Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’enseignement de l’éthique au cours des premier et deuxième cycles des études médicales. État des lieux dans les facultés de médecine françaises - 07/10/10

Doi : 10.1016/j.etiqe.2010.01.001 
A.-L. Boch
Service de neurochirurgie, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, AP–HP, 47–83, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Nous avons réalisé un état des lieux de l’enseignement de l’éthique lors des premier et deuxième cycles des études médicales en France. Pour ce faire, les programmes ont été consultés et un questionnaire a été adressé aux 39 facultés métropolitaines. L’éthique bénéficie d’un enseignement spécifique dans 38 des 39 facultés. Cet enseignement prend place le plus souvent en premier cycle des études médicales 1 (PCEM1), plus rarement dans les années ultérieures. Le volume horaire cumulé des cours obligatoires est très variable, allant de 0 à 112 heures (moyenne 34 heures). Les thèmes abordés sont, avant tout, la relation médecin–malade (82 %), des concepts philosophiques (70 %), des questions sensibles (70 %), des notions de déontologie (66 %), du droit médical (53 %). Les enseignants sont majoritairement des médecins hospitaliers, mais des philosophes, des psychologues, des sociologues, des juristes, des historiens et des théologiens participent souvent à l’équipe éducative. Si la forme traditionnelle par cours magistraux a encore sa place, notamment dans les premières années, de nombreuses expériences plus interactives sont à l’honneur dans les facultés. Ces expériences témoignent de la vitalité d’une discipline en plein développement et qui fait aujourd’hui partie de plein droit de la formation médicale initiale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

We realized an inventory of medical ethics education during the first and second cycles of the medical studies in France. To do it, the curriculum was consulted and a questionnaire was sent to all of the 39 metropolitan faculties. Medical ethics benefits from a specific education in 38 of 39 faculties. This education takes place mostly in the first year (PCEM1), more rarely in the later years. The hourly volume accumulated by the compulsory courses is variable, going from 0 to 112hours (mean 34hours). Tackled issues are the doctor–patient relation (82 %), philosophic concepts (70 %), actuality questions (70 %), deontology (66 %), medical law (53 %). The teachers are mainly hospitable doctors, but philosophers, psychologists, sociologists, jurists, historians and theologians often participate in the educational team. If the traditional shape by lectures still has its place, notably in the first years, numerous more interactive courses are experienced in the medical schools. These experiences testify of the vitality of a matter in full development, which, today, forms full part of medical education.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Enseignement, Éthique, Faculté, Médecine

Keywords : Teaching, Ethics, Medical faculty


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 7 - N° 3

P. 117-122 - septembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La T2A : une mal mesure
  • A. de Broca
| Article suivant Article suivant
  • Le législateur reviendra-t-il sur sa décision lors du réexamen de la loi de bioéthique en 2010 ? « Bébé-médicament » ou « bébé-instrument » ?
  • P.-O. Arduin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.