Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Tribloc (fémoral, sciatique, obturateur) pour la chirurgie ambulatoire arthroscopique de genou : étude prospective de faisabilité et d’efficacité - 13/10/10

Doi : 10.1016/j.annfar.2010.06.023 
P. Cuvillon a, , b , E. Nouvellon a, b, P. Marchand c, C. Boisson a, b, J. L’Hermite a, b, N. Vialles a, b, J.-E. de La Coussaye a, b, J. Ripart a, b
a Pôle anesthésie réanimation douleur urgence, groupe hôpital universitaire Carémeau, place du Professeur-Debré, 30029 Nîmes, France 
b Université de Montpellier 1, 5, rue de l’école-de-médecine, 34000 Montpellier, France 
c Service de chirurgie orthopédique et traumatologie, groupe hôpital universitaire Carémeau, place du Professeur-Debré, 30029 Nîmes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Le but de cette étude était d’évaluer l’intérêt et les effets adverses d’un triple bloc (fémoral, sciatique, obturateur) pour la réalisation d’arthroscopie de genou (méniscectomie) en ambulatoire.

Patients et méthodes

Cette étude prospective monocentrique descriptive incluait, après consentement éclairé, des patients adultes (ASA 1–3) opérés sous tribloc. Les blocs étaient réalisés au creux inguinal pour les nerfs fémoral et obturateur et à la fesse (nerf sciatique), avec de la lidocaïne ou de la mépivacaïne 1,5 % (30–40ml) selon une technique classique de neurostimulation. En cas de bloc incomplet à 40minutes ou la survenue d’une douleur peropératoire, une conversion en anesthésie générale (AG) était réalisée. Un observateur indépendant colligeait les délais de prise en charge, les événements per et postopératoires (en salle post-interventionnelle, au centre ambulatoire, et à distance par appels à j1, j3, j7 et visite chirurgicale à un mois).

Résultats

Trois cent douze patients ont été sélectionnés pour 115 triblocs réalisés, car 157 patients ont choisi l’AG, 19 la rachianesthésie et 21 présentés une contre-indication à l’ALR. Sur les 115 triblocs, 12 (10 %) patients ont nécessité une AG avant incision (échecs d’installation/réalisation). Le délai entre le début du bloc et l’installation chirurgicale était de 40 (10–60) minutes. En peropératoire, 12 échecs (12 %) étaient liés à une douleur chirurgicale (n=7, 7 %) ou au garrot (n=5, 5 %). L’équipe chirurgicale donnait une note globale de confort chirurgical de 90 (60–100). La durée de séjour en SSPI était de 15 (5–60) minutes et les scores de douleur inférieurs à 30/100 pour tous les patients jusqu’à la sixième heure (aucun recours morphinique). À j0, 2 échecs de sortie d’ambulatoire sont notés (sans rapport avec le bloc). Le taux de NVPO est de 3,5 % à j0 et 8 % à j1. Le taux de paresthésie résiduel est 1,7 % à j1 et 0,8 % à J3. Aucun effet adverse à j7 et un mois n’était signalé. La satisfaction des patients était élevée, car 91 % « souhaitent la même anesthésie ».

Conclusion

Le tribloc est une technique adaptée à l’anesthésie ambulatoire pour méniscectomie de genou : passage rapide en SSPI, NVPO limitées, analgésie efficace, retour rapide au domicile. La principale cause d’échec est liée à l’installation incomplète du bloc (10 % des cas) nécessitant une sédation complémentaire ou une conversion en AG. Compte tenu du long délai de préparation, une salle de préinduction est souhaitable pour faciliter l’organisation du programme opératoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Background

The purpose of this study was to evaluate intra- and postoperative conditions of the triple nerve block technique (femoral, obturator, sciatic block) for outpatient knee arthrsopic procedures.

Methods

After written informed consent, ASA I-III patients received a combined triple nerve block with 30–40ml lidocaine or mepivacaine (1,5%). Blocks were performed using a nerve stimulation technique. Onset time, block failure, supplemental general anesthesia (GA) or analgesia and pain score were recorded intraoperatively. After surgery, side effects (at days 0, 1, 3, 7 and after 4 weeks), patient and surgeon satisfactions were noted.

Results

Three hundred and twelve patients were screened and 115 triple blocks were performed (157 choosed GA, 19 spinal anaesthesia, 21 exclusion for regional anaesthesia). Failed blocks occurred for 12 (10%) patients. These 12 patients received GA before surgery incision. Time to complete block was 40 (10–60) min. Supplemental GA was required for 12 patients (12%) due to surgical (n=7, 7%) or tourniquet (n=5, 5%) pain. Intraoperative surgeon satisfaction was 90 (60–100). After surgery, time to discharge the postoperative care unit was 15 (5–60) min. Pain score at rest (Visual Analog Scale) until sixhours was less than 30 /100, without any additionnal morphine. Two patients (< 2%) failed for ambulatory discharge criteria (no relation with triple block). At day 0, 3, 5% patients suffered PONV (8% at D1), paresthesia was noted in 1.7% at D0 (0,8% D3). No other secondary effects were observed after seven days and 91% patients “would like same anaesthesia” for next surgery.

Conclusion

We conclude that triple nerve block provided reliable intraoperative patient and surgical conditions for outpatient knee arthroscopy. Failed block (10%) was the major reason of supplemental anaesthesia. To increase surgical turn over under triple nerve block, a preoperative room may be required (block onset time).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Arthroscopie, Genou, Bloc périphérique, Efficacité, Ambulatoire

Keywords : Knee, Arthroscopy, Efficacy, Local anaesthetics, Peripheral nerve block


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 10

P. 710-715 - octobre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Conception et évaluation de la qualité d’une information écrite sur le scanner et l’imagerie par résonance magnétique en neuropédiatrie
  • E.P. de Souza Neto, S. Grousson, F. Duflo, S. Gandreau, D. Rousson, C. Cornu, C. Mottolese, J.-C. Froment, F. Dailler
| Article suivant Article suivant
  • Fast-tracking en anesthésie locorégionale périphérique : étude préliminaire de faisabilité
  • S. Bloc, L. Mercadal, P. Cuny, F. Renault, T. Dessieux, T. Garnier, B. Komly, P. Leclerc, B. Morel, G. Dhonneur, C. Ecoffey

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.