Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Élargissement des plages horaires de visites dans une unité de réanimation : l’avis des proches - 23/07/10

Doi : 10.1016/j.annfar.2010.03.018 
C. Roger a, A. Mari a, P.-J. Bousquet b, G. Louart a, F. Casano a, A. Cuvillon a, L. Muller a, L. Zoric a, G. Saïssi a, J.-Y. Lefrant a,
a Division anesthésie réanimation-douleur-urgence, CHU de Nîmes, place du Pr-Robert-Debré, 30029 Nîmes cedex 9, France 
b Département de biostatistique, épidémiologie clinique, santé publique et information médicale, CHU de Nîmes, place du Pr-Robert-Debré, 30029 Nîmes cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Cette étude avait pour but d’évaluer l’avis des proches sur l’éventualité d’un élargissement des horaires de visites dans une unité de réanimation.

Méthode

Un questionnaire a été proposé aux proches de patients admis depuis plus de 24 heures. Le questionnaire comprenait des sections « renseignements sur les proches », « évaluation de l’accueil et information dans l’unité » (note de 0=minimum et 10=maximum), « avis sur l’élargissement des horaires de visite ». Ce questionnaire était rempli par le proche en dehors de la présence d’un soignant.

Résultats

Quatre-vingt-sept proches de 64 patients ont répondu au questionnaire (63 % de femmes). L’hospitalisation du patient était évaluée par une note globale médiane de 10 (interquartile : [8–10]). Les plages horaires proposées (deux heures par jour en semaine, six heures par jour les jours fériés) étaient jugées satisfaisantes par 48 proches (58 %). Cinquante-quatre (67 %, IC95 %=[56–77]) souhaitaient un élargissement des horaires de visite, 38 (46 %, IC95 %=[36–57]) une ouverture 24h/24. Cinq proches (6 %, IC95 %=[1–11]) souhaitaient assister aux soins. Les raisons pour ne pas assister aux soins étaient d’éviter de gêner les soignants (81 %), le respect de l’intimité du patient (49) et l’angoisse d’être effrayé (23 %). La possibilité d’aider pour les repas était évoquée par 40 % des proches.

Conclusion

Une majorité de proches souhaitent un élargissement des horaires de visite sans interférer avec les soins.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

The present study was aimed at assessing the opinion of the patient’s relatives concerning the visiting hours in the ICU.

Method

The visiting relatives were questioned about the information delivered in the Unit (assessed as 0 for minimal and 10 for maximal assessments, respectively) and the hypothesis to extend the Unit’s visiting hours. The responses were given independently by the relatives.

Results

Eighty-seven out of 64 relatives responded (63% females). The delivered information was assessed by a median note=10 (interquartile: [8–10]). The current visiting times (2h per day during the week, 6h in weekend) were assessed as sufficient by 48 closest (58%). Fifty-four (67%, CI95%=[56–77]) requested more liberal visiting times and 38 (46%, CI95%=[36–57]) requested 24h visiting policy. Five relatives (6%, CI95%=[1–11]) would like to be present during patient’s care. Most relatives do not wish to assist to patient’s care to avoid interfering with caregiver’s workload (81%), to respect the patient’s intimacy (49%) and by fear of being impressed by the care (23%). Forty percent of the relatives would like to help feeding the patient.

Conclusion

Most of the relatives wish for more liberal visiting times without interfering with patient’s care.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Réanimation, Visite

Keywords : Intensive care, Patient visitation


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 6

P. 431-435 - juin 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Limitation ou arrêt de thérapeutiques actives en situations d’urgence. Le point de vue des anesthésistes réanimateurs
  • R. Dumont, K. Asehnoune, L. Pouplin, C. Volteau, F. Simonneau, C. Lejus
| Article suivant Article suivant
  • Goitre and difficulty of tracheal intubation
  • J. Mallat, E. Robin, A. Pironkov, G. Lebuffe, B. Tavernier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.