Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Colostomie de décharge vs endoprothèse colique autoexpansive : comparaison des deux techniques dans l'occlusion colique gauche aiguë par obstacle tumoral - 01/01/04

Doi : 10.1016/j.anchir.2004.04.010 

P.  Baqué * ,  P.  Chevallier,  F.  Karimdjee Solihi,  M.A.  Rahili,  A.  Iannelli,  E.I.  Benizri,  J.-L.  Bernard,  J.-M.  Bereder,  F.  Oddo,  B.  Padovani,  J.  Gugenheim,  D.  Benchimol,  A.  Bourgeon*Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L'endoprothèse colique autoexpansive est une alternative moderne à la colostomie dans le traitement de l'occlusion colique gauche aiguë tumorale.

But du travail. - Comparer la morbimortalité, la stratégie thérapeutique employée après la levée d'obstacle, et les durées d'hospitalisation pour les deux méthodes.

Matériel et méthodes. - Trente-trois patients hospitalisés pour occlusion aiguë du côlon gauche étaient répartis rétrospectivement en deux groupes appariés selon le type de traitement utilisé pour traiter l'occlusion (groupe « stomie » : 17 patients, groupe « endoprothèse » : 16 patients). On étudiait les complications au décours de la levée d'obstacle, les durées d'hospitalisation et la stratégie thérapeutique après la levée d'obstacle.

Résultats. - Le délai entre la levée de l'occlusion et la colectomie était plus court dans le groupe endoprothèse (18,5 vs 73 jours). L'âge supérieur à 75 ans et la colostomie utilisée comme moyen thérapeutique de levée d'obstacle étaient des facteurs prédictifs du risque du garder une stomie définitive (p < 0,05). La durée d'hospitalisation était plus élevée dans le groupe stomie (32,7 vs 19,3 jours) (p = 0,02). Deux perforations et une récidive locale précoce étaient observées dans le groupe « endoprothèse ».

Conclusions. - L'endoprothèse colique semble diminuer le taux de stomies définitives et le nombre d'interventions. L'augmentation théorique du risque de récidive locale par cette méthode doit faire préférer la réalisation d'une colostomie de dérivation par voie élective chez les patients en situation curative. La mise en place d'une endoprothèse doit pour l'instant être réservée aux patients en situation palliative.

Mots clés  : Cancer colique ; Occlusion ; Colostomie ; Endoprothèse colique ; Morbidité.

Abstract

Self-expanding metallic stents is an alternative treatment to colostomy that is the treatment of choice in acute tumoral left colonic obstruction.

Aim of the study. - To compare morbidity, mortality, length of hospital stay and treatment performed after desobstruction using the two methods.

Patients and methods. - Thirty-three patients admitted for acute obstruction of the left colon were retrospectively separated in two groups depending on the type of intervention performed to treat the obstruction (“colostomy” group: 17 patients and “self-expanding stent group”: 16 patients). We studied complications after desobstruction, hospital courses and surgical strategy performed after the acute phase.

Results. - Time between desobstruction and colectomy was shorter in the “self-expanding stent group” than in the “colostomy group” (18.5 days versus 73 days). Age superior than 75 years and colostomy were the two main factors predicting the risk of definitive colostomy (P < 0.05). Global mean hospital stay was longer in the colostomy group (32.7 days versus 19.3 days, P = 0.02). Two perforations and one local recurrence occurred in the “self-expanding stent group”.

Conclusions. - Self-expanding metallic stent can decrease the permanent colostomy rate and the number of interventions. The recurrence rate seems to be theoretically increased with the stenting method. Then, colostomy must be done for patients in curative situation. The self-expanding metallic stent should be used as a palliative care.

Mots clés  : Colon cancer ; Intestinal obstruction ; Colostomy ; Self-expanding metallic stent ; Morbidity.

Plan



© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 129 - N° 6-7

P. 353-358 - juillet-août 2004 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.