Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Scriptes de la démocratie : les sténographes et rédacteurs des débats (1848–2005) - 31/05/10

Doi : 10.1016/j.soctra.2010.03.001 
Delphine Gardey a, b
a Bureau 5366, faculté des sciences économiques et sociales, université de Genève, bâtiment Uni-Mail, 40, boulevard du Pont-d’Arve, 1204 Genève, Suisse 
b Laboratoire Printemps, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, 47, boulevard Vauban, 78047 Guyancourt cedex, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 17
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le projet de cet article est de rendre compte de l’histoire et de la sociologie d’un groupe de fonctionnaires singuliers – les sténographes parlementaires – dont le métier est intimement lié à l’histoire du parlementarisme dans la plupart des démocraties du monde. Au cours du xixe siècle, les sténographes français proposent leurs services aux assemblées et éprouvent et valident leurs systèmes théoriques et leurs savoir-faire tout en promettant l’édification d’un bien commun plus vaste, la publicité des débats parlementaires, élément de définition et d’approfondissement de la démocratie. Après un régime « libéral » de restitution des débats, proche du modèle libéral anglais, est mis en place en France en 1848, de nouveau sous la IIIe République et de façon continue jusqu’en 2004, un corps de fonctionnaires sténographes chargés de produire le compte rendu intégral (et officiel) des débats parlementaires, témoignant pour la presse et l’histoire de la véracité des dires et des faits. Conduite à partir d’un matériau sociologique et historique original, cette enquête vise à questionner la façon dont les institutions sont façonnées, produites et reproduites par les savoirs et les faire, dont des valeurs s’incarnent, dont les institutions prennent forme. Au-delà de l’institution de la publicité des débats, l’article s’intéresse aux conditions techniques, matérielles et sociales de définition de l’Assemblée nationale comme institution politique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The history and sociology of a special group of civil servants are presented, namely: stenographers in parliament, an occupation closely tied to the history of parliamentary government in most democracies. During the xixth century, French stenographers proposed their services to legislative bodies. They tested and validated their theoretical systems and know-how while promising to contribute to a much higher public good: the publication of parliamentary proceedings, a necessity for defining and developing democracy. Following a system for recording proceedings that was close to the British liberal model, a corps of stenographers was established in 1848, and then again under the Third Republic–without interruption up till 2004. The duty of these civil servants was to produce the full, official account of parliamentary proceedings, which would serve as proof for the press and for history. Based on original material drawn from sociology and history, this inquiry seeks to see how institutions are shaped, produced and reproduced through the knowledge and deeds that incarnate values and shape institutions. Besides the publication of parliamentary proceedings, the technical, material and social conditions are discussed that led the National Assembly to become a political institution.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sténographie, Technique, Écriture, Publicité, Assemblée nationale, Démocratie, Professions, Genre, Anthropologie politique, Sociologie des institutions, xixe siècle, xxe siècle

Keywords : Shorthand, Technology, Democracy, Professions, Gender, Writing, Parliamentary proceedings, Political anthropology, Institutions, XIXth century, XXth century, Assemblée nationale, France, Publicity


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 52 - N° 2

P. 195-211 - avril 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les ambiguïtés de la sélection par concours dans la fonction publique territoriale : une institutionnalisation inachevée
  • Émilie Biland
| Article suivant Article suivant
  • Compter : l’invention de la statistique des fonctionnaires en France (1890–1930)
  • Émilien Ruiz

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.