Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La sensibilisation aux blattes à Tunis - 27/07/10

Doi : 10.1016/j.allerg.2004.07.017 
S. Ben M’rad , Z. Moetamri, N. Chaouch, S. Merai, F. Tritar, S. Yaalaoui, F. Djenayah
Service de pneumo-allergologie, hôpital A.-Mami, Ariana, 2080 Tunis, Tunisie 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’infestation par les blattes et l’allergie qui en résulte, sont des problèmes courants dans de nombreux pays, ou les cafards viennent au second rang des causes d’allergie, après les acariens. Dans le but de faire le point sur l’allergie aux blattes dans la région de Tunis, de préciser sa fréquence, et d’analyser le profil clinique et paraclinique des patients allergiques, nous avons mené une étude prospective portant sur 105 patients d’âge moyen de 26 ans, pris au hasard, qui se sont présentés au service d’immuno-allergologie pour exploration d’une symptomatologie évocatrice d’allergie et qui ont bénéficié d’un interrogatoire minutieux recherchant en particulier la notion d’exposition aux blattes, et d’un examen para clinique exhaustif. La blatte germanique était la plus incriminée (34 %), suivie de l’orientale (23 %) puis de l’américaine (5 %), les autres blattes n’étaient incriminés que dans seulement 3,8 %. Ailleurs, il s’agissait d’une exposition simultanée à différents types de blattes. La prévalence de la sensibilisation aux blattes dans notre échantillon était de (26,66 %) avec (7,6 %) de monosensibilisés à ces insectes, 50 % avaient une co-sensibilisation aux acariens. Les sujets allergiques habitaient principalement des zones urbaines (86 %). La symptomatologie clinique modérée dans tous les cas, était largement dominée par l’asthme qui a concerné 88,8 % des sujets, suivi par la rhinoconjonctivite présente chez 55,5 % de nos patients. L’évolution de nos patients était stationnaire malgré la prise médicamenteuse. Il faut souligner que seulement 21,6 % d’entre eux, ont tenté d’éradiquer l’insecte. Un changement des mentalités est nécessaire pour espérer une diminution notable de la sensibilisation à cet insecte.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Infestation by cockroaches and the allergy that results from it are current problems in a number of countries where these insects have become the second most important cause, after house dust mites, of allergy. To analyze the clinical profile and to estimate the frequency of allergy to cockroaches in the Tunis region, we carried out a prospective study that included 105 patients (mean age 26 years), taken at random, who came to the allergy-immunology service for investigation of symptoms suggestive of allergy. They were questioned extensively, especially concerning possible contact with cockroaches, and they then underwent an exhaustive clinical and paraclinical exam. Blatella germanica was the species most frequently encountered (34%), followed by B. orientalis (23%) and Periplaneta americana (5%); other cockroach species were found in only 3.8%. In some cases, simultaneous contact with several species of cockroaches was reported. The prevalence of sensitization to cockroaches in our population sample was 27%, with 7.6% being sensitised to only one species; 50 % had cross reactivity to house dust mites. Patients who were allergic lived mainly in urban zones (86%). Symptoms were moderate in all the patients, with asthma being present in 89% and allergic rhinitis in 56% of them. Symptoms remained unchanged in these patients in spite of treatment. It must be pointed out that only 22% of them attempted to eradicate these insects. A change of mentality is necessary before we can expect a significant decrease of allergy to cockroaches in Tunisia.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Allergie, Blattes, Asthme

Keywords : Allergy, Cockroach, Asthma


Plan


© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6

P. 504-508 - octobre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Syllabus
  • G. Dutau
| Article suivant Article suivant
  • Les principales études épidémiologiques d'observation
  • P.J. Bousquet, J. Bousquet, J.P. Daures, P. Demoly

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.