), obesity (44% versus 21.5%), after-effects of injury (17% versus 0%), and to a lesser extent, with artificial knee joints (7% versus 2.5%; p = 0.04). Multivariate analysis showed that stasis ulcer was strongly associated with VI (OR=5.5; 3–9.9) and HF (OR=4.7; 2.1–10.4). HF (right 16%, left 11%, global 57%, unspecified 16%) was also significantly associated with bilateral localization of leg ulcers (p = 10−4) but not with delayed healing (> 6 months).

Discussion

This study highlights two risk factors for stasis ulcer: artificial knee joints (in the univariate analysis only) and HF. An increase in leg oedemas is probably an important mechanism but we suggest the role of hypoxaemia in patients with isolated left HF. We advise an internist approach in the management of venous leg ulcers, which we prefer to name stasis ulcers, before having ruled out a general disease. In particular, we recommend a consultation with a cardiologist in the event of doubt.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ulcère de jambe, Ulcère de stase, Facteurs de risque, Insuffisance cardiaque, Prothèse de genou

Keywords : Stasis leg ulcer, Risk factors, Heart failure, Artificial knee joint


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 137 - N° 5

P. 353-358 - mai 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Infections cutanées chez les patients atteints de pemphigoïde bulleuse traités par dermocorticoïdes
  • Z. Boughrara, S. Ingen-Housz-Oro, P. Legrand, T.-A. Duong, J.-C. Roujeau
| Article suivant Article suivant
  • Lèpre de l’enfant : un diagnostic à ne pas méconnaître
  • G. Frémont, E. Bourrat, E. Mahé, B. Flageul

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.