Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Astreinte odontologique au sein d’un CHU : mise en place et résultats préliminaires d’activité - 16/06/10

Doi : 10.1016/j.respe.2010.01.003 
R. Arbab-Chirani a, , b , V. Chevalier a, M. Roux a, S. Boisramé-Gastrin a, D. L’Azou c, F. Colemard d
a UBO-UFR d’odontologie, service d’odontologie, CHU, 2, avenue Foch, 29609 Brest cedex, France 
b Latim-Inserm U650, CHU, 2, avenue Foch, bâtiment 2 bis, 29606 Brest cedex, France 
c Service d’aide médicale urgente du Finistère, CHU, boulevard Tanguy-Prigent, 29200 Brest, France 
d Exercice privé, rue de la Bruyère, 29200 Brest, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Background

In France, few hospitals are able to provide uninterrupted care for dental emergencies. To meet the legal and deontological requirements, since October 2007, the Brest University Hospital has set up a dental emergency unit with on call consultants. Prior to this set-up, the needs had been evaluated through surveys conducted in Brest hospital. This study deals with the results of these surveys, and reports the experience of this call emergency service after 1 year of operation.

Methods

The needs of the general population concerning emergency dental care were quantified in three units of Brest hospital (general, pediatric and ENT emergencies) for 6 months and the mobile emergency unit (Samu 29) for 1 year. The findings led to setting up an emergency dental unit during week-ends. The activities of this unit after 1 year of operation were evaluated retrospectively. Variables concerning attendance and activity level, patient parameters and out-of-hours emergency activity were studied. For this purpose, data from the medical record and from complementary “information sheets” completed by the clinicians were analyzed.

Results

The preliminary step of needs-quantification recorded an important demand for dental service in both emergencies units of Brest hospital and Samu 29. During the first year of operation, attendance level was on average 6.3 (±4.3) consultations per week-end. Peak activity levels were reached on saturday and sunday afternoons and also during the summer months. Male patients were more numerous than females and the mean age of the population was 32.6 years (±17.6). By decreasing order of frequency, the diseases encountered were mainly infectious, then trauma-related, inflammatory and others. Clinical interventions were mainly in endodontics, conservative dentistry and surgery.

Conclusion

This on call emergency service meets the needs of the general population concerning emergency dental care when hospital dental departments and regular dental offices are closed. This is a public health issue.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Position du problème

En France, peu de services hospitaliers assurent la permanence des soins pour les urgences odontologiques. Pour répondre à cette obligation légale et déontologique, le centre hospitalier universitaire (CHU) de Brest a mis en place, à l’automne 2007, une astreinte odontologique du week-end. Cette mise en place a été précédée d’une phase d’évaluation des besoins par des enquêtes menées au sein de l’hôpital et du Samu 29. Cette étude relate, d’une part, les résultats de ces enquêtes, et fait d’autre part le bilan de l’astreinte après un an de fonctionnement.

Méthodes

Une quantification des besoins en matière de permanence odontologique a été réalisée dans trois services du CHU de Brest (urgences générales, pédiatriques et ORL) et au Samu 29, pendant respectivement six mois et un an. Elle a permis la mise en place d’une astreinte odontologique de week-end qui a été évaluée, après 12 mois de fonctionnement, par une étude rétrospective. Des variables relatives aux modalités de fréquentation, au profil des patients et à l’activité de l’astreinte ont été étudiées. Dans ce but, les données issues des dossiers cliniques et de fiches navettes complétées par les praticiens du service d’odontologie ont été analysées.

Résultats

La phase initiale de quantification des besoins a mis en évidence la nécessité de la mise en place d’une astreinte. Le bilan à l’issue de la première année d’activité a montré un nombre de consultations par week-end variable avec une moyenne de 6,3 (±4,3). Une augmentation notable de fréquentation a été enregistrée les samedis et dimanches après-midi, ainsi qu’en période estivale. L’âge moyen des consultants était de 32,6 ans (±17,6). Les patients hommes étaient majoritaires. Les types d’urgence pour lesquels les patients ont consulté ont été par ordre décroissant : les infections, les traumatismes, puis les urgences inflammatoires et autres. Les actes réalisés le plus souvent ont été des gestes endodontiques, restaurateurs et chirurgicaux.

Conclusion

Cette astreinte répond bien à un besoin de prise en charge des urgences buccodentaires en dehors des heures d’ouverture des cabinets libéraux et services d’odontologie, qui constitue un réel problème de santé publique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : On call activity, Emergency, Dental cares

Mots clés : Soins dentaires, Astreinte, Urgence odontologique


Plan


© 2010  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 58 - N° 3

P. 217-224 - juin 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Déterminants socio-géographiques de la prise en charge des cancers en France – Exemple des cancers colorectaux incidents entre 1997 et 2004 dans le département du Calvados
  • C. Jambon, O. Dejardin, F. Morlais, C. Pornet, V. Bouvier, G. Launoy
| Article suivant Article suivant
  • Connaissance des causes de décès en Algérie. Étude des décès enregistrés par l’INSP. Méthodes et premiers résultats
  • S. Belamri, A. Aouba, G. Pavillon, E. Jougla

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.