Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Imagerie par résonance magnétique chez les patients porteurs de stimulateurs cardiaques et de défibrillateurs automatiques implantables : revue de la littérature - 13/09/10

Doi : 10.1016/j.ancard.2009.04.003 
R.-P. Martins a, , b, c, d , A.-E. Baruteau a, b, c, d, F. Treguer a, e, O. Césari a, B. Carsin-Nicol f, B. Langella f, C. Leclercq a, b, c, d, J.-C. Daubert a, b, c, d, P. Mabo a, b, c, d
a Service de cardiologie et maladies vasculaires, CHU de Rennes, 35033 Rennes cedex, France 
b Université de Rennes-1, LTSI, 35000 Rennes, France 
c Inserm U642, 35000 Rennes, France 
d Inserm, CIC-IT 804, 35000 Rennes, France 
e Service de cardiologie, CHU d’Angers, 49000 Angers, France 
f Département de radiologie et d’imagerie médicale, CHU de Rennes, 35000 Rennes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La présence d’un stimulateur cardiaque ou d’un défibrillateur automatique implantable était historiquement une contre-indication absolue à la réalisation d’une imagerie par résonance magnétique (IRM), compte tenu des risques multiples tant pour le patient que l’implant lui-même : activation de l’interrupteur à lame souple avec pour conséquence une stimulation asynchrone, inhibition de stimulation, stimulation ventriculaire rapide, augmentation de température à l’extrémité des sondes ou même mouvement du boîtier dans sa poche… Cependant, plusieurs études récentes ont démontré qu’en cas d’absolue nécessité, l’IRM peut être pratiquée si de strictes précautions de surveillance, de monitorage, de paramétrage des séquences de l’imagerie sont prises et après reprogrammation des implants. L’implication grandissante des constructeurs dans la recherche et la fabrication d’implants totalement compatibles avec l’IRM permettra peut-être d’élargir dans le futur les indications de cette pratique chez les patients implantés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The presence of a pacemaker or an implantable cardioverter-defibrillator was historically considered a contraindication to magnetic resonance imaging (MRI), due to the risks for both patient and device: reed-switch closure responsible for asynchronous pacing, inhibition of pacing, rapid ventricular pacing, heating on the lead tip or even device displacement... However, manies recent studies demonstrate that if MRI is crucial for the management of the patient, it can be performed under specific monitoring and scanning conditions and after device reprogramming. The growing implication of device constructors in constructing a MRI safety device will perhaps extend in the future the indications of this imaging modality in implanted patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Imagerie par résonance magnétique, Stimulateur cardiaque, Défibrillateur automatique implantable, Interférence électromagnétique, Sécurité

Keywords : Magnetic resonance imaging, Pacemaker, Implantable cardioverter defibrillator, Electromagnetic interference, Safety


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 59 - N° 4

P. 221-228 - août 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Variations pondérales, risque cardiométabolique et impact des médicaments antidiabétiques chez le diabétique de type 2
  • N. Danchin, É. Eschwège, S. Bekka, M. Krempf
| Article suivant Article suivant
  • Insuffisance cardiaque chronique et réadaptation à l’effort sous bêtabloquants
  • F. Beauvais

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.