Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

IFCT 02-02 : la prise en charge du cancer bronchique chez les patients âgés de 70 ans et plus en France - 04/06/10

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.02.013 
E. Quoix a, , I. Monnet b, P. Scheid c, A. Hamadouche d, C. Chouaid e, G. Massard f, A. Depierre g, P.-J. Souquet h, D. Braun i, P. Girard j, J.-L. Breton k, M.-P. Lebitasy l, B. Milleron m

pour l’Intergroupe francophone de cancérologie thoracique (IFCT)

a Service de pneumologie, nouvel hôpital civil, hôpitaux universitaires, université de Strasbourg, 1, place de l’hôpital, 67091 Strasbourg cedex, France 
b Service de pneumologie, CHIC, 94000 Créteil, France 
c Service de pneumologie, hôpital Brabois, 54500 Vandœuvre-les-Nancy, France 
d Département d’épidémiologie, faculté de médecine, université de Strasbourg, 67000 Strasbourg, France 
e Service de pneumologie, hôpital St-Antoine, 75012 Paris, France 
f Service de chirurgie thoracique, hôpitaux universitaires, université de Strasbourg, 67091 Strasbourg cedex, France 
g Service de pneumologie, hôpital Jean-Minjoz, 25000 Besançon, France 
h Service de pneumologie, CHU Lyon-Sud, 69310 Pierre-Bénite, France 
i Service de pneumologie, CHG de Briey, 54151 Briey, France 
j Service de pneumologie, institut mutualiste Montsouris, 75014 Paris, France 
k Service de pneumologie, CHG de Belfort, 90000 Belfort, France 
l Attachée de recherche clinique senior, IFCT, 75009 Paris, France 
m Service de pneumologie, hôpital Tenon, 75020 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La fréquence des cancers bronchiques augmente avec l’âge et constitue un problème de santé publique. Ces patients sont sous-représentés dans les essais cliniques et probablement non traités de façon optimale.

Méthodes

L’enquête nationale a porté sur la prise en charge et le devenir selon la catégorie d’âge (70–74 ans, 75–79 ans et 80 ans et plus) de patients atteints d’un cancer bronchique diagnostiqué entre août 2002 et septembre 2003.

Résultats

L’âge médian était de 75 ans (70–96), le ratio hommes/femmes était de 4,26 avec une diminution de ce dernier avec l’âge de 5,1 à 3. Les comorbidités liées au tabac étaient fréquentes et la valeur médiane de l’index de Charlson était de 2. Le performance status (PS) était de 0–1 chez 58 % des patients. La proportion de non-fumeurs était de 11,6 % et augmentait avec l’âge. Le bilan a comporté, chez 83,3 % des patients, au moins un scanner du thorax et du crâne (ou une IRM) et une échographie ou un scanner abdominal. Parmi les patients, 16,1 % n’ont eu qu’un traitement palliatif. Parmi les autres, 22,9 % ont été opérés, 21,8 % ont eu une irradiation thoracique et 71,5 % de la chimiothérapie. La médiane de survie était de 9,14 mois avec 23,5 % de décès dans les trois premiers mois. La catégorie d’âge la plus basse, un bon PS, le fait d’être non-fumeur et un indice de masse corporelle élevé étaient des facteurs pronostiques favorables indépendants. Un âge élevé, un mauvais PS et le fait d’être fumeur étaient pronostiques d’un décès précoce.

Conclusions

Une grande majorité de patients âgés sont pris en charge comme les patients plus jeunes. L’âge reste un facteur indépendant de survie globale et de décès précoce.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Lung cancer in the elderly is considerably increasing in frequency, representing a public health issue. Those patients are underrepresented in clinical trials and probably not optimally treated.

Methods

We performed a survey of the management and the outcome of lung cancer patients aged 70 and more in France between August 2002 and September 2003 according to age categories (70–74, 75–79 and ≥80 years). One thousand six hundred and twenty-seven patients were analysed for descriptive data and 1595 for survival.

Results

Median age was 75 (70–96) and male:female ratio was 4.26 with a decrease across the age categories from 5.1 to 3.0. Tobacco-linked comorbidities were frequent. The median value of Charlson’s index was 2. About 58% had a performance status (PS) 0 or 1, 30% a PS 2 and 12% a PS>2. The proportion of never-smokers (11.6%) increased significantly with age categories. Regarding imaging procedures, as much as 83.3% of the patients had at least a chest CT-scan and a brain CT-scan (or MRI) and an abdominal ultrasound or CT-scan. Best Supportive Care (BSC) as only treatment was administered to 16.1% of the patients. Among patients specifically treated, 22.9% were operated, 21.8% received mediastinal irradiation and 71.5% chemotherapy. Overall, median survival time was 9.14 months with 23.5% deaths occurring before 3 months. Low category of age, good PS, non-smoking and high body mass index (BMI) were favorable independent prognostic factors of survival. Age, PS and tobacco smoking were prognostic of early death.

Conclusions

A large majority of elderly lung cancer patients in France are managed like younger counterparts regarding diagnostic procedures and treatment. Age remains an independent prognostic factor as well for overall survival as for early death.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Personnes âgées, Cancer bronchique, Prise en charge, Décès précoce, Habitudes tabagiques

Keywords : Elderly, Lung cancer, Management, Early death, Smoking habits


Plan


© 2010  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 5

P. 421-430 - mai 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La place de la thoracotomie dans le traitement des kystes hydatiques abdominaux rompus dans le thorax
  • Y. Msougar, M. Lakranbi, M. Bouchikh, Y. Ouadnouni, M. Maidi, H. Fenan, M. Smahi, A. Achir, M. Caidi, L. Herrak, A. Alaziz, A. Benosman
| Article suivant Article suivant
  • Le tabagisme des médecins généralistes a-t-il une influence sur l’abord du tabac en consultation en 2008 ? Enquête auprès de 332 médecins généralistes du Maine-et-Loire
  • P. De Col, C. Baron, C. Guillaumin, E. Bouquet, S. Fanello

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.