Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La maladie de Parkinson idiopathique : une maladie métabolique ? - 24/09/10

Doi : 10.1016/j.neurol.2010.08.001 
I. Rieu a, , b , Y. Boirie c, d, e, B. Morio d, P. Derost a, b, M. Ulla a, b, A. Marques a, b, B. Debilly a, b, S. Bannier a, b, F. Durif a, b
a Service de neurologie A, hôpital Gabriel-Montpied, CHU Clermont-Ferrand, 58, rue Montalembert, 63003 Clermont-Ferrand cedex 1, France 
b UFR médecine, EA 3845, université Clermont-1, Clermont-Ferrand, 63009 Clermont-Ferrand, France 
c UFR médecine, UMR 1019 nutrition humaine, CRNH d’Auvergne, université Clermont-1, 63009 Clermont-Ferrand, France 
d UMR 1019 nutrition humaine, INRA, centre de Clermont-Theix, CRNH Auvergne, 63009 Clermont-Ferrand, France 
e Unité de nutrition clinique, CHU Clermont-Ferrand, 63001 Clermont-Ferrand, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La maladie de Parkinson idiopathique est une affection neurodégénérative du système nerveux central caractérisée par des déficiences motrices (ralentissement gestuel, rigidité de type extrapyramidal et tremblements de repos) associées ou non à des complications non motrices (troubles cognitifs, syndrome dysautonomique). La plupart des patients parkinsoniens perdent du poids au cours de l’évolution de leur maladie. Un dysfonctionnement de l’hypothalamus, centre régulateur de la satiété et du métabolisme énergétique, pourrait jouer un rôle déterminant dans ce phénomène. À l’inverse, l’utilisation de la stimulation cérébrale profonde des noyaux subthalamiques comme traitement pour les formes les plus graves de la maladie permet une amélioration nette des troubles moteurs mais s’accompagne d’une prise de poids rapide et importante, parfois même d’une obésité. Cette revue de synthèse fait un état des connaissances sur les variations pondérales apparaissant au cours de l’évolution de la maladie et suite à la mise en place d’une stimulation cérébrale profonde des noyaux subthalamiques et décrit les modifications métaboliques susceptibles de les expliquer. Elle souligne également l’importance d’une prise en charge nutritionnelle postopératoire du patient parkinsonien.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Parkinson’s disease is a neurodegenerative disorder clinically characterized by motor impairments (tremor, bradykinesia, rigidity and postural instability) associated or not with non-motor complications (cognitive disorders, dysautonomia). Most of patients loose weight during evolution of their disease. Dysregulations of hypothalamus, which is considered as the regulatory center of satiety and energy metabolism, could play a major role in this phenomenon. Deep brain stimulation of the subthalamic nucleus (NST) is an effective method to treat patients with advanced Parkinson’s disease providing marked improvement of motor impairments. This chirurgical procedure also induces a rapid and strong body weight gain and sometimes obesity. This post-operative weight gain, which exceeds largely weight lost recorded in non-operated patient, could be responsible of metabolic disorders (such as diabetes) and cardiovascular diseases. This review describes body weight variations generated by Parkinson’ disease and deep brain stimulation of the NST, and focuses on metabolic disorders capable to explain them. Finally, this review emphasizes on the importance of an adequate nutritional follow up care for parkinsonian patient.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Maladie de Parkinson, Prise de poids, Stimulation cérébrale profonde, Système nerveux autonome, Métabolisme énergétique

Keywords : Parkinson’s disease, Body weight gain, Deep brain stimulation, Autonomous nervous system, Energetic metabolism


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 166 - N° 10

P. 822-828 - octobre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Maladie de Parkinson : de la physiopathologie des troubles psychiques à la maîtrise du traitement dopaminergique
  • S. Thobois, C. Ardouin, E. Schmitt, E. Lhommée, H. Klinger, J. Xie, C. Lagrange, A. Kistner, M. Aya Kombo, V. Fleury, A. Poisson, V. Fraix, E. Broussolle, P. Pollak, P. Krack
| Article suivant Article suivant
  • Diagnostic criteria for multiple system atrophy and progressive supranuclear palsy
  • G.K. Wenning, C. Colosimo

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.