Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ingestion de produit caustique chez l’enfant - 23/08/10

Doi : 10.1016/j.jpp.2010.03.001 
S. Roida , I. Ait Sab, M. Sbihi
Service de pédiatrie B, CHU Mohamed VI, Marrakech, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’ingestion de produit caustique reste un accident fréquent chez l’enfant dont le problème majeur est le risque d’évolution sténosante des lésions. L’objectif de cette étude est de mettre le point sur les aspects cliniques, endoscopiques, thérapeutiques et évolutifs de ces enfants. Vingt-quatre cas ont été colligés sur une période de quatre ans entre janvier 2005 et décembre 2008. Le sexe masculin était le prédominant et 75 % étaient âgés entre un et trois ans. L’acide chlorhydrique représentait presque la moitié des cas (11 cas), suivi par l’eau de Javel (huit cas). La symptomatologie initiale était des vomissements chez huit cas, une dysphagie chez six cas, des douleurs thoraco-abdominales chez cinq cas, des hématémèses chez deux cas, une détresse respiratoire chez un cas et sept cas étaient asymptomatiques. Des lésions oropharyngées ont été notées chez huit enfants. Le délai d’exploration endoscopique n’était réalisé dans les premières 48 heures que dans 13 cas avec un délai maximal de 46 jours. L’endoscopie avait objectivé des lésions stade I dans un cas ; stade II dans cinq cas ; des lésions de sténose dans huit cas. Une atteinte gastrique a été notée chez deux cas. L’évolution immédiate n’avait noté aucun cas de décès, ni aucune perforation. Tous les patients ont été mis sous corticothérapie et sous IPP avec antibiothérapie pour les stades II et III et arrêt de toute alimentation orale. L’évolution à long terme avait noté une rémission sans séquelles de tous les stades I ainsi que deux des cinq cas de stade II. Tous les cas de sténose ont nécessité des dilatations dont trois endoscopiques sauf un seul cas chez qui l’œsophagoplastie a été indiquée. La meilleure prise en charge de l’ingestion de caustique reste la prévention et donc l’intérêt d’établir deux grandes mesures préventives. La législation des produits commercialisés et l’éducation sanitaire de la population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Caustic ingestion is a frequent accident in children that the major problem is the oesophageal strictures. The aim of this study was to present our patients with corrosive ingestion retrospectively. The authors considered all children admitted after corrosive ingestion, from January 2005 to December 2008. Eighteen of 24 patients were males and the most aged from 1 to 3 years. The most common corrosive agent was the hydrochloric acid (11 cases); the second was the bleaching water (eight cases). The initial symptomatology was the vomiting in eight cases, dysphagia in six cases, thoracic pain in five cases, hematemesis in two cases. Three of the five cases in stage II are progressed at the strictures injury. All the stricture injuries are treated by dilatation, endoscopic in three cases, except for one previous case for oesophagoplasty. The best management of pediatric caustic ingestion was the prevention that concerns both the industrials and the parents.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ingestion, Produit caustique, Enfant, Accident domestique, Gestion

Keywords : Ingestion, Corrosive agent, Household accident, Child, Management


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 23 - N° 4

P. 179-184 - septembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial Board
| Article suivant Article suivant
  • La pathologie accidentelle du nourrisson aux urgences pédiatriques du CHU de Brazzaville (Congo)
  • J.-R. Mabiala-Babela, N. Pandzou, G.-M. Moyen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.