Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Participation de l’apéline à la régulation de l’équilibre hydrique, de l’homéostasie glucidique et des fonctions cardiovasculaires - 27/08/10

Doi : 10.1016/j.ando.2010.03.004 
L. Bodineau a, b, A. Hus-Citharel a, b, C. Llorens-Cortes a, , b
a Inserm U691, collège de France, 11, place Marcelin-Berthelot, 75231 Paris cedex 05, France 
b Université Pierre-et-Marie-Curie, 75005 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

The discovery of apelin, an endogenous ligand of the orphan APJ receptor, constitutes an important advance in both fundamental research and clinical medicine. Experimental data have shown that apelin has a diuretic effect via its central and renal actions: by inhibiting the phasic activity of vasopressinergic neurons and systemic secretion of vasopressin and its direct effect on the renal microcirculation and probably tubular function. Besides its diuretic action, when injected into the blood stream, apelin decreases blood pressure and increases the contractile force of the myocardium while decreasing pre- and post-load, actions opposing those of vasopressin and angiotensin II. Taken together, these data show that this new circulating vasoactive (neuro)peptide could play a crucial role in maintaining water and electrolyte balance and cardiovascular functions. Finally, a systemic injection of apelin in insulin-resistant mice decreases glycemia and enhances glucose uptake in skeletal muscle and adipose tissue, contributing to homeostatic control of blood glucose. Clinically, the development of non-peptide analogs of the apelin receptor could provide new therapeutic tools potentially useful for the treatment of heart failure, states of water and/or electrolyte retention, and type 2 diabetes mellitus.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

La découverte de l’apéline, comme ligand endogène du récepteur orphelin APJ, constitue une avancée importante à la fois en terme de recherche fondamentale et d’applications cliniques. Les données expérimentales démontrent que l’apéline exerce une action diurétique par des effets centraux et rénaux : notamment en inhibant l’activité phasique des neurones vasopressinergiques et la sécrétion systémique de vasopressine et par son action directe au niveau rénal sur la microcirculation rénale et probablement sur la fonction tubulaire. Outre ces effets diurétiques, l’apéline injectée par voie systémique diminue la pression artérielle, augmente la force contractile du myocarde tout en diminuant les pré- et post-charges, des actions opposées à celles de la vasopressine et de l’angiotensine II. L’ensemble de ces données montre que ce nouveau (neuro)peptide vasoactif circulant, pourrait jouer un rôle crucial dans le maintien de l’équilibre hydrique et des fonctions cardiovasculaires. Finalement, l’apéline injectée par voie systémique chez la souris insulinorésistante diminue la glycémie et augmente l’utilisation du glucose dans les muscles squelettiques et le tissu adipeux, participant ainsi au contrôle de l’homéostasie glucidique. Sur le plan clinique, le développement d’analogues non peptidiques du récepteur de l’apéline pourrait offrir de nouvelles perpectives thérapeutiques dans le traitement de l’insuffisance cardiaque, des états de rétention hydrique et/ou hydrosodée et du diabète de type 2.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Apelin, Vasopressin, APJ receptor

Mots clés : Apéline, Vasopressine, Récepteur APJ


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 71 - N° 4

P. 249-256 - septembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La résurrection par l’insuline
  • P. Berche, J.-J. Lefrère
| Article suivant Article suivant
  • Profil lipidique et risque cardiovasculaire chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde : influence de la maladie et de la thérapeutique médicamenteuse
  • B. Hansel, E. Bruckert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.