Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation des pratiques professionnelles pour la prise en charge de la BPCO au CHU de Montpellier - 04/06/10

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.03.017 
I. Gheffari , A. Bourdin, P. Chanez, P. Godard
Service des maladies respiratoires, CHU Arnaud-de-Villeneuve, 371, avenue Doyen-Giraud, 34295 Montpellier cedex 5, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) par sa fréquence et sa sévérité constitue une pathologie cible pour l’évaluation des pratiques professionnelles désormais obligatoire. Nous proposons cette évaluation au centre hospitalo-universitaire de Montpellier en 2006 (nombre de séjours : 4800 patients/an).

Matériels et méthode

Audit clinique ciblé prospectif sur trois semaines, réalisé à partir du codage PMSI dans tous les services du CHU de Montpellier hors réanimation.

Résultats

Cent vingt et une observations ont été recueillies, dont 8 % enregistrés en diagnostic principal (âge moyen : 66 ans ; hommes : 67 %). Quatre-vingt-huit pour cent des patients avaient bénéficié d’une radiographie thoracique et 50,8 % d’exploration fonctionnelle respiratoire. L’indice de masse corporelle (IMC) était connu pour 89,9 % des patients et le nombre annuel d’exacerbations pour 14,9 %. L’information sur le sevrage tabagique n’était donnée qu’à 41,9 % des patients, la réhabilitation respiratoire envisagée chez 14,5 % et les broncho-dilatateurs (BD) et/ou corticoïdes inhalés prescrits pour 47,8 %. Les patients hospitalisés en pneumologie avaient significativement reçu plus d’informations sur les moyens de sevrage tabagique : 75 % vs 35 % (p : 0,0004), davantage bénéficié d’exploration fonctionnelle respiratoire : 73 % vs 38 % (p : 0,0005) et de réhabilitation respiratoire : 35 % vs 5 % (p<0,0001).

Conclusion

Il existe une large marge d’amélioration dans la prise en charge de la BPCO au centre hospitalo-universitaire de Montpellier.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Chronic obstructive pulmonary disease (COPD), because of its severity and prevalence, is an important target for the evaluation of professional practices. We present the results of an evaluation at Montpellier University Hospital in 2006 (number of admissions 4800/yr).

Results

One hundred and twenty-one observations were retrieved, 8% of the total where COPD was recorded as the principal diagnosis (Median age: 66 years; male: 67%). Eighty-eight per cent of the patients had undergone thoracic radiography and 50.8% had had lung function testing. Body mass index was recorded for 89.9% of the patients and the annual number of exacerbations in 14.9%. Information on smoking cessation was given to only 41.9% of the patients, pulmonary rehabilitation was considered in 14.5% and bronchodilators and/or inhaled corticoids were prescribed for 47.8%. Patients admitted under the care of a respiratory team were significantly more likely to have received information on the means of smoking cessation: 75% vs. 35% (p: 0.0004), lung function testing: 73% vs. 38% (p: 0.0005) and been offered pulmonary rehabilitaion: 35% vs. 5% (p<0.0001).

Conclusion

There is considerable room for improvement in the care of COPD within the hospital in order for it to conform to national and international guidelines. Specialist respiratory care is more adherent with guidelines than non-specialist care.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Broncho-pneumopathie chronique obstructive, Évaluation des pratiques professionnelles, Tabagisme, Exploration fonctionnelle respiratoire, Expertise

Keywords : Chronic obstructive pulmonary disease, Evaluation of professional practices, Smoking, Lung functioning testing, Expertise


Plan


© 2010  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 5

P. 457-462 - mai 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt de l’association ceftazidime et aztréonam dans les exacerbations de mucoviscidose à Pseudomonas aeruginosa multirésistant
  • A. Prévotat, S. Leroy, T. Perez, F. Wallet, B. Wallaert
| Article suivant Article suivant
  • Profil des patients adressés par les médecins généralistes aux pneumologues pour bilan d’une bronchopathie non diagnostiquée – résultats de l’étude Bilan
  • R. Escamilla, J.-P. Grignet, J. Bourcereau, M. Mueser

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.