Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Théorie des distorsions cognitives : la personnalisation - 18/08/10

Doi : 10.1016/j.jtcc.2010.06.006 
P. Franceschi a, b
a Fontaine du Salario, Lieu-dit Morone, 20000 Ajaccio, France 
b Université de Corse, 20250 Corté, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Dans un précédent article (Compléments pour une théorie des distorsions cognitives, Journal de thérapie comportementale et cognitive, 2007), nous avons présenté des éléments destinés à contribuer à une théorie générale des distorsions cognitives. Basés sur la classe de référence, la dualité et le système de taxons, ces éléments ont permis de définir des distorsions cognitives générales (raisonnement dichotomique, disqualification de l’un des pôles, minimisation, maximisation) ainsi que des distorsions cognitives spécifiques (disqualification du positif, abstraction sélective, catastrophisme). En distinguant également entre trois niveaux de raisonnement – la phase d’instanciation, la phase d’interprétation et la phase de généralisation – nous avons également défini deux autres distorsions cognitives : la sur-généralisation et l’étiquetage (Théorie des distorsions cognitives : la sur-généralisation et l’étiquetage, Journal de thérapie comportementale et cognitive, 2009). Nous étendons ici ce modèle à une autre distorsion cognitive classique : la personnalisation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

In a previous paper (Compléments pour une théorie des distorsions cognitives, Journal de thérapie comportementale et cognitive, 2007), we presented some elements aimed at contributing to a general theory of cognitive distortions. Based on the reference class, duality and system of taxa, these elements led to the distinction between general cognitive distortions (dichotomous reasoning, disqualification of one pole, minimisation, maximisation) and specific cognitive distortions (disqualifying the positive, selective abstraction, catastrophism). By also distinguishing between three levels of reasoning – the instantiation step, the interpretation step and the generalisation step – we also defined two other cognitive distortions: over-generalisation and mislabelling (Théorie des distorsions cognitives : la sur-généralisation et l’étiquetage, Journal de thérapie comportementale et cognitive, 2009). We currently extend this model to another classical cognitive distortion: personalisation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Thérapie cognitive, Distorsions cognitives, Personnalisation, Biais de personnalisation, Idées de référence, Délire de référence

Keywords : Cognitive therapy, Cognitive distortions, Personalisation, Personalising bias, Ideas of reference, Delusion of reference


Plan


© 2010  Association française de thérapie comportementale et cognitive. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 20 - N° 2

P. 51-55 - juin 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Erreurs cognitives dans la perception de l’adolescence par les professionels de la santé dans un contexte arabo-musulman
  • J. Ben Thabet, N. Zouari, L. Zouari, S. Kolsi, M. Maâlej
| Article suivant Article suivant
  • Étude de validation de la version française du Sociocultural Attitudes Towards Appearance Questionnaire (SATAQ-3) chez les adolescents garçons
  • A. Rousseau, M. Valls

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.