Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Injections intracamérulaire de céfuroxime dans la prophylaxie des endophtalmies après chirurgie de cataracte : organisation et résultats - 16/10/10

Doi : 10.1016/j.jfo.2010.07.011 
V. Gualino a, S. San b, E. Guillot c, J.-F. Korobelnik b, J. Colin b, H. Trout c, P. Massin a, A. Gaudric a, R. Tadayoni a,
a Service d’ophtalmologie, hôpital Lariboisière, AP–HP, université Paris Diderot - Paris 7, 2, rue Ambroise-Paré, 75475 Paris cedex 10, France 
b Service d’ophtalmologie, CHU Pellegrin, 33076 Bordeaux, France 
c Service de pharmacie, hôpital Lariboisière, 2, rue Ambroise-Paré, 75475 Paris cedex 10, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les résultats de l’étude de l’European Society for Cataract and Refractive Surgery (ESCRS) en 2006 ont montré une diminution significative du risque d’endophtalmie postchirurgie de cataracte après injection intracamérulaire de céfuroxime en peropératoire. Nous rapportons la mise place de ce protocole dans nos services et nos résultats à deux ans.

Méthodes

L’ensemble des patients opérés de cataracte dans les services d’ophtalmologie du CHU Pellegrin à Bordeaux et Lariboisière à Paris entre janvier 2007 et décembre 2008 ont reçu une injection de céfuroxime en chambre antérieure en fin d’intervention. Le céfuroxime a été conditionné en seringues prêtes à l’emploi par les pharmacies centrales de nos hôpitaux.

Résultats

Une méthode de préparation et de conditionnement pratique du céfuroxime avec une conservation stable pendant plus d’une semaine a pu être mis en place au niveau des pharmacies. Entre janvier 2007 et décembre 2008, sur 3316 patients opérés de cataracte, deux endophtalmies ont été retrouvées (0,06 %).

Conclusion

L’injection en chambre antérieure de céfuroxime en fin d’intervention de cataracte est un moyen de prévention des endophtalmies à considérer. La tolérance de cette injection semble bonne lorsque l’on respecte des règles de préparation adéquates. Une des principales limitations à la généralisation de ce protocole reste l’absence d’un accès facile à une préparation commerciale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The European Society for Cataract and Refractive Surgery (ESCRS) endophthalmitis study demonstrated a significant decrease in the rates of postoperative endophthalmitis with the use of intracameral cefuroxime during cataract surgery. We report the organization of the implementation of this procedure in our departments and our results after 2 years.

Methodology

All patients operated on for cataract between January 2007 and December 2008 in the ophthalmology departments of the Pellegrin University Hospital in Bordeaux and Lariboisiere University Hospital in Paris received an intracameral injection of cefuroxime at the end of the surgery. The cefuroxime was prepared in ready-for-use syringes by the hospital’s central pharmacy.

Results

A convenient method of preparation and conditioning cefuroxime with stable preservation lasting longer than 1 week was set up in our hospitals. Between January 2007 and December 2008, out of 3316 patients who had a cataract surgery, two presented an endophthalmitis (0.06%).

Conclusion

The intracameral cefuroxime injection at the end of the cataract surgery is a means to consider to prevent endophthalmitis. It can be implemented as a part of regular practice with appropriate preparation rules. The major barrier to its further use appears to be the lack of a commercially available preformulated preparation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Céfuroxime, Endophtamie, Cataracte

Keywords : Cefuroxime, Endophthalmitis, Cataract


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 8

P. 551-555 - octobre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Chirurgie de membrane épimaculaire en vitrectomie transconjonctivale 25-gauge : à propos de 50 cas
  • S. Boni, P.O. Barale, G. Gendron, F. Poisson, S. Scheer, J.A. Sahel
| Article suivant Article suivant
  • Endophtalmie endogène unilatérale à Pseudomonas aeruginosa chez un prématuré : à propos d’un cas
  • C. Vasseneix, C. Trouilloud, N. Afroukh, S. Bidot, G. Caputo

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.