Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Déterminants du retour à une plombémie inférieure au seuil d’intoxication en Île-de-France (1992–2006) - 16/06/10

Doi : 10.1016/j.respe.2010.03.001 
O. Guérin a, N. Carré a, , R. Garnier b

pour le SSSIILF

a Cellule inter-régionale d’épidémiologie d’Île-de-France, institut de veille sanitaire, 58–62, rue de Mouzaïa, 75935 Paris cedex 19, France 
b Centre anti-poison et de toxicovigilance de Paris, hôpital Fernand-Widal, 200, rue du Faubourg-Saint-Denis, 75475 Paris cedex 10, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Background

Given the serious health effects of lead poisoning (Pb≥10μg/dL), the present study was designed to estimate the time required to reach and identify factors associated with reaching Pb<10μg/dL according to the severity of the poisoning.

Methods

Since 1992, the Greater Paris lead poisoning monitoring system (SSSILF) has been systematically recording data on blood lead levels of screening and follow-up testing of children in the region. In children under the age of seven when screened positive for lead poisoning, survival curves without reaching the threshold of 10μg/dL and the relative risk (RR) of reaching this threshold were calculated (Kaplan-Meier curves and Cox model), according to blood lead level groups (Group 4: Pb45μg/dL; Group 3: 25μg/dLPb<45μg/dL; Group 2: 10μg/dLPb<25μg/dL; (by definition, Group 1: Pb<100μg/L and risk factors of poisoning).

Results

The median survival times without reaching the threshold of Pb<10μg/dL were 72.7 months for Group 4, 36.8 months for Group 3 and 14.5 months for Group 2. Compared to reference categories, the time to Pb<10μg/dL was longer for children aged four and over at the time they screened positive for poisoning (Groups 4 and 3), for children displaying pica behavior (Groups 3 and 2), for children in an environment with another child suffering from lead poisoning (Groups 3 and 2) and for children of mothers from Sub-Saharan or North Africa countries (Group 2); the differences reached statistical significance. Changes in Pb levels were better for all children (Groups 4, 3 and 2) screened over the most recent period, i.e. 2002 to 2006, and for Group 2 children living in Paris or the nearby district of Seine-Saint-Denis.

Conclusion

While the time required has gone down over recent years, the time to reach the threshold of Pb<10μg/dL is counted in years and varies depending on known poisoning risk factors and the district responsible for patient management. It is essential to have early lead poisoning screening for children in high-risk groups and then follow-up after rapid implementation of appropriate medical and social measures.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Position du problème

Compte tenu des conséquences sanitaires graves d’une intoxication par le plomb (plombémie [Pb] supérieure ou égale à 100μg/L), les objectifs de cette étude étaient d’estimer les délais et d’identifier les facteurs associés au retour à une Pb inférieure à100μg/L, selon la sévérité de l’intoxication.

Méthodes

Le système de surveillance du saturnisme infantile en Île-de-France (SSSIILF) enregistre systématiquement les Pb de primo-dépistage et de suivi des enfants de la région depuis 1992. Chez les enfants âgés de moins de sept ans lors du dépistage de l’intoxication, les courbes de durée de suivi sans retour au seuil de 100μg/L et les risques relatifs (RR) de retour à une Pb inférieure à 100μg/L ont été estimés (courbes de Kaplan-Meier et modèle de Cox), après catégorisation selon le niveau de l’intoxication (Groupe 4 : Pb450μg/L ; Groupe 3 : 250μg/LPb<450μg/L ; Groupe 2 : 100μg/LPb<250μg/L ; Groupe 1 : Pb<100μg/L et présence de facteurs de risque d’intoxication).

Résultats

La durée médiane de suivi sans retour à Pb inférieure à 100μg/L était de 72,7 mois pour le Groupe 4, de 36,8 mois pour le Groupe 3 et de 14,5 mois pour le Groupe 2. Par rapport aux catégories de référence, le délai de retour à une Pb inférieure à 100μg/L était plus long chez les enfants âgés de quatre ans et plus lors du dépistage de l’intoxication (Groupes 4 et 3), chez les enfants présentant un comportement de pica (Groupes 3 et 2), chez ceux pour lesquels il existait un autre enfant intoxiqué dans l’entourage (Groupes 3 et 2) et chez les enfants nés de mère originaire d’Afrique sub-saharienne ou d’Afrique du Nord (Groupe 2), les différences étant statistiquement significatives. L’évolution de la Pb était plus favorable chez les enfants dépistés au cours de la période la plus récente, soit de 2002 à 2006 (Groupes 4, 3 et 2) ainsi que chez les enfants du Groupe 2 résidant à Paris ou en Seine-Saint-Denis.

Conclusion

Même s’il a diminué ces dernières années, le délai de retour à une Pb inférieure à 100μg/L se mesure en années et varie selon les facteurs de risque connus d’intoxication ainsi que selon le département de prise en charge. Le dépistage précoce de l’intoxication chez les enfants appartenant à des groupes à risque, suivi de la mise en œuvre rapide de mesures médico-sociales adaptées, est nécessaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Childhood lead poisoning, Follow-up, Poisoning threshold

Mots clés : Saturnisme infantile, Suivi, Seuil d’intoxication


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 58 - N° 3

P. 181-187 - juin 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Accès aux traitements antirétroviraux dans les pays en développement : quelles stratégies de financement ?
  • A. Beaulière, A. Le Maux, C. Trehin, F. Perez
| Article suivant Article suivant
  • Les retards de recours et de soins à Kinshasa en cas de maladie sévère chez la femme en âge de procréer
  • T. Mambu Nyangi Mondo, M. Malengreau, P. Kayembe Kalambayi, B. Lapika Dimomfu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.