Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Neurogenic orthostatic hypotension of Parkinson’s disease: What exploration for what treatment? - 24/09/10

Doi : 10.1016/j.neurol.2010.07.007 
J.-M. Senard , A. Pathak
Inserm U858, service de pharmacologie clinique, université de Toulouse, CHU de Toulouse, 37, allées-Jules-Guesde, 31000 Toulouse, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

The aim of this short review is to illustrate, using orthostatic hypotension as an example, the clinical problems related to autonomic features in Parkinson’s disease. Orthostatic hypotension is frequently encountered in Parkinson’s disease and its diagnosis remains manometric (a fall of at least 20 and/or 10mmHg in standing blood pressure). It is often associated with supine hypertension to be taken into account before prescribing. To distinguish between the role of disease and of drugs (not only antiparkinsonian drugs), a simple clinical test of autonomic nervous system activity (deep breathing test and standing test with measurement of 30/15 ratio) can be used. When diagnosis with multisystem atrophy is discussed, cardiac [123I]-metaiodobenzylguanidine (MIBG) scintigraphy is of value showing in Parkinson’s disease a decreased uptake of the radiopharmaceutical indicating postganglionic sympathetic denervation. Concerning treatment, nonpharmacological methods have to be systematically used since no drug has been specifically evaluated for the treatment of orthostatic hypotension of Parkinson’s disease.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Cette revue se propose d’illustrer les difficultés posées par les manifestations dysautonomiques de la maladie de Parkinson en prenant l’exemple de l’hypotension orthostatique. Il s’agit d’un problème fréquent dont le diagnostic reste manométrique (chute d’au moins 20/10mmHg de la pression artérielle dans les trois minutes suivant le lever). Elle s’associe souvent à une hypertension artérielle de décubitus à prendre en compte avant le traitement. Pour faire la part entre la responsabilité de la maladie et celle des médicaments, des tests simples évaluant l’activité du système nerveux autonome (respiration contrôlée, standing test avec mesure du rapport 30/15) sont souvent suffisants. Lorsque le diagnostic hésite entre maladie de Parkinson et atrophie multisystématisée, la scintigraphie cardiaque au [123I]-metaiodobenzylguanidine (MIBG), qui permet de mettre en évidence une diminution de la capture neuronale du radiopharmaceutique témoignant d’une atteinte des neurones postganglionnaires, peut être utilisée. En ce qui concerne le traitement, les mesures non médicamenteuses doivent être systématiquement utilisées et ce d’autant plus que peu ou pas de médicaments ont été spécifiquement évalués pour le traitement de l’hypotension orthostatique de la maladie de Parkinson.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Parkinson’s disease, Orthostatic hypotension, Treatment

Mots clés : Maladie de Parkinson, Hypotension orthostatique, Traitement


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 166 - N° 10

P. 779-784 - octobre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • « Drapeaux rouges » : quand s’alarmer, quel examens demander ?
  • F. Tison
| Article suivant Article suivant
  • La motricité redevient-elle normale en sommeil paradoxal ? Le trouble comportemental en sommeil paradoxal
  • I. Arnulf

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.