Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Procidence du cordon : prise en charge obstétricale et conséquences néonatales - 11/10/10

Doi : 10.1016/j.jgyn.2010.05.013 
S. Alouini , L. Mesnard, P. Megier, B. Lemaire, S. Coly, A. Desroches
Département obstétrique et gynécologie, centre hospitalier régional d’Orléans, 1, Porte-Madeleine, 45000 Orléans, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Buts

Évaluer la prise en charge obstétricale des procidences du cordon et les conséquences néonatales.

Méthode

Série rétrospective de 57 procidences du cordon survenues entre 1998 et 2009.Le pH ombilical, le score d’Apgar et le temps diagnostic-naissance (TDN) ont été analysés.

Résultats

L’incidence de la procidence du cordon était de 1,25 pour 1000 naissances. La procidence est survenue lors de la rupture artificielle des membranes dans 24 cas sur 57 (42 %). Quarante-huit patientes ont accouché par césarienne. Un hydramnios était associé dans trois cas et une grossesse gémellaire dans sept cas (12 %). Le pH ombilical moyen mesuré dans 27 cas était de 7,15±0,13. Le score d’Apgar moyen était de 6±3 à 1min et de 8±3 à 5min. Le TDN moyen était de 18±8min (3–44). Dans 17 cas sur 27 (63 %), le pH artériel ombilical moyen était de 7,07±0,09. Quinze nouveaux-nés sur 57 (26 %) avaient un score d’Apgar inférieur à 7 à 5 min et ont été admis en unité de soins intensifs. Dans les accouchements voies basses (neuf cas), le score d’Apgar était à 6±3 à 5 min malgré des TDN moyens de 8±4min. Dans les présentations céphaliques il y avait une tendance à un meilleur pH d’autant que le délai d’extraction était court et qu’il n’y avait pas de comorbidité. Dans les présentations non céphaliques (14 cas), le score d’Apgar moyen était 8±3 à 5min. Le pH moyen mesuré dans huit cas était de 7,20±0,13 avec un TDN moyen de 20minutes.

Conclusion

La procidence du cordon reste un accident grave pour le nouveau-né. La diminution des temps d’extraction fœtale dans les présentations céphaliques semble améliorer l’état néonatal en l’absence de comorbidité. La césarienne est la voie préférentielle d’accouchement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To evaluate the obstetrical management of umbilical cord prolapse and the neonatal outcomes.

Methods

Retrospective study of 57 prolapses of umbilical cord between 1998 and 2009. Arterial pH of umbilical cord, Apgar score and diagnosis delivery time (DDT) were analyzed.

Results

The incidence of the cord prolapse was of 1.25 for 1000 deliveries. Cord prolapse occurred with the artificial rupture of membranes in 24 cases (42%) out of 57. There were 48 caesarean births. There were three hydramnios and seven cases of twin pregnancy. The mean pH in the umbilical arteries was 7.15±0.13 in 27 cases. The mean Apgar for the 57 newborns was 6±3 at 1min and 8±3 at 5min. The mean DDT was 18±8min (range: 3–44). In 17 cases out of 27, the mean arterial umbilical pH was 7.07±0.09. Fifteen newborns (26%) had a 5-minute Apgar score less than 7 and were admitted in intensive care unit. The mean Apgar score in the nine vaginal deliveries was 8±4min. In case of cephalic presentations without associated foetal or maternal pathologies there was a tendency of a better pH when the DDT was shorter. In non-cephalic presentations (14 cases), the mean Apgar score was 8±3 at 5min. The mean pH measured in eight cases was 7,20±0,13 with mean DDT of 20minutes.

Conclusion

The umbilical cord prolapse remains a serious event for the newborns. The reduction of the DDT in cephalic presentation seems to be correlated to a better neonatal state. The caesarean section is the preferential way of childbirth.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Procidence du cordon, Temps diagnostic-naissance, Césarienne, PH artériel ombilical, Score d’Apgar

Keywords : Umbilical cord prolapse, Arterial umbilical pH, Apgar score, Caesarean section, Diagnosis delivery time


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 6

P. 471-477 - octobre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dysplasies cervicales chez les patientes ménopausées infectées par le VIH
  • P.-F. Ceccaldi, C. Ferreira, F. Coussy, C. Mechler, F. Meier, C. Crenn-Hebert, L. Mandelbrot
| Article suivant Article suivant
  • En France, la prévention de la transmission verticale de l’hépatite B est à améliorer ! À propos d’une enquête en Picardie
  • A. Braillon, A. Lerat, J. Lansac, G. Dubois

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.