Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Trevira®: une nouvelle prothèse en polyester pour la cure des éventrations. Résultats d'une étude expérimentale - 01/01/04

Doi : 10.1016/j.anchir.2004.04.009 

J.  Zieren,  J.M.  Proske * ,  H.  Neuss,  M.  Paul,  J.M.  Müller*Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude. - Les filets synthétiques avec lesquels sont actuellement opérées la plupart des éventrations sont en polyester en France et en polypropylène en Allemagne. Une autre polymère de polyester existe pourtant, utilisée avec d'excellents résultats pour les prothèses de ligaments croisés, le Trevira®. Cette étude expérimentale en a évalué les résultats pour les cures d'éventration comparées au polypropylène.

Matériel et méthodes. - Une résection de 10 × 10 cm de la paroi abdominale excluant le péritoine a été opérée chez 12 porcs et une grande prothèse de 15 × 15 cm, en polyéthylène téréphtalate (Trevira®) pour la moitié des animaux et en polypropylène (Prolène®) pour l'autre moitié, a été implantée en sous aponévrotique. Après deux et six mois, la taille des prothèses a été mesurée et la réaction de rejet évaluée par le décompte microscopique des cellules géantes polynucléées.

Résultats. - Aucune différence significative de la taille des prothèses n'était observée, ni entre les deux groupes d'animaux, ni entre les deux moments d'observation. En revanche, la réaction de rejet au polypropylène était significativement plus forte qu'avec polyéthylène téréphtalate (nombre de cellules géantes polynucléées après deux mois : Prolène® : 2,2 ± 0,4, Trevira® : 0,8 ± 0,2, après six mois : Prolène® : 4,6 ± 1,3, Trevira® : 1,1 ± 0,5). Après six mois, tous les prélèvements de polypropylène présentaient des calcifications, contrairement au polyéthylène téréphtalate.

Conclusion. - Trevira® comporte une forte tolérance biologique avec une faible réaction de rejet et constitue donc une prothèse prometteuse pour la cure des éventrations.

Mots clés  : Trevira ; Prolène ; Prothèse ; Éventrations ; Technique chirurgicale.

Abstract

Objective. - The synthetic implant meshes in clinical use for the treatment of abdominal hernias are generally made of polyester in France and of polypropylene in Germany. Serving as an implant material for the replacement of the cruciate ligament, the Trevira® is another polymer of polyester in clinical use with excellent results. This animal trial was performed to ascertain whether it offers any advantages over polypropylene for abdominal incisional hernia repair.

Materiel and methods. - In 12 pigs 10 x 10 cm of the abdominal wall preserving the peritoneum was resected and subsequently implanted a 15 x 15 cm synthetic mesh of polyethylene terephthalate (Trevira®) in half of them and of polypropylene (Prolene®) in the other half using a sublay technique. After two and six month the implant size was measured and the extend of the foreign body reaction determined by the microscopically presence of foreign body giant cells.

Results. - No significant differences concerning the implant size were shown between the two groups at any of the time periods. The acute inflammatory reaction observed was significantly higher at the polypropylene than at the polyethylene terephthalate implant (number of giant cells after 2 month: Prolene® 2.2 ±0.4, Trevira®: 0.8 ±0.2, after six month: Prolene®: 4.6 ±1.3, Trevira®: 1.1 ±0.5). In contrast to the polyethylene terephthalate all polypropylene samples showed calcification areas after six month.

Conclusion. - In this animal trial Trevira® mesh showed a high biocompatibility with a low foreign body reaction. It appears to be a promising new implant for the treatment of hernia.

Mots clés  : Trevira ; Prolene ; Mesh ; Incisional hernia ; Surgical technique.

Plan



© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 129 - N° 6-7

P. 343-346 - juillet-août 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Devenir à long terme des malades opérés et traités pour échinococcose alvéolaire
  • P. Charbonnet, L. Bühler, E. Sagnak, P. Villiger, P. Morel, G. Mentha
| Article suivant Article suivant
  • Traitement des pseudokystes du pancréas par kystogastrostomie laparoscopique
  • P. Hauters, J. Weerts, C. Peillon, G. Champault, B. Bokobza, G. Roeyen, E. Totte, F. Siriser

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.