Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prédicteurs clinicopathologiques et génomiques de la réponse à la chimiothérapie néoadjuvante dans les cancers du sein - 13/07/10

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2010.05.004 
A. Frati, B. Lesieur, A. Benbara, C. Bezu, S. Uzan, R. Rouzier, C. Coutant
Service de gynécologie-obstétrique et médecine de la reproduction, CancerEst, hôpital Tenon, AP–HP, université Pierre-et-Marie-Curie Paris-6, 4, rue de la Chine, 75020 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le cancer du sein est une maladie hétérogène. Le choix des traitements systémiques tels que la chimiothérapie est fondé sur des facteurs prédictifs de réponse au traitement qui n’ont guère évolué. Par ailleurs, le concept de chimiothérapie néoadjuvante paraît séduisant car il permet de connaître la chimiosensibilité d’une tumeur in vivo. L’utilisation de prédicteurs fondés sur des modèles mathématiques peut nous permettre d’optimiser le choix ces traitements. Dans cette optique, trois approches conceptuelles ont été élaborées pour développer des prédicteurs de la réponse à la chimiothérapie néoadjuvante. Les prédicteurs clinicopathologiques se fondent sur les caractéristiques intrinsèques d’une tumeur. Ils combinent au sein de modèles mathématiques des variables préalablement identifiées pour prédire la réponse à la chimiothérapie néoadjuvante. Les prédicteurs génomiques ont été élaborés à partir de cohortes de patientes traitées par chimiothérapie néoadjuvante. Ils prennent en compte l’information multigènique pour extrapoler la réaction d’une tumeur face à un agent cytotoxique. Ces prédicteurs développés pour chaque type de médicament déterminent des caractéristiques génomiques de chimiorésistance/sensibilité spécifique. Parallèlement, se sont développés des prédicteurs établis à partir de lignées cellulaires de tumeurs d’origine diverse. Les auteurs constituent donc un profil d’expression génique impliqué dans les mécanismes de chimiorésistance pour ensuite l’extrapoler à un type cellulaire non représenté, à savoir le cancer du sein. L’ensemble de ces prédicteurs représente une voie de recherche importante mais l’évolution des caractéristiques de cohorte ainsi que des protocoles de traitement implique une réévaluation régulière pour une optimisation de nos capacités de prédiction.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Breast cancer is a frequent and heterogeneous disease. The choice of systemic treatments such as chemotherapy is based on predicting factors of response that did not much evolve. Preoperative chemotherapy provides an opportunity to directly assess tumor response to therapy. Predictors based on mathematical models could optimize those treatments. To go on this way, three different concepts have been developed to predict the preoperative chemotherapy complete response. Predictors based on clinical and pathological variables are specific of a tumor. They combine into mathematical models variables that have been previously identified as predicting the preoperative chemotherapy complete response. Predictors based on gene expression profile have been developed from groups of patients who received preoperative chemotherapy. They integrate multigene information to predict the tumor behaviour in front of several cytotoxic agents. Those predictors developed for each type of drug characterize the genetic chemoresistance of a tumor. In the same time, predictors of chemosensitivity developed from cell lines of diverse human cancer appeared. The authors established a genetic profile involved into chemoresistance and extrapolated the drug sensitivity for another type of cancer which was not represented, as breast cancer. All those predictors seem interesting but evolution of patients’ characteristics and treatments induces a perpetual reassessment to optimize our predictive abilities.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer du sein, Modèles mathématiques, Chimiosensibilité, Chimiothérapie néoadjuvante, Prédiction

Keywords : Breast cancer, Mathematical models, Chemosensitivity, Neoadjuvant chemotherapy, Prediction


Plan


© 2010  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 7-8

P. 475-480 - juillet 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hormone antimüllérienne : acteur et marqueur de la folliculogenèse
  • A.-L. Berwanger da Silva, M. Even, M. Grynberg, V. Gallot, R. Frydman, R. Fanchin
| Article suivant Article suivant
  • La consultation préconceptionnelle
  • P. Raynal

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.