Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge anesthésique des transplantations hépatiques : évolution des pratiques périopératoires en France entre 2004 et 2008 - 23/07/10

Doi : 10.1016/j.annfar.2010.02.027 
C. Paugam-Burtz a, , J. Chatelon a, A. Follin a, N. Rossel b, G. Chanques b, S. Jaber b
a Service d’anesthésie-réanimation chirurgicale, hôpital Beaujon, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France 
b Service d’anesthésie-réanimation B, hôpital Saint-Éloi, CHU de Montpellier, 34295 Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Décrire les pratiques anesthésiques françaises de prise en charge périopératoire des patients bénéficiant d’une transplantation hépatique (TH) ainsi que leur évolution entre 2004 et 2008.

Type d’étude

Enquête téléphonique.

Méthodes

Interview téléphonique en 2004 et mars 2008, utilisant le même questionnaire, auprès d’un anesthésiste senior de chaque centre pratiquant la TH adulte en France (n=21). Comparaison des résultats par un test de Fisher (p<0,05 considéré comme significatif).

Résultats

Entre 2004 et 2008, la proportion des centres transplantant plus de 40 % de patients Child C a eu tendance à augmenter (p=0,1). Dans le même temps, l’organisation de l’anesthésie s’est allégée avec un seul médecin anesthésiste réanimateur et un(e) IADE dans 90 % des centres (p=0,06). En 2008 comme en 2004, les pratiques périopératoires sont restées hétérogènes tant sur le monitorage hémodynamique que les solutés de remplissage, pratiques transfusionnelles, utilisation des antifibrinolytiques, modalités d’antibioprophylaxie ou d’analgésie postopératoire.

Conclusion

Cette enquête 2008 a mis en évidence une réduction des moyens humains consacrés à une TH alors que les patients étaient globalement plus graves que ceux de 2004. L’hétérogénéité des pratiques françaises reflète en partie des interrogations non résolues et suggère la nécessité de recommandations pour la pratique de l’anesthésie-réanimation pour la TH. Un effort d’homogénéisation de prise en charge et des études multicentriques permettrait de répondre aux questions en suspens.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

To determine the evolution of French perioperative anaesthetic practices in liver transplantation between 2004 and 2008.

Study design

Phone survey.

Methods

In 2004 and 2008, a similar questionnaire has been administered by phone to a senior anaesthesiologist from each French centre performing adult liver transplantation (n=21). Results were compared using Fisher test and p<0.05 was considered significant.

Results

Between 2004 and 2008, there was a trend towards an increase of centres performing transplantation for more than 40% of Child C patients (p=0.1). Simultaneously, work force dedicated to liver transplantation cases has been reduced since in 2008, one anaesthesiologist was in charge in 90% of the centres (p=0.06 vs 2004). Perioperative practices remained largely heterogeneous between centres with regard to hemodynamic monitoring, fluid and blood products management, antifibrinolytics use or postoperative analgesia.

Conclusions

This French survey has shown a reduction of work force dedicated to a liver transplantation from 2004 to 2008 simultaneously with a trend towards a greater severity of liver recipients. Practices heterogeneity reflect at least in part, unresolved questions about the best perioperative management for liver transplantation and the need for guidelines. Working for standardization of our practices and multicentric trials could allow gaining a better understanding of what should be the good practices in perioperative management of liver transplantation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Transplantation hépatique adulte, Anesthésie–réanimation, Enquête de pratiques

Keywords : Liver transplantation, Perioperative practices, Phone survey


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 6

P. 419-424 - juin 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comparaison prospective et randomisée de la morphine nébulisée versus la péridurale thoracique dans la prise en charge de la douleur des traumatisés thoraciques
  • H. Nejmi, K. Fath, R. Anaflous, S. Sourour, M.A. Samkaoui
| Article suivant Article suivant
  • Limitation ou arrêt de thérapeutiques actives en situations d’urgence. Le point de vue des anesthésistes réanimateurs
  • R. Dumont, K. Asehnoune, L. Pouplin, C. Volteau, F. Simonneau, C. Lejus

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.