Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Antagonistes du CCR5 : apport d’une nouvelle classe d’antirétroviraux dans la prise en charge de l’infection par le VIH - 17/05/10

Doi : 10.1016/j.medmal.2010.03.007 
I. Poizot-Martin
Service d’immunohématologie clinique, centre d’informations et de soins de l’immunodéficience humaine et des hépatites virales, CIC Antenne-Sud, pôle oncologie spécialités médicales et chirurgicales, hôpital Sainte-Marguerite, 270, boulevard Sainte-Marguerite, 13009 Marseille, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le maraviroc, premier antagoniste du CCR5 ayant obtenu son autorisation de mise sur le marché, est indiqué chez les patients ayant reçu un traitement antirétroviral antérieur et infectés par des virus de tropisme R5, population prédominante tout au long de la maladie. L’efficacité antirétrovirale du maraviroc en association à d’autres antirétroviraux a été clairement démontrée dans le cadre d’essais cliniques chez des patients en multiéchecs. L’augmentation du taux de CD4 significativement plus importante chez les patients traités par maraviroc pourrait être le résultat d’un effet spécifique de cette molécule ainsi que d’une meilleure capacité de diffusion dans les compartiments profonds. En l’état actuel des connaissances, un traitement par maraviroc ne semble pas induire de switch de tropisme viral de R5 vers X4. Ces observations, couplées à la prédominance des virus de tropisme R5 au cours de la maladie, justifient d’envisager l’introduction du maraviroc dès les premiers échecs. Compte tenu du bon profil de tolérance notamment sur les paramètres lipidiques et, sous réserve de disposer de tests de tropisme génotypique en situation d’indétectabilité virale, il est désormais légitime de réfléchir à la possibilité d’utiliser le maraviroc chez des patients en succès virologique pour réduire les risques de complications ultérieures.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Maraviroc, the first approved CCR5-antagonist, is indicated for treatment-experienced adult patients infected with mainly detectable CCR5-tropic HIV-1, which predominates throughout infection. The antiretroviral effectiveness of maraviroc in combination with an optimized ARV therapy has been reported in clinical trials including previously treated patients. The significantly greater increase in CD4 cell counts in patients treated with maraviroc could result from a specific action as well as a better capacity to diffuse in deep compartments. According to available reports, a tropic switch from R5 to X4 induced by maraviroc treatment is not expected. These observations, combined with the predominance of R5-virus throughout the disease, support the early use of maraviroc as soon as patients fail their therapy. Provided genotypic tests assessing R5 tropism are available when the plasma viral load is not detectable, the good safety profile of maraviroc, which includes lipid parameters, could justify its use in patients with successful regimen in order to reduce the subsequent risk of major adverse events.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : CCR5, Maraviroc, Tropisme R5, Sida, VIH

Keywords : CCR5, HIV, Maraviroc, R5 tropism, AIDS


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 5

P. 245-255 - mai 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial Board
| Article suivant Article suivant
  • Impact du paludisme sur l’infection par le VIH
  • G. Martin-Blondel, M. Soumah, B. Camara, A. Chabrol, L. Porte, P. Delobel, L. Cuzin, A. Berry, P. Massip, B. Marchou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.