Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt de l’EPP pour l’amélioration de la prise en charge de la douleur postopératoire par analgésie contrôlée par le patient (ACP) - 13/10/10

Doi : 10.1016/j.annfar.2010.06.016 
A. Baumann a, , E. Cuignet-Royer a, C. Cornet a, S. Trueck a, M. Heck a, F. Taron a, C. Peignier a, A. Chastel b, P. Gervais b, H. Bouaziz a, G. Audibert a, P.-M. Mertes a
a Département d’anesthésie-réanimation, hôpital Central, CHU de Nancy, 29, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 54000 Nancy, France 
b Service d’anesthésie, clinique de traumatologie et d’orthopédie, 49, rue Hermite, 54000 Nancy, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Évaluation de la pratique de l’analgésie postopératoire par patient controlled analgesia (PCA) au CHU de Nancy, dans la continuité d’une démarche qualité pour la prise en charge de la douleur postopératoire (DPO) débutée en 2003.

Type d’étude

Audit ciblé rétrospectif sur dossiers.

Matériel et méthodes

Matériel : tous les dossiers consécutifs des opérés traités par PCA dans huit services de chirurgie du CHU sur une période de cinq semaines. Critères étudiés : évaluation de la structure (huit critères) et analyse des dossiers (16 critères). Analyse des résultats en groupe de travail et propositions. Un second tour d’audit a été effectué six mois après la mise en place de mesures correctrices.

Résultats

Évaluation de la structure : diagramme de surveillance incluant la traçabilité de la douleur, plaquette d’information patient, procédure PCA, feuille de prescription postopératoire préremplie standardisée (PPPS) incluant la PCA, formation IDE à la DPO.

Évaluation des pratiques

Cent cinquante-neuf dossiers analysés sur 176 patients traités (88 %). Améliorations à six mois : trace de la mesure de la DPO dans le dossier (passe de 73 à 87 %), prescription anticipée de l’adaptation de la PCA (56 à 68 %) et du traitement des effets indésirables (54 à 68 %), trace de l’adaptation de la PCA par l’IDE (15 à 43 %), trace de l’administration du traitement des effets indésirables par l’IDE (24 à 64 %), utilisation de la PPPS par les médecins (59 à 70 %).

Conclusions

Intérêt d’une prescription de PCA standardisée préremplie. Élaboration de projets d’actions continues : conception d’un poster et d’un guide de poche sur la manipulation des PCA, et formation de trois « conseillers PCA » par service (cadre et IDE) avec mission de répercuter leur formation et d’aider leurs collègues dans l’usage de la machine en attendant la mise en place d’une équipe « douleur aiguë ».

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

To evaluate the daily practice of postoperative PCA in Nancy University Hospital, in continuity with a quality program of postoperative pain (POP) care conducted in 2003.

Type of study

A retrospective audit of patient medical records.

Material and methods

A review of all the medical records of consecutive surgical patients managed by PCA over a 5week period in six surgical services. Criteria studied: Evaluation of hospital means (eight criteria) and of medical and nursing staff practice (16 criteria). A second audit was conducted 6months after the implementation of quality improvement measures.

Results

Assessment of the hospital means: temperature chart including pain scores and PCA drug consumption, patient information leaflet, PCA protocol, postoperative pre-filled prescription form (PFPF) for post-anaesthesia care including PCA, and optional training of nurses in postoperative pain management.

Evaluation of practices

One hundred and fifty-nine files of a total of 176 patients were analyzed (88%). Improvements noted after 6 months: trace of POP evaluation progressed from 73 to 87%, advance prescription of PCA adjustment increased from 56 to 68% and of the treatment of adverse effects from 54 to 68%, trace of PCA adaptation by attending nurse from 15 to 43%, trace of the administration of the treatment of adverse effects by attending nurse from 24% to 64%, as did the use of PFPF from 59 to 70%.

Conclusions

The usefulness of a pre-filled prescription form for post-anaesthesia care including PCA prescription is demonstrated. Quality improvement measures include: poster information and pocket guides on PCA for nurses, training of 3 nurses per service to act as “PCA advisers” who will in turn train their ward colleagues in PCA management and the use of equipment until an acute pain team is established.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Évaluation, Pratiques professionnelles, EPP, PCA, Douleur postopératoire

Keywords : PCA, Evaluation, Professional practice, Postoperative pain


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 10

P. 693-698 - octobre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comparaison de sérum salé, d’air et d’un mélange oxygène–protoxyde d’azote pour le remplissage des ballonnets de sondes d’intubation chez l’enfant ? Étude prospective randomisée
  • C. Dadure, M. Granier, S. Bringuier, L. Dehour, O. Raux, A. Rochette, R. Troncin, X. Capdevila
| Article suivant Article suivant
  • Le Smur meilleur vecteur pour une analgésie des patients traumatisés à l’arrivée aux urgences
  • V. Bounes, F. Concina, N. Lecoules, M. Olivier, D. Lauque, J.-L. Ducassé

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.