Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Imagerie des pneumopathies médicamenteuses - 01/01/04

[32-510-A-10]
F. Réty : (Praticien hospitalier)
 
Service de radiologie, Université Claude Bernard Lyon 1 et Centre hospitalier Lyon Sud, 165, chemin du grand revoyet, 69495  Pierre Bénite cedex France
C. Beigelman : (Praticien hospitalier)
Service de radiologie, Université Pierre et Marie Curie et hôpital de la Pitié-Salpêtrière, 47, boulevard de l'Hôpital, 75651  Paris cedex 13 France
D. Valeyre : (Professeur de pneumologie)
M. Brauner : (Professeur de radiologie)
Fédération MARTHA, UFR Bobigny, Université Paris 13 et hôpital Avicenne, 125, route de Stalingrad, 93009  Bobigny cedex France
fr

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 12
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les pneumopathies médicamenteuses sont en nette augmentation. Les médicaments responsables et les tableaux anatomocliniques provoqués sont multiples rendant complexe le diagnostic. Le diagnostic, qui est un diagnostic d'élimination, est primordial car seul l'arrêt du médicament permet de stopper, voire guérir la maladie pulmonaire. Dans ce contexte, l'imagerie peut être une aide au diagnostic. Les pathologies pulmonaires les plus fréquemment rencontrées sont l'oedème pulmonaire avec ou sans dommage alvéolaire aigu, l'hémorragie alvéolaire, la pneumopathie interstitielle non spécifique, la pneumopathie organisée, la réaction d'hypersensibilité, la pneumopathie à éosinophiles et la bronchiolite oblitérante. Pour chacune de ces manifestations nous avons repris les médicaments le plus fréquemment mis en cause, les aspects radiographiques et scanographiques. Puis, pour les principaux médicaments provoquant des pneumopathies médicamenteuses (bléomycine, busulfan, cyclophosphamide, méthotrexate, amiodarone, nitrofurantoïne, sels d'or et minocycline) nous avons décrit leurs principaux aspects en imagerie. Les nodules, les atteintes médiastinales et pleurales font l'objet d'un chapitre à part.



Mots-clés : Pneumopathie médicamenteuse, Tomodensitométrie, Radiologie thoracique

Plan

fr

© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Tomographie par émission de positons en pathologie tumorale thoracique
  • D. Métivier, M. Basely, É. Gontier, M. Soret, B. Khoury, G. Bonardel
| Article suivant Article suivant
  • Plèvre normale et pathologique non tumorale
  • M.-P. Debray, C. Bancal, M.-C. Dombret

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.